Quebec - Belgique - Suisse - Afrique  

Réalisateurs

Participez au site Cinezik!

Donnez-nous votre avis sur les réalisateurs par mail ou sur notre page Facebook

Email Facebook
Pierre

Pierre Salvadori

Interview B.O : Pierre Salvadori & Camille Bazbaz en Liberté !

L'auteur-compositeur-interprète franco-libanais Camille Bazbaz retrouve Pierre Salvadori pour une nouvelle comédie policière (la plus musicale) après "Comme elle respire" (1998), "Les marchands de sable" (2000), "Après vous..." (2003), et "Hors de prix" (2006), avec une partition pêchue de jazz-rock (guitares, batterie, cuivres) digne de John Barry, et des instants plus tendres pour la romance.

Serge

Serge Bozon

Interview B.O : Serge Bozon, le romanesque triste de MADAME HYDE

Benjamin Esdraffo retrouve Serge Bozon après "La France" (2007) avec une partition mêlant le mellotron, pianos (electrique et classique), cordes, flûtes, clarinette, ainsi qu'un titre de rap, "Sale canard", que les jeunes ados chantent sur leur propre texte co-écrit avec le cinéaste.

Sébastien

Sébastien Bailly

Interview B.O : Sébastien Bailly & Laurent Levesque, FÉMININ PLURIELLES

Féminin plurielles est un programme assemblant 3 court-métrages de Sébastien Bailly (DOUCE - 2011, OÙ JE METS MA PUDEUR - 2013 - et UNE HISTOIRE DE FRANCE - 2015) marquant une collaboration musicale cohérente avec le compositeur Laurent Levesque.

Bertrand

Bertrand Mandico

Interview B.O : Bertrand Mandico & Pierre Desprats, LES GARÇONS SAUVAGES

Pierre Desprats signe avec LES GARÇONS SAUVAGES (en salles le 28 février 2018) la musique du premier long-métrage de Bertrand Mandico qui s'était fait remarquer dans le court et moyen métrage avec des notes et des voix prolongeant l'univers sonore et visuel singulier du cinéaste. 

Mehdi

Mehdi Ben Attia

Interview B.O : Mehdi Ben Attia & Karol Beffa, l'émotion de L’AMOUR DES HOMMES

Karol Beffa, élu compositeur de l'année aux Victoires de la musique classique, retrouve avec L’AMOUR DES HOMMES (en salles le 28 février 2018) le cinéaste tunisien Mehdi Ben Attia après "Le fil" (2009) et "Je ne suis pas mort" (2012) avec une partition de harpe, piano, clarinette et cordes, mêlant la sensualité, le romanesque, le mystère et l'angoisse, instaurant un véritable hors-champs musical au parcours de cette photographe (Hafsia Herzi) magnifiant les corps masculins.

Ildikó

Ildikó Enyedi

Interview B.O / Ildikó Enyedi : Dans CORPS ET ÂME, Laura Marling chante comme une avalanche

Pour sa romance poétique, la réalisatrice hongroise Ildikó Enyedi fait appel à Adam Balazs pour la musique originale, et convoque la chanteuse Laura Marling avec un titre, "What he wrote", qu'écoute le personnage de Maria.

Tony

Tony Gatlif

Interview : Tony Gatlif et sa DJAM, Daphné Patakia

Pour DJAM (à l'affiche le 9 août), road movie musical de la Grèce à la Turquie, Tony Gatlif adapte des chansons grecques et turques des années 20 et les fait interpréter à l'image par l'actrice Daphné Patakia.

Barbet

Barbet Schroeder

Interview Barbet Schroeder & Jorge Arriagada / LE VÉNÉRABLE W : Une musique insidieuse

Avec LE VÉNÉRABLE W (sortie le 7 juin 2017, selection officielle au Festival de Cannes 2017), Jorge Arriagada retrouve Barbet Schroeder sur un documentaire après "L'avocat de la terreur" (2007) avec une partition où une gravité se révèle derrière les propos de propagande. Une musique également narrative, qui ajoute de la fiction à ce documentaire, en instaurant un lien entre les protagonistes qui deviennent alors des personnages caractérisés.

