Musique de film, bandes originales, bo

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

NOUVEAUTES BO
BO de films : Original Score Albums Compilations Rééditions A paraitre
Autres supports : Télévision Jeux-vidéo Oeuvres de concert En bonus DVD
BO cultes Les Incontournables
Genres : Rock Electro Jazz Rap Variété Savante Industriel Trad / World
Ventes : Boutique - Dernières ventes
Archives : Toutes les BO par année

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

Conan

Conan the Barbarian (2011)

Conan

-Prologue 2.08
2-His Name Is Conan 3.35
3-Egg Race 2.52
4-Fire and Ice 3.15
5-Cimmerian Battle 3.19
6-The Mill 1.55
7-The Mask & 12 Years Later 3.06
8-Freeing Slaves 2.38
9-Prison Interrogation 3.35
10-Monastery Approach 1.44
11-Off With Their Heads 1.09
12-Horse Chase 3.11
13-Death Of A Priest 2.48
14-One Way Ride 2.35
15-Outpost 7.57
16-Fever 4.47
17-Victory 0.36
18-A Kiss 2.41
19-The Temple 1.55
20-Oceans Of Blood 2.41
21-The Dweller 2.36
22-Skull Mountain 1.21
23-Wheel Of Torture 2.07
24-Zym's Demise 2.30
25-Conan Returns Home 3.42

       Partager cette BO par mail

Warner (15 Août 2011) - Original Score [musique originale]

Le compositeur Tyler Bates travaille pour la première fois pour le réalisateur Marcus Nispel (qui a auparavant travaillé avec Steve Jablonsky sur MASSACRE A LA TRONCONNEUSE et VENDREDI 13). Ce film est le remake du classique de John Milius avec Schwarzy dont la musique avait été écrite par Basil Poledouris. La musique de Tyler Bates est hélas l'un des principaux points noirs du film.

Souvent considéré comme l'un des plus mauvais compositeurs officiant à l'heure actuelle à Hollywood, Tyler Bates nous livre une partition synthético-orchestrale à base de percussions ethniques et de choeurs épiques pour « Conan the Barbarian », sans reprendre le moindre élément de la célèbre partition de Basil Poledouris. Exit donc ici l'approche épique et lyrique de Poledouris, place aux déferlantes de percussions et aux gros effets orchestraux assourdissants et lourdingues. Eh oui, à l'image du film lui-même, la musique de « Conan the Barbarian » version 2011 est une déception monumentale, un pur échec sur les images, à tel point que certaines critiques - pourtant habituellement avares en commentaire sur la musique des films - ont reproché au long-métrage de Marcus Nispel d'être particulièrement plombé par une musique assourdissante et envahissante sur les images.

Bates reprend ici un style qu'il a déjà crée sur le « 300 » de Zack Snyder et le prolonge intensément sur « Conan the Barbarian » - signalons que l'enregistrement du score s'est effectué à l'origine avec une formation instrumentale d'à peine quarante musiciens, le Czech National Symphony Orchestra, orchestre modeste que Tyler Bates a ensuite doublé au mixage et renforcé par des synthétiseurs pour reproduire artificiellement un son plus ample et hollywoodien (le concept est curieux et fort discutable !). "Exit" la subtilité et la retenue, place au vacarme assourdissant et au magma sonore cacophonique avec la musique tonitruante et bruyante de Tyler Bates. Dès les premiers instants, Bates met ainsi l'accent sur des cuivres sombres imposants, des percussions guerrières, une voix féminine orientalisante, des choeurs d'hommes ténébreux et une pléiade de sonorités électroniques habituelles et sans surprise. La musique surfe sur le caractère sombre et guerrier du film, en délaissant tout aspect épique et solennel que l'on trouvait à l'origine dans le score légendaire de Poledouris : ainsi, Markus Nispel a souhaité que le compositeur aborde musicalement « Conan the Barbarian » comme un film d'horreur, mettant ainsi l'accent sur les dissonances, les couleurs orchestrales menaçantes et les percussions agressives. Même le thème principal associé à Conan (« His Name Is Conan ») ne parvient pas à renouer avec le style épique de l'heroic-fantasy d'antan, et préfère opter pour une approche plus dramatique, à base de cordes, percussions, flûte ethnique (évoquant le village d'enfance du héros), synthétiseurs et voix féminine très 'world music'. Dans « Egg Race », Bates illustre la scène de la course aux oeufs avec une pléiade de percussions et flûtes ethniques stéréotypées, associées au village, tandis que les cuivres dissonants, stridents et cacophoniques font ici leur apparition pour l'attaque des barbares au début du film.

