Musique de film, bandes originales, bo

   En salles - B.O en écoute - Boutique - B.O incontournables - Interviews Compositeurs - Itv Réalisateurs - Agenda Evènements - Nos Articles - Guide de la B.O - Le Forum




 
 Basil Poledouris


Musique composée par :
Basil Poledouris

Film réalisé par :
Paul Verhoeven

Sortie en salle (France) :
--1987


 
 Paul Verhoeven





 
 Label : VARÈSE SARABANDE






Cette BO est selectionnée dans la catégorie Science-fiction
- Voir les autres BO de cette sélection.

 

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

NOUVEAUTES BO
BO de films : Original Score Albums Compilations Rééditions A paraitre
Autres supports : Télévision Jeux-vidéo Oeuvres de concert En bonus DVD
BO cultes Les Incontournables
Genres : Rock Electro Jazz Rap Variété Savante Industriel Trad / World
Ventes : Boutique - Dernières ventes        BO en Vinyle
En écoute : Dernières BO en écoute intégrale
Archives : Toutes les BO par année

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

Robocop

RoboCop (1987)

Robocop

1. Main Title (0:39)
2. Van Chase (4:51)
3. Murphy's Death (2:36)
4. Rock Shop (3:42)
5. Home (4:15)
6. Robo Vs. Ed-209 (2:07)
7. The Dream (3:06)
8. Across The Board (1:50)
9. Betrayal (2:18)
10. Clarence Frags Bob (1:43)
11. Care Package (2:09)
12. Robo Drives To Jones (1:46)
13. We Killed You (1:44)
14. Directive IV (1:03)
15. Showdown (5:15)
16. Have A Heart (0:31)
17. OCP Monitors (1:15)
18. Nuke 'Em (0:26)
19. Big Is Better (0:27)

       Partager cette BO par mail

Varèse Sarabande (27 janvier 2004) - 0:41:43 - Réédition

Basil Poledouris retrouve Paul Verhoeven pour la seconde fois en 1987 après avoir écrit un score médiéval / épique pour Flesh + Blood (1985). Le score de Robocop fait déjà parti des classiques du compositeur.

Le score de Robocop épouse à merveille le côté à la fois tragique, sombre et violent du film, une musique orchestrale qui, pour renforcer le côté froid et futuriste du film, fait appel aux synthétiseurs, très importants dans Robocop. La partition de Poledouris s'axe autour d'une thématique primordiale puisqu'on trouve quatre thèmes parfaitement développés tout au long du film.

 

Le 'Main Title' ne dure que quelques secondes le temps de l'apparition du logo Robocop, mais il amorce déjà la thématique du film puisqu'il nous permet d'entendre brièvement le mystérieux motif de trois notes lié au souvenir de Murphy. La seconde partie du morceau est en fait le petit jingle que Poledouris a écrit pour les flashs info du film. On entre alors dans le vif du sujet avec le deuxième grand morceau du score, l'excitant 'Van Chase' décrivant la première séquence de poursuite au début du film entre la voiture de Murphy/Lewis et la camionnette de Boddicker et ses sbires. Poledouris nous introduit ici le superbe thème de cuivres graves associé à Clarence Boddicker (un sombre motif menaçant d'une dizaine de notes). Très rythmé, 'Van Chase' rend cette séquence de poursuite plutôt intense, faisant la part belle à une écriture action alternant cordes tendues et cuivres agressifs. On notera déjà ici l'utilisation du synthé à rôle rythmique, le synthétiseur étant, comme nous l'avons déjà signalé un peu plus haut, un élément majeur du score de Robocop et un élément sonore tout à fait caractéristique de la musique puisque les mystérieuses sonorités électroniques choisies par Poledouris vont servir à unifier l'ensemble de la partition sur le plan sonore. La seconde partie du morceau est plus mystérieuse/suspense, pour la séquence à l'intérieur du repère de Boddicker, avant la scène de la mort de Murphy. A noter que le morceau finira sur une brève allusion au mystérieux motif de 3 notes qui prendra une plus grande importance par la suite.

