Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

Dossiers

Cristal Records

Label - -
- / /

Le Label indépendant Cristal Records a été créé en 1996. Dès le départ de l'aventure, Eric Debègue, son fondateur, le définit comme militant, en rupture avec le système des majors. En parallèle, une branche éditoriale s'est développée sous le nom de Cristal Publishing... Le catalogue du Label s'est tout d'abord constitué grâce à des signatures jazz puis a pu aborder de nouveaux marchés : musiques de films, illustration sonore, compilations, etc...

Nouveautés du label

Incontournables du label

Eric Debègue présente ses activités d'editeur et agent : 

Eric Debègue : On est éditeur phonographique (c'est-à-dire que l'on fabrique des albums), mais aussi éditeur musical (au service des auteurs et créateurs). Le rôle d'un éditeur musical est de promouvoir les œuvres de ses auteurs. En l'occurrence, de fabriquer un CD, de mettre en commercialisation et mettre à disposition les musiques sur des plateformes de streaming. Cela permet de mettre en valeur et mettre dans la lumière nos auteurs. C'est une manière de véhiculer l'œuvre. Ce n'est pas la seule mais c'est une des manières. Pour promouvoir leurs œuvres, on peut aussi les proposer sur des émissions de flux, ce qui permet de faire circuler les œuvres, de les faire entendre au grand public.

Le métier d'agent est un autre métier. On le faisait au départ dans notre métier d'éditeur quand nous promouvons des auteurs, on considérait que les placer sur des films permettait de contribuer à leur notoriété. Or c'est un métier très spécifique qui va beaucoup plus loin que simplement les proposer. Comme pour les comédiens, il y a des castings organisés, les compositeurs sont en compétition pour que le producteur puisse décider qui va faire la musique de son prochain film. On organise ainsi les castings de compositeur, il y a toute la partie contractuelle, la négociation des contrats, cela dépasse largement les compétences d'un éditeur. Là où le travail d'éditeur s'arrête, on peut prendre le relais avec le travail de l'agence.

Il y a dans l'agence Grégoire Hetzel, qui est l'un des premiers avec lequel on a démarré, on travaille avec lui en tant qu'éditeur et c'est le premier qu'on a signé quand on a créé l'agence. On retrouve aussi Béatrice Thiriet, Renaud Barbier, qui font partie de l'agence depuis les débuts, Et on a de nouvelles signatures comme Martin Rappeneau, Alexandre Azaria, des compositeurs venus nous rejoindre directement par le biais de l'agence.
Si notre compositeur est amené à travailler avec une production qui est déjà éditeur, on a plus notre place, mais notre compositeur a pourtant besoin qu'on l'accompagne quand même sur le travail à faire avec cette production. Ainsi on peut continuer à accompagner le compositeur sans être forcément son éditeur, et sans forcément sortir une BO, en étant uniquement l'agent.

Les compositeurs ne sont pas forcément ouverts vers le public, ils sont plutôt dédiés au film et au réalisateur, ils ne se soucient pas de ce travail, ils n'ont pas cela dans l'esprit au départ. Alors il y a des compositeurs qui commencent à l'intégrer dès le départ, de plus en plus, cela permet d'y penser à l'enregistrement, un compositeur peut anticiper en enregistrant une version spécifique pour le disque. Un thème qui dure 30 secondes dans le film peut se trouver sur un disque avec une version plus longue. C'est ce qui s'est produit avec Béatrice Thiriet sur l'Astragale. La musique dans le film est très courte, on avait envie tous les deux que la BO sorte pour que le public puisse en profiter. On est donc repassé en studio a posteriori spécifiquement pour le disque.

 

Nos Articles sur ce sujet

aligre0317

Podcast Radio

Radio: Grégoire Hetzel/Secret de la chambre noire-Les Cahiers du cinéma-Cristal Records-Aubagne2017

Sur ALIGRE, Benoit Basirico a invité Grégoire Hetzel (LE SECRET DE LA CHAMBRE NOIRE, sortie le 8 mars 2017), le critique Joachim Lepastier (Les Cahiers du cinéma, spécial Musiques de film), avec un focus sur Cristal Records et le Festival d'Aubagne 2017.

Vos avis