C'est cette approche dissonante et agressive que privilégiera Tyler Bates tout au long du film, comme le confirme clairement le violent « Cimmerian Battle » pour la séquence de l'attaque des troupes de Zym au début du film. Ici aussi, le compositeur déchaîne ses cuivres dissonants et puissants, ses percussions ethniques belliqueuses et ses choeurs d'hommes guerriers, délaissant au maximum tout élément mélodique et/ou même harmonique. Dès lors, le ton est donné, et la musique évoluera ainsi tout au long du film, entre passages atmosphériques sombres et déchaînements orchestraux dissonants et cacophoniques. C'est d'ailleurs le côté souvent maladroit et bâclé de la musique de Bates (cf. les bizarreries harmoniques du début de « Freeing Slaves », qui frôlent l'amateurisme !) qui ressort particulièrement dans des morceaux comme la libération des esclaves (« Freeing Slaves ») ou la scène de la poursuite en chevaux (« Horse Chase »), déchaînements d'action dans lesquels le compositeur se contente bien trop souvent d'empiler les cuivres dissonants et les percussions assourdissantes les unes sur les autres, sans aucune réflexion particulière sur l'orchestration, l'harmonie ou même le contrepoint. L'écriture orchestrale de Tyler Bates est tout bonnement calamiteuse et d'une pauvreté absolue : cordes et cuivres se battent en duel sur un lot de percussions ultra bruyantes, de rythmes confus et de dissonances cacophoniques. Même ces passages d'action, pourtant censés être excitants et épiques dans le film, ne parviennent pas à véhiculer la moindre intensité à l'écran et alourdissent les images plus qu'autre chose. Que dire de « Death of a Priest » et ses percussions complètement passe-partout et impersonnelles (la musique semble avoir été écrite précipitamment, sans aucune réflexion particulière), ou l'intense bataille de « Outpost » et son caractère totalement cacophonique qui finit par déranger à la vision du film (chose rare, même dans une production hollywoodienne de ce genre, où la musique est en général un minimum correcte sur les images !).

Les quelques rares passages dramatiques comme « Fever » ne parviennent pas à rehausser le niveau désastreux d'une partition catastrophique et répétitive, mal écrite, mal pensée sur les images et finalement plus gênante qu'autre chose dans le film. On aurait par exemple aimé apprécier un morceau comme le mélancolique « A Kiss » ou « Victory » et son envolée triomphante et solennelle, mais ces rares moments un brin plus prenant sont interrompus trop rapidement par un amoncèlement grossier de maladresses, de sonorités cacophoniques assourdissantes et de choix musicaux incompréhensibles et d'une nullité incroyable. Les grands morceaux d'action de la fin du film (« The Dweller », « Skull Mountain », « Zem's Demise » ou « Wheel of Torture » et ses changements rythmiques incessants sur fond de choeurs guerriers massifs) échouent eux aussi à susciter le moindre enthousiasme, à l'écran comme sur l'album, et font davantage office de rouleau-compresseur musical que de véritables déchaînements orchestraux épiques, comme on était pourtant en droit d'en attendre sur un film d'une telle envergure, preuve en est que Tyler Bates n'a définitivement pas sa place dans le paysage hollywoodien actuel, qu'il semble maltraiter de plus en plus par un manque effroyable de talent et de goût. Ce constant amer et sévère reflète malheureusement une bien triste réalité, celle d'un véritable marasme artistique alarmant dans la musique de film hollywoodienne d'aujourd'hui, que l'on doit autant aux artisans du studio Remote Control - qui ont dicté un certain style musical envahissant à Hollywood et dans les médias télévisés en général - qu'à des musiciens médiocres comme Tyler Bates, ou même des producteurs sourds, dénués de la moindre culture musicale.

Au final, « Conan the Barbarian » est une catastrophe totale de bout en bout, un échec absolu que l'on doit autant au manque de talent de Tyler Bates qu'à des choix de production calamiteux et honteux, preuve en est que la musique de film hollywoodienne d'aujourd'hui souffre plus que jamais d'une véritable absence de réflexion musicale et artistique, enfermée dans un style assez répétitif, froid et bruyant, un problème cristallisé et condensé en une partition, celle de Tyler Bates pour « Conan the Barbarian » : rarement aura-t-on pu assister sur un film de ce genre à une telle erreur monumentale de casting au niveau de la musique, tant le compositeur de « Watchmen » et « 300 » n'était définitivement pas fait pour écrire une musique d'une telle envergure !

Quentin Billard

   





Conan

Réalisateur : Marcus Nispel

Avec Jason Momoa, Ron Perlman, Leo Howard...
 Distribution : Metropolitan FilmExport

 

Sortie en salle (France) : 17-08-2011



Les aventures de Conan à travers le continent d'Hyboria, en quête de vengeance suite au meurtre de son père et du massacre de son village.


FILMS en Salle
NOUVEAUTES BO
CRITIQUES BO
COMPOSITEURS - Interviews - Jeunes Talents
CINEASTES
NEWS
DOSSIERS : Articles - Guide pratique - Ouvrages
FORUM : Discuter sur les BO
Cinezik.org : L'Equipe - Mentions Légales - Partenaires - Liens - Presse

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

©2005-2011 Cinezik - www.cinezik.org - Tous droits reservés
Modifier cette critique (réservé à l'admin)

sociaux
Abonnez-vous
(RSS / Facebook / Twitter)

Contact

projets à venir

La musique de The Vatican Tapes réalisé par Mark Neveldine  sera composée par Mike Patton 

critiques
 A écouter dans les films sortis le 23 avril 2014
 Cannes 2014 : les compositeurs en selections
 Abaji : le Pakistan de NOOR
 Nouveautés BO : notre sélection de la semaine
 Alexander Zekke : de Bartas à Said
 Ibrahim Maalouf : la crème de la crème du jazz

infos
 A écouter dans les films sortis le 23 avril 2014
 Festival de Cannes 2014 : Les compositeurs en sélections (#Cannes2014 #SemaineDeLaCritique #Quinzaine)
 Nouveautés BO : notre sélection et annonce des labels au 21 avril 2014
 Ciné-concert TABU par Christine Ott

+ d'infos

agenda
 du 14 au 25 mai 2014 :
Festival de Cannes 2014 : Les compositeurs en sélections (#Cannes2014 #SemaineDeLaCritique #Quinzaine)

 Mardi 20 Mai 2014 à 20h30 :
Ciné-concert TABU par Christine Ott

 Dimanche 22 juin 2014 :
Concert autour des films du studio PIXAR

 8 octobre 2014 à 20h :
Clint Mansell en concert à Paris


Agenda complet

parutions
 In My Dreams
 Draft Day
 The Quiet Ones
 Joe

+ de parutions

critiques
 La Voleuse de livres (John Williams)
 Le Vent se lève (Joe Hisaishi)
 12 years a slave (Hans Zimmer)
 Wolverine (Marco Beltrami)

+ de critiques

FORUM
 Her (Spike Jonze) - Arcade Fire #her #arcadefire
 Captain America The Winter Soldier - Jackman #WinterSoldier
 12 years a slave
 Minuscule ; musique d'Hervé Lavandier

Accédez au Forum

FORUM
 Critiques Ciné / Décembre 2013 : la sélection de @grandecart *
 Les BO se vendent comme des petits pains... au Royaume-Uni*
 Projets de BO alléchants - juillet 2013*
 "si on veut gagner sa vie, la musique de film est un bon moyen"*

Accédez au Blog de Cinezik



Cinezik a une Chronique sur France Musique dans Cinéma Songs
Sacem
Retrouvez la programmation de l'émission et les archives en écoute.


---- Publicité ----

Imprimer cette page :

Partager cette page :

       Partager cette info par mail

 

/script> -->