La tragédie se profile déjà avec le terrible 'Murphy's Death'. Poledouris installe ici un climat de gravité à la fois froid et torturé. Murphy est emmené d'urgence à l'hôpital, mais on sait déjà que les médecins ne pourront rien faire pour lui. Blessé très gravement, entre la vie et la mort, Murphy est condamné à mourir. Les cuivres graves entament un parcours mélodique quasi funèbre et terrifiant de par la froideur amère et tragique qui se dégage de ce sombre morceau qui annonce déjà la suite de l'histoire (le synthé est là en arrière-fond pour renforcer le malaise de la scène). C'est là que Robocop naît des restes de Murphy, et c'est avec 'Rock Shop' que le compositeur nous introduit enfin au célèbre thème principal de son score, thème héroïque comme il se doit. 'Rock Shop' correspond en fait à la séquence de l'attaque dans la fabrique de drogue de Boddicker et ses potes. Le morceau prend une tournure clairement déterminé en privilégiant le pupitre des cuivres (cors et trombones mis en avant avec les trompettes) et des percussions (cymbales et timbales). Le thème principal est plus héroïque d'esprit, et il évoque l'idée de la justice en marche, une justice implacable qui punira de mort tout ceux qui se mettront sur son chemin. Robocop devient donc le symbole de cette justice expéditive et aveugle, une chose que Poledouris a parfaitement représenté à travers son superbe et inoubliable thème principal. A noter que la seconde partie du morceau nous propose un développement particulièrement malmené du thème de Boddicker alors que Robocop lui tape dessus et le force à avouer qui l'emploie. Après le superbe et déterminé 'Rock Shop', on ne peut plus faire demi tour: on est lancé à fond dans l'action, telle une locomotive impossible à arrêter. Robocop est en marche, prêt à se venger et il ira jusqu'au bout. Poledouris va suivre ainsi son parcours en évoquant de manière particulièrement intense toute la noirceur et la violence du récit.

C'est le terrible 'Home' qui développe enfin le côté dramatique de l'histoire après le sinistre 'Murphy's Death'. Robocop se souvient de sa famille et retrouve l'adresse de son ancienne demeure. Poledouris fait intervenir ici des cordes particulièrement amères et torturées. En l'espace de quatre minutes, le compositeur arrive à nous faire ressentir toute l'intensité dramatique de cette terrible séquence : en parcourant cette maison désertée et pleine de souvenirs, Murphy/Robocop comprend qu'il avait autrefois une famille et qu'il n'est plus rien aujourd'hui. L'écriture torturée des cordes alterne entre amertume, tristesse et résignation. On sent aussi toute la colère intérieure qui envahit Murphy, surtout lorsque le thème principal de Robocop revient ici aux cordes sous une forme plus lente, froide et résignée. 'Home' est, avec 'Rock Shop', l'un des morceaux incontournables du score. A noter que le compositeur développe ici ses textures électroniques ainsi que son motif de quatre notes associé au côté tragique de l'histoire.

L'action revient dans la confrontation entre Robocop et ED-209 avec 'Robo vs. ED-209', Poledouris soutenant le rythme par des sons d'enclume renforçant le côté métallique de ces deux ennemis. On notera ici les quelques reprises développés du thème de Robocop confronté au matériau plus agressif lié à son ennemi. Dans 'The Dream', Robocop est attaqué par des flashs de souvenir soudains et incontrôlables. Poledouris installe un climat de dissonance particulièrement sinistre au début du morceau, créant une sensation de malaise de plus en plus persistante, débouchant sur une reprise orchestrale plus lente du thème de Robocop. Ici, Poledouris n'évoque pas le côté héroïque/justicier du personnage mais sa détermination à découvrir enfin la vérité et à punir ses agresseurs qui ont détruit sa vie et l'ont réduit à néant. Le synthétiseur renforce ici aussi l'ambiance de malaise crée par le morceau. On sent ici un combat intérieur que se livre Murphy/Robocop, la partie humaine ayant apparemment pris le dessus cette fois ci (ce qui expliquerait alors le mélange orchestre/synthé = humain/machine ?). 'Betrayal' explore à nouveau le côté dramatique de l'histoire alors que les policiers sont chargés par l'OCP d'éliminer Robocop, devenu trop dangereux après avoir tenté de s'en prendre à Dick Jones, vice-président de l'OCP qui se cache derrière la fameuse "directive IV" qui empêche Robocop de s'en prendre à un membre de l'OCP. Poledouris installe ici un climat plutôt sombre et pesant, le thème principal étant réexposé sous une forme plus résignée évoquant la dure épreuve que le héros traverse dans cette séquence. On notera une nouvelle allusion au sombre motif de trois notes vers la fin du morceau, toujours associé à cette idée de mémoire, de combat intérieur entre l'humain et la machine.