Ilan

Ilan Klipper

Interview B.O : Ilan Klipper & Frank Williams, LE CIEL ÉTOILÉ AU-DESSUS DE MA TÊTE

Le chanteur et guitariste franco-américain Frank Williams signe la musique du premier long-métrage de Ilan Klipper, LE CIEL ÉTOILÉ AU-DESSUS DE MA TÊTE (en salles le 23 mai 2018) avec ses acolytes Olivier Bodin et Benoit Daniel au sein du groupe français The Ghost Dance, avec plusieurs chansons dont "Ophélie" qu'il interprète à l'image avec sa simple guitare acoustique. On y entend aussi à la fin le Don Juan de Mozart dans un nouvel arrangement.

Bruno

Bruno Dumont

JEANNETTE, L’ENFANCE DE JEANNE D’ARC (Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2017) / Interview Bruno Dumont et Igorrr

Pour sa première comédie musicale, JEANNETTE, L’ENFANCE DE JEANNE D’ARC, le cinéaste Bruno Dumont dresse le portrait de la jeune Jeanne d'Arc en adaptant les poésies de Charles Péguy avec la distanciation du chant (enregistré en son direct) et de la danse (chorégraphiée par Philippe Découflé), convoquant la musique métal de Igorrr (Gautier Serre) qui flirte avec la musique baroque, le breakcore, et le trip hop.

Jacques

Jacques Doillon

Interview B.O : Philippe Sarde, à propos de Jacques Doillon, de UN SAC DE BILLE (1975) à RODIN (2017)

Pour RODIN où Vincent Lindon incarne le célèbre sculpteur, Philippe Sarde retrouve son fidèle cinéaste Jacques Doillon pour la 11e fois depuis leur rencontre sur "Un sac de billes" (1975) avec une petite formation constituée de solistes (violon, piano, violoncelle) qui exécutent une partition complexe malgré une apparente simplicité.

Arnaud

Arnaud Desplechin

LES FANTÔMES D'ISMAËL (Ouverture Cannes 2017) : Interview Grégoire Hetzel et Arnaud Desplechin

Grégoire Hetzel retrouve pour  LES FANTÔMES D'ISMAËL Arnaud Desplechin au cinéma après "Rois et reine" (2004), "Un conte de Noël" (2008), et "Trois souvenirs de ma jeunesse" (2015) avec une partition très riche, jouant à la fois le romanesque (cordes amples) et l'intime (avec des instruments solistes, telle la clarinette, la flûte, et la guitare). La musique ne se prive pas de jouer les sentiments de ce drame sentimental. Par ailleurs, on y entend un quatuor de Beethoven, un titre de rap (en générique de fin), et Marion Cotillard danse sur Bob Dylan.

Marine

Marine Place

Interview Marine Place / SOUFFLER PLUS FORT QUE LA MER : le saxophone soprano et la mer

Pour SOUFFLER PLUS FORT QUE LA MER, la réalisatrice Marine Place invite le saxophoniste Emile Parisien pour signer la musique qu'interprète le personnage de Julie. Cette B.O a obtenu le Grand Prix de la meilleure musique au Festival d'Aubagne 2017.

Alain

Alain Jessua

Interview Alain Jessua : des musiques insolites pour des films singuliers

A l’occasion de la rétrospective que lui consacre la Cinémathèque française du 19 au 29 avril 2017, nous avons rencontré Alain Jessua, auteur d'une œuvre singulière mélangeant habilement fantastique et critique sociale qui a travaillé à la musique avec Jacques Loussier, René Koering, Astor Piazzolla, Armando Trovajoli et Michel Portal.

