Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Kerity, la maison des contes  (2009)

Eleanor's Secret

MovieScore Media (22 décembre 2009) | Original Score [musique originale]


 

Après "L'île de Black Mór" en 2004, Christophe Héral retrouve le cinéma d'animation.



[© Texte : Cinezik] •
Kerity, la maison des contes

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

01. Destination Kerity (4:39)
02. La plage (1:42)
03. Le camion (2:05)
04. Cauchemar & hallucination (2:29)
05. La lettre d'Eléonore (2:45)
06. Rencontre avec Piquetout (1:51)
07. Nathanaël ce héros (1:33)
08. La tempête (0:43)
09. La bibliothèque secrète (4:03)
10. La petite fille aux allumettes (0:46)
11. On y va (1:47)
12. Sauvetage inattendu (3:31)
13. Piquetout et l'étrange chineur (0:53)
14. Le bébé de Laurent Juillet (0:34)
15. Le crabe de Laurent Juillet (2:10)
16. Le piano d'Eléonore (1:07)
17. Cerf volant (1:22)
18. Cerf volant (2) ( 3:05)
19. Escalier ( 0:31)
20. Fujara ( 2:17)
21. Angelica (0:52)
22. Le père (2:51)
23. Les bijoux (4:30)
24. Piquetout ( 2:51)

Nos articles sur cette BO

Christophe Héral aborde avec un certain plaisir ludique ce film d'animation, par l'emploi de diverses sonorités, de la guitare au cymbalum en passant par les percussions, flûte, accordéon, clarinette, piano.

Cette partition enregistrée avec l’Orchestre de la Radio Nationale de Macédoine emploie aussi des chuchotements, comme sur "Destination Kerity" où la voix plaintive côtoie les cordes majestueuses. Une certaine candeur se dégage de ces mélodies légères et chaudes, nourries par l'exotisme d'instruments orientaux (comme la sitar).
Cette richesse insolite dans les instrumentations peut aussi correspondre à un genre musical bien identifié comme le jazz sur "La Plage" qui rappelle le Carlo d'Alessio de "Delicatessen".

Puisqu'il s'agit d'un film d'animation, le compositeur français semble convoquer ses prédécesseurs japonais, à la fois le compositeur de "Ghost in the Shell", Kenji Kawai, notamment sur "Cauchemar & hallucination" avec ces voix mystérieuses, et le compositeur du "Château dans le ciel", Joe Hisaishi, notamment sur "La lettre d'Eléonore" ou "Le piano d'Eleonore" avec le caractère sentimental d'une mélodie au piano et à la guitare.

D'ailleurs, la partition sait habilement jouer sur ces deux fonctions primaires de la musique de film, c'est à dire d'un côté instaurer des ambiances uniques par la création d'un univers musical inédit, et de l'autre côté proposer des thèmes identifiant les personnages, comme celui d'Eléonore avec ses variations (piano/triangle ou flûte/piano).
On pense aussi au spécialiste français de l'animation, Bruno Coulais ("La Planète blanche"), avec dans ce jeu de sonorités associés à des personnages un changement de ton correspondant au changement de personnages et à la confrontation entre leurs personnalités : contraste entre la percussion orientale du morceau "Le père" et l'aspect jovial de "Rencontre avec Piquetout", repris en dernière piste "Piquetout", et entre l'ample orchestre de "Nathanael ce héros" et le baryton du "Cerf Volant". Christophe Héral a su se mettre au service de l'âme enfantine du film en personnifiant ses sonorités, sa musique donne littéralement vie aux dessins, tout en affirmant son style assez minimaliste (place importante des instruments solistes) et s'adjoint les services de Laurent Juillet ("Fair Play") sur  "Le bébé" ou "Le crabe" pour les passages d'action avec un orchestre symphonique plus trépidant.

Benoit Basirico

Autres BO du compositeur

Vos avis