'Clarance Frags Bob' donne enfin l'occasion à Poledouris de développer pleinement le sinistre thème menaçant de Clarence Boddicker, thème entendu ici sous une forme lente et menaçante par des cordes sombres lors de la scène où Clarence se rend chez Bob Morton pour le supprimer. Le morceau monte en intensité jusqu'à l'inévitable issue de la séquence. Malgré sa courte durée, 'Clarance Frags Bob' est important car il confie l'intensité dramatique du morceau dans la scène au thème du méchant qui possède ici son morceau "emblématique". Quand à 'Robo Tips His Hat' (le compositeur s'est trompé de titre, ce nom doit aller au morceau intitulé 'We Killed You'), il continue à prolonger le côté dramatique de l'histoire avec le motif de 4 notes entendu par des cordes sombres et résignées dans la scène où Robocop/Murphy enlève son masque et montre à Lewis ce qui reste de son visage (le morceau est repris en partie de 'Drive To Jones's Office'). On sent ici une certaine tristesse, une amertume poignante, mélancolique et sans espoir. L'utilisation très discrète d'un célesta et de quelques sonorités cristallines du synthé accentue le côté mélancolique de ce morceau triste et lent. La justice est en marche dans 'We Killed You' (Robocop se rend au bureau de Dick Jones pour l'arrêter) tandis que 'Directive IV' reprend le mystérieux motif de trois notes évoquant la torture physique de Robocop qui atteint son apogée dans la séquence où notre héros-justicier ne peut s'attaquer à Dick Jones, la "directive IV" l'en empêchant, et ce malgré le souhait de sa partie humaine de le supprimer. C'est le début de la confrontation finale avec l'excitant 'Showdown', long morceau d'action de plus de cinq minutes pour l'affrontement final dans l'usine désaffecté avec Boddicker et ses sbires. Le thème héroïque cuivré revient par fragment, opposé au thème du méchant. En l'espace de cinq minutes, Poledouris crée une pièce d'action particulièrement violente et noire, avec des sonorités électroniques insistantes et des orchestrations pesantes privilégiant les percussions et des cuivres déterminés. Les rythmiques du morceau multiplient l'impression de violence de cette longue confrontation/poursuite en faisant monter la tension d'une manière fort intense nous renvoyant au début de 'Van Chase'. Le thème de Robocop est plus déterminé que jamais, il monte ici en intensité telle la marche inexorable de la justice.

'Across The Board' correspond à la scène finale où Robocop affronte Dick Jones. Le morceau finit par une ultime reprise du thème principal héroïque comme dans 'Rock Shop'. 'Across The Board' (enchaîné au générique de fin dans le film) conclut le film en beauté et nous donne clairement l'impression d'avoir parcouru un très grand score inspiré et totalement maîtrisé, que ce soit sur le plan compositionnel, thématique ou sur le plan sonore (excellent choix des sonorités électroniques mélangées à l'orchestre). Il est rare d'entendre aujourd'hui un score aussi riche, intense et parfaitement ancré dans les images d'un film. Poledouris a réussi l'exploit de faire un score traduisant tous les aspects de l'histoire sans en trahir un seul : impossible de ne pas ressentir la torture intérieure de Murphy dans 'Home', impossible de ne pas sentir la puissance de la justice et la violence dans 'Rock Shop', etc. Robocop est assurément un très grand score, l'un des grands classiques de Basil Poledouris alors au sommet de son art à la fin des années 80. Un score incontournable dans la carrière très éclectique du compositeur !