Alain

Alain Gomis

Interview Alain Gomis / FÉLICITÉ, une chanteuse à Kinshasa

Pour son portrait de Félicité, chanteuse désabusée à Kinshasa, le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis s’inspire de Muambuyi qui chante au sein du collectif Kasaï Allstars regroupant environ 25 musiciens congolais. Par ailleurs, la musique savante de Arvo Pärt est interprétée par l'Orchestre National de Kinshasa.

Axelle

Axelle Ropert

Interview / LA PRUNELLE DE MES YEUX : la comédie romantique de Axelle Ropert avec une musique drolatique et romanesque de Benjamin Esdraffo

Pour LA PRUNELLE DE MES YEUX, Benjamin Esdraffo retrouve Axelle Ropert après "Tirez la langue, mademoiselle" (2013) avec une musique "drolatique et romanesque". Dans cette comédie romantique, chacun se définit par une musique : Mélanie Bernier joue au piano "La Lettre à Elise" tandis que Bastien Bouillon joue du Rebetiko (instrument grec). Rencontre dans le cadre de la participation mensuelle de Cinezik à l'émission "Vive le cinéma" de Aligre FM.

Lucie

Lucie Borleteau

CANNABIS sur Arte : Interview de la réalisatrice Lucie Borleteau

Lucie Borleteau réalise les 6 épisodes de la série CANNABIS diffusée sur Arte les jeudis 8 et 15 décembre 2016, et ajoute à sa mise en scène musclée une B.O vitaminée. Série noire entre l’Espagne, la France et le Maroc sur fond de trafic de drogue, les musiques choisies sont aussi diverses, dont un générique composé sur mesure par le musicien espagnol Jesùs Diaz. Rencontre dans le cadre de la participation mensuelle de Cinezik à l'émission "Vive le cinéma" de Aligre FM.

Rebecca

Rebecca Zlotowski

Interview Rebecca Zlotowski & Rob : PLANÉTARIUM, un modelage musical à double face

Pour PLANÉTARIUM (en salles le 16 novembre 2016, BO disponible chez Music Box Records), sensible et intrigante histoire de spiritisme et de cinéma à Paris à la fin des années 30 (avec les “soeurs” Natalie Portman et Lily-Rose Depp), le compositeur ROB (Robin Coudert) retrouve sa fidèle cinéaste Rebecca Zlotowski après BELLE EPINE et GRAND CENTRAL. La partition lyrique enregistrée avec l'Orchestre d'Abbey Road (Londres) et son instrumentation variée (Trombone, Tuba, Congas, Sifflements, Mandoline) témoignent d’une audace et inventivité rare dans le cinéma français en ce qui concerne la musique de film, à l’image d’une collaboration qui s’opère dans la confiance et l’alchimie. Rencontre.

Paule

Paule Muret

Interview Carl Barât et Paule Muret / FOR THIS IS MY BODY : l'abime musicale d'une rock-star

Paule Muret dresse avec FOR THIS IS MY BODY (à l'affiche le 2 novembre 2016) le portrait désabusé et noir d'une rock-star incarné par Carl Barât (membre du groupe de rock britannique The Libertines) qui en signe et y interprète les chansons aux côtés d’une “groupie”, Audrey Bastien. Davey Ray Moor (également auteur et chanteur de rock en Angleterre) compose avec lui les pièces instrumentales de cordes.

Bertrand

Bertrand Bonello

Interview Bertrand Bonello : la tension électronique de NOCTURAMA

Avec NOCTURAMA, le cinéaste Bertrand Bonello poursuit son travail de compositeur pour ses propres films. Il s’agit à la fois de son film le plus silencieux et celui où la musique originale est la plus identifiable. Ses ambiances électroniques participent à un climat de tension et d’angoisse et confèrent au film une dimension de thriller. Sans oublier les titres pop qu'entendent les personnages reclus dans le magasin. 

Tous les réalisateurs en interview

Nos interviews incontournables

Retour en haut de page