Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Jade  (1995)

La-La Land Records (30 novembre 2010) - 0:51:19 | Réédition


 

Il s'agit de l'unique collaboration entre James Horner et William Friedkin.



[© Texte : Cinezik] •
Jade

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

Main Title / The Murder Scene / Drive to the Airport (3:59)
Walk To The Governor's Office / Katrina Gets Matt's Flowers* (2:07)
Flight to Pacifica / Walk Into Chinatown / Chinese Opera Chase (2:38)
Car Flip / Second Trip To Pacifica (2:50)
Matt Gets Turned On* (4:45)
Stalking Patrice* (3:59)
Pier Pressure / Governor's Boy Visits (1:40)
Home Video #2 (2:57)
Piece Of The Puzzle / Katrina In Park House* (1:58)
Hargrove Dies / Final Surveillance** (2:10)
Chinese Parade Sequence (Traditional) (4:37)

Purple Bamboo (Traditional) (3:36)
Step By Step Up (Traditional) (2:47)
Le Sacre du Printemps (3:35)
Excerpt from Le Sacre du Printemps, Seconde Partie: Le Sacrifice : Action Rituelle des Ancêtres
Composed by Igor Stravinsky
Performed by The London Philharmonic Orchestra/Kent Nagano
The Mystic's Dream (7:43)
Written and Performed by Loreena McKennitt

* - different versions contained in film
** - not contained in film

 

Nos articles sur cette BO

James Horner a eu l'occasion de mettre un musique ce thriller érotique bien bizarre, probablement l'un des plus sombres thrillers qu'il lui ait été donné de mettre en musique dans les années 90. Sa partition (inédite jusqu'à ce jour) est écrite pour synthétiseurs avec flûte exotique, piano, shakuhachi et voix soliste interprété par Loreena McKennitt, fameuse chanteuse canadienne qui prête sa magnifique voix à la partition d'Horner. Le but du compositeur était double ici: évoquer à la fois le suspense du film et renforcer le côté mystérieux et séducteur de Trina/Jade. Le score s'axe en partie sur la chanson 'The Mystic's Dream' que l'on pourra retrouver dans l'album de Loreena McKennitt intitulé 'The Mask and Mirror'. Le thème est utilisé dans le film lors d'une scène d'amour tumultueuse entre Trina et Matt. Cette chanson est soutenue par un synthé planant avec guitare, rythme de castagnettes, petites percussions et cornemuse. La voix éthérée de la chanteuse canadienne semble hanter la partition, apportant une touche de sensualité à un score finalement très sombre.

Le film s'ouvre au son d'un 'Main Title' qui résume parfaitement tout l'esprit du film: quelques notes menaçantes de piano 'thriller', du synthé atmosphérique, une shakuhachi assez violente, des pizzicati électroniques agressifs, des voix du synthé plutôt étranges, sans oublier cette fameuse nappe de synthé qui traverse toute la partition d'Horner et qui évoque par moment les bourdons de chants traditionnels tibétains. Horner semble avoir été particulièrement attiré par les sonorités orientales puisque Loreena McKennitt chante pour le début du film avec l'arrivée de Corelli sur les lieux du crimes. Son chant aux accents orientaux est accompagné par une flûte exotique et ce sinistre bourdon de synthé qui crée un certain sentiment de menace tout au long du film.

Horner s'est tourné vers une approche résolument atmosphérique, utilisant un motif de cordes de synthé avec pizz plus déterminé lorsque l'enquête de Corelli progresse chaque jour. La tension ne cesse de monter tout au long du film jusqu'aux morceaux d'action privilégiant les percussions métalliques électroniques, comme c'est le cas pour la séquence où Corelli n'arrive plus à contrôler sa voiture après que quelqu'un ait saboté ses freins. On retrouvera ce genre d'ambiance froide et brutale pour la confrontation finale. A noter l'utilisation très particulière que fait Friedkin d'extraits du 'Sacre du printemps' de Stravinsky dans certains passages de son film, et ce dès le début du film pour la première scène du meurtre. Assez recherché sur le plan sonore, le score de 'Jade' surprendra tout ceux qui ne connaissent que le Horner symphonique de 'Braveheart' ou 'Legends of The Fall' mais qui risquera de dérouter certains de ses fans qui l'ont connu plus inspiré. Un score assez surprenant mais pas vraiment indispensable, qui vaut surtout par l'excellente utilisation de la voix sensuelle de Loreena McKennitt, sa voix captant à merveille toute la beauté et le mystère du personnage interprété dans le film par Linda Fiorentino.

Quentin Billard

Autres BO du compositeur

Vos avis