Quentin Billard



Robocop - Basil Poledouris

Acheter cette BO sur Amazon

Voir toutes les dernières ventes

B00017YXXW

   





Robocop

Réalisateur : Paul Verhoeven

 

Sortie en salle (France) : --1987



FILMS en Salle
NOUVEAUTES BO
CRITIQUES BO
COMPOSITEURS - Interviews - Jeunes Talents
CINEASTES
NEWS
DOSSIERS : Articles - Guide pratique - Ouvrages
FORUM : Discuter sur les BO
Cinezik.org : L'Equipe - Mentions Légales - Partenaires - Liens - Presse

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

©2005-2011 Cinezik - www.cinezik.org - Tous droits reservés
Modifier cette critique (réservé à l'admin)

sociaux
Abonnez-vous
(RSS / Facebook / Twitter)

Contact

critiques
 A écouter dans les films sortis le 26 nov. 2014
 V.Vernier: James Ferraro a inspiré son MERCURIALES
 Nouveautés BO : notre sélection de la semaine
 Nolan et Zimmer racontent INTERSTELLAR
 Retour sur le 3e Festival des musiques à l’image
 Marc Chouarain (RESPIRE de Mélanie Laurent)

infos
 A écouter dans les films sortis le 26 novembre 2014
 Nouveautés BO : notre sélection et annonce des labels au 24 novembre 2014
 Festival Entrevues 2014 de Belfort : Parcours Musique avec Vadim Sher, Aurélia Georges, Tony Gatlif, Delphine Mantoulet, Lou Doillon…
 Ghosts Of Bernard Herrmann - Conférence concert par le pianiste Stephan Oliva

+ d'infos

agenda
 Du 23 au 30 novembre 2014 :
Festival Entrevues 2014 de Belfort : Parcours Musique avec Vadim Sher, Aurélia Georges, Tony Gatlif, Delphine Mantoulet, Lou Doillon…

 28 novembre au 7 décembre 2014 :
37e édition du Poitiers Film Festival - Rencontres Internationales Des Écoles De Cinéma 2014

 Samedi 29 novembre 2014, à 18h30 :
Ciné-Trio #13 : Viva l’Italia ! (@Cinetrio3 #Cinetrio)

 Dimanche 30 novembre 2014 à 14h :
Paris Courts Devant : Ciné-concerts hommage à Charlie Chaplin


Agenda complet



ensalles
 Mercuriales (Virgil Vernier)
 Eden (Mia Hansen-Løve)
 Qui vive (Marianne Tardieu)
 La Prochaine fois je viserai le coeur (Cédric Anger)

+ de films en salles

parutions
 Rio Conchos (Jerry Goldsmith)
 From There To Here ( I Am Kloot)
 The Penguins of Madagascar (Lorne Balfe)
 Comment tuer son boss 2 (Christopher Lennertz)

+ de parutions

critiques
 The Expendables 3 (Brian Tyler)
 Ida (Artistes variés)
 Dragons 2 (John Powell)
 Maléfique (James Newton Howard)

+ de critiques

projets à venir

La musique de The Good Dinosaur réalisé par Bob Peterson   sera composée par Thomas Newman  

FORUM
 The Leftovers par Max Richter
 Musique de films avec hautbois solo
 Interstellar de Hans Zimmer
 Un CD ou une sortie MP3 pour Mommy?

Accédez au Forum

FORUM
 Critiques Ciné / Décembre 2013 : la sélection de @grandecart *
 Les BO se vendent comme des petits pains... au Royaume-Uni*
 Projets de BO alléchants - juillet 2013*
 "si on veut gagner sa vie, la musique de film est un bon moyen"*

Accédez au Blog de Cinezik


Cinezik a une Chronique sur France Musique dans Cinéma Songs
Sacem
Retrouvez la programmation de l'émission et les archives en écoute.


---- Publicité ----

Imprimer cette page :

Partager cette page :

       Partager cette info par mail

 

/script> -->