Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Toril  (2016)

(septembre 2016) |


 

Le DJ marseillais, ex des Troublemakers, Lionel Corsini signe la musique du premier film de Laurent Teyssier.



[© Texte : Cinezik] •
Toril

Autour de cette BO

Propos du réalisateur

Il y a des choses que j'aime travailler plus que d'autres dans les films, et la musique en fait partie. J'adore le flamenco et c'était ma première envie ; mais les taureaux, la Provence, le flamenco... c'était trop. Et puis un jour que je revenais de repérages en Camargue où j'étais allé visiter les manades, j'ai eu une sorte de révélation. En traversant ce lieu désertique et magique qu'est la Plaine de la Crau, j'ai entendu la musique de mon film à la radio ! Le morceau était de DJ Oil (un ancien des Troublemakers), je l'ai contacté, et il a tout de suite été partant. Je lui ai d'abord demandé de travailler sur un son un peu oriental ; il nous a proposé des nappes de son hypnotiques et lancinantes, sur lesquelles on a ensuite remis du rythme, des percussions africaines, un son plus dramatique, plus mat et plus sourd. Quand j'ai commencé le montage, j'avais une trentaine de maquettes à disposition, dont ce générique de début qui n'a jamais bougé depuis. Je travaille souvent avec des DJ. Le sample, les boucles, c'est un son que je trouve assez chaud, une matière que j'adore, bien qu'elle soit un peu compliquée à travailler en tant que musique de film. Grâce à DJ Oil, j'ai aussi pu inviter Anthony Joseph pour le générique de fin, un poète et chanteur londonien à la voix magnifique. Son slam final parle du film. Je suis vraiment heureux du résultat.

Laurent Teyssier

Nos articles sur cette BO

Vos avis