Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS


Accédez à notre page dédiée au Festival de Cannes avec tous nos contenus. 

 

13 novembre 2008

Auxerre #2 : La comédie à l'honneur !
Auxerre

- Publié le 13-11-2008
mia_migou,rombi,perruchon,leconte,guerre_des_miss,agathe_clery, - Auxerre #2 : La comédie à l'honneur !


C'est le rire qui domine avec Pierre Richard, et la projection des nouveaux films de Patrice Leconte ("La Guerre des miss" avec Poelvoorde) et d'Etienne Chatiliez ("Agathe Clery").

La journée débute avec la conférence musicale de Philippe Rombi destinée en priorité aux collégiens, d'où la priorité accordée à "Bienvenue chez les Ch'tis" de Dany Boon. Celui-ci explique son parcours, sa vision de la musique. Il raconte que son désir a toujours été de "raconter des histoires avec son piano", depuis tout petit. "J'écrivais sur mon piano le soir quand j'étais ado, c'était mon journal intime. Mais maintenant je préfère raconter la vie des autres plutôt que la mienne !". Il parle d'identification à sa musique : "il faut aimer les autres pour faire ce métier". Rombi y explique le rôle de l'orchestration qu'il compare à une illustration  : "on fait le dessin au piano, ensuite on met la couleur, c'est l'orchestration". On (re)découvre le générique des Ch'tis à l'écran : "je suis un grand amateur de génériques ; quand le film le permet, c'est le moment où je me fais plaisir, j'y vais à fond, c'est comme une ouverture d'opéra". On évoque aussi "Joyeux Noël" où il eu la chance de diriger le London Symphony Orchestra pour enregistrer sa propre partition : "quand on dirige, on crée encore un peu". A noter l'inoubliable imitation de Michel Serrault par Philippe Rombi, malgré une extinction de voix imminente. Et l'animateur de la conférence Stéphane Lerouge a posé la question "Comment un compositeur gagne sa vie ?", ce qui a permis à Philippe Rombi d'évoquer le droit des auteurs et le danger du piratage.

Voir notre interview de Philippe Rombi sur "Bienvenue chez les ch'tis".

Ce fut ensuite un florilège d'hommages émouvants à Pierre Richard, peut-être l'un des derniers grands comédiens burlesques français encore en vie. Celui-ci présente d'abord "Mia et le Migou", le somptueux film d'animation de Jacques-Remy Girerd, pour lequel il prête sa voix pour un personnage (Lire notre critique de Mia et le Migou). La salle est comble d'enfants enthousiastes, qui viennent le rejoindre à la fin du film pour une photo de famille !

Il est ensuite le sujet d'une conférence musicale, où il parle de sa carrière de comédien, mais aussi de réalisateur et de danseur, et plus généralement de son rapport à la musique. Il s'improvisa musicien dans sa jeunesse avant de rencontrer Vladimir Cosma via Yves Robert. Cosma fera la musique de tous ses films, en plus de ceux où il fût comédien ("Le Grand Blond, La Chèvre, etc"). Une vidéo de Vladimir Cosma montre le musicien parler de Pierre Richard : "sa façon de bouger, c'est de la chorégraphie, c'est important pour un musicien, cela m'a beaucoup inspiré". Son rapport à la danse, à la gestuelle, a donc particulièrement influencé la musique de ses films. Yves Robert disait de lui qu'il était le seul acteur qui bafouillait avec ses jambes ! Pierre Richard évoque ses influences cinématographiques (Buster Keaton, Charlie Chaplin, Jacques Tati) et musicales (la musique rock et rythmée). A ce titre il fût d'ailleurs très réticent dans ses débuts à entendre les violons de Cosma sur ses films. Avec le recul, bien sûr, il avait tort. C'était aussi un proche ami de François de Roubaix, avec qui il faisait des boeufs dans leurs appartements respectifs, sans pour autant lui proposer de mettre ses films en musique par respect pour sa collaboration avec Cosma, qu'il voulait fidèle. Mais la mort du musicien le toucha profondément : "je n'ai pas écouté de musique pendant presque un an après cela", dit-il.

La conférence se clôt en musique avec la montée sur scène de Jean-Michel Bernard, le brillant musicien et compositeur de Michel Gondry (entre autres) qui joue une adaptation au piano d'une musique de Cosma pour Pierre Richard.

Etaient présentées en compétition aujourd'hui deux comédies françaises, les nouveautés de deux grands cinéastes du genre : Patrice Leconte ("Les Bronzés") et Etienne Chatillez ("Tanguy"). Leconte présentait "La Guerre des Miss" (musique de Etienne Perruchon - Lire notre critique) et Chatillez "Agathe Cléry" (Lire notