Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

L'Homme qui rit  (2012)

(Décembre 2012) |


Stéphane Moucha travaille pour la première fois avec Jean-Pierre Améris qui avait auparavant surtout travaillé avec Pierre Adenot (plusieurs films entre "Le bateau de mariage" en 1994 et "Les émotifs anonymes" en 2010). La partition symphonique, inspirée de la musique du XXe siècle de Ligeti, Shostakovich ou Mahler, a été enregistrée à Londres avec un orchestre de soixante-cinq musiciens.

L'Homme qui rit

Autour de cette BO

Propos du réalisateur 

Au final, sur quatre-vingt-dix minutes de film, il y a cinquante-cinq minutes de musique, c'est beaucoup. et c'est une musique qui participe de l'action du film. Parmi les influences musicales, figurent les films d'alfred Hitchcock, les musiques de Bernard Hermann sont intégrées aux films. Je voulais que la musique participe de l'ambiance, du mystère, de l'émotion, du romantisme. Un peu comme dans un opéra. La musique de Mahler a été très importante pour moi quand j'étais adolescent, parce que s'y mêlent le sublime et le grotesque, ce qui correspond assez bien à l'humour noir de "L'Homme qui rit".

Jean-Pierre Ameris

Nos articles sur cette BO

Autres BO du compositeur

Vos avis