Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Voir le Calendrier des sorties B.O Tous nos coups de coeurs B.O Nos Podcasts

Critiques BO

bo irreversible

Irréversible

Thomas Bangalter

IRRÉVERSIBLE, une musique qui sort des bas-fond et décuple le malaise

PAR par Thibault Vicq

Les amateurs d’électro sont bien sûr familiers du nom de Thomas Bangalter, l’un des deux membres de Daft Punk. Il signe sa première bande originale avec IRRÉVERSIBLE pour le réalisateur Gaspar Noé, qu’il retrouvera sur ENTER THE VOID (sound design) en 2010. 

bo incredibles

Les Indestructibles

Michael Giacchino

LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue

PAR par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: INDESTRUCTIBLES (2004) de Brad Bird.

bo innocentes

Les Innocentes

Grégoire Hetzel

Les Innocentes ou la résilience par la musique ?

PAR François Faucon

En apôtre de la résilience, Boris Cyrulnik verrait certainement dans le drame de ces religieuses, un exemple validant ses théories. Violées par les soldats soviétiques en 1945, beaucoup finissent, à défaut d'accepter le trauma physique et psychologique imposé par les armées de libération..., par ouvrir un orphelinat afin de s'occuper de leurs enfants. La musique de ce film est toujours discrète au point qu'Anne Fontaine explique que cette histoire « refuse la musique de film traditionnelle ». La musique joue pourtant un rôle fondamental. Une partition volontairement minimaliste. Une partition d'une utilisation pertinente. Une partition qui sait se taire.

bo ida

Ida

Kristian Selin Eidnes Andersen

L’austérité d’Ida, une musique entre nostalgie et quête spirituelle

PAR François Faucon

Le moins que l’on puisse dire de Pawel Pawlikowski, c’est qu’il fait, avec son dernier film Ida (2013), une utilisation austère mais pertinente de la musique. A des années lumières des partitions tonitruantes et trop souvent fades ou étouffantes de bon nombre de films actuels, le réalisateur renonce à un compositeur attitré et entend rester seul maître de son film. En effet, toutes les musiques préexistent au film et le rôle du danois Kristian Selin Eidnes Andersen reste difficile à définir clairement. S’il est bien difficile de savoir, faute d’informations sur cet aspect-là du film (on est à mille lieues des superproductions hollywoodiennes…), pourquoi telle ou telle musique a été choisie, je me risque sur quelques explications qui n’engagent que ma vision de l’œuvre.

bo iron-man3

Iron Man 3

Brian Tyler

Un mélange orchestre symphonique, rythmes rock et synthétiseurs/électro modernes

PAR Quentin Billard

Après Ramin Djawadi et John Debney, c'est au tour de Brian Tyler de signer la musique de « Iron Man 3 », pour lequel le compositeur de « Expendables » et « Fast & Furious 6 » met les bouchées doubles et signe un score d'action teinté d'aventure et d'envolées héroïques, confiée au prestigieux du London Philharmonic Orchestra. Qui dit nouvelle aventure dit bien évidemment nouvelle musique, et comme le compositeur l'expliquait dans une interview lors de la sortie du film, le personnage de Tony Stark a changé depuis les événements de « Avengers », ce qui nécessitait une toute nouvelle approche musicale. 

bo indiana_jones_temple_doom

Indiana Jones & le Temple Maudit

John Williams

Spielberg, Ford, Williams : trio de choc pour trilogie culte

PAR Sylvain Rivaud

A l'occasion de la sortie en salles d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, impossible de passer outre une petit rétrospective musicale des films précédents, tous évidemments mis en musique par John Williams et réalisés par Steven Spielberg. Ces trois films sont un peu à part dans leur filmographie, car lorgnant constamment sur le registre de l'aventure pure et dure, du divertissement, voire même vers le film de genre (les autres oeuvres de Spielberg se voulant plus engagées ou nostalgiques).

bo indiana_jones_last_crusade

Indiana Jones et la Dernière Croisade

John Williams

Spielberg, Ford, Williams : trio de choc pour trilogie culte

PAR Sylvain Rivaud

A l'occasion de la sortie en salles d'Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, impossible de passer outre une petit rétrospective musicale des films précédents, tous évidemments mis en musique par John Williams et réalisés par Steven Spielberg. Ces trois films sont un peu à part dans leur filmographie, car lorgnant constamment sur le registre de l'aventure pure et dure, du divertissement, voire même vers le film de genre (les autres oeuvres de Spielberg se voulant plus engagées ou nostalgiques).

Autres critiques en I

Intouchables

Ludovico Einaudi

Inception

Hans Zimmer

Les Insurgés

James Newton Howard

L'Incroyable Hulk

Craig Armstrong

Iron Man

Ramin Djawadi

L'impasse

Patrick Doyle

Je suis une légende

James Newton Howard

INLAND EMPIRE

David Lynch & Divers

Invasion

John Ottman

L'Illusionniste

Philip Glass

Dans la ligne de mire

Ennio Morricone

Indigènes

& Kahled
(Interview)

L'Interprète

James Newton Howard

Incontrôlable

Raffy Shart

Inside Man

Terence Blanchard

The Island

Steve Jablonsky

I, Robot

Marco Beltrami

Invincible

& Hans Zimmer

Incognito

John Ottman

L'Important c'est d'aimer

Georges Delerue

Identity

Alan Silvestri

 

Retour en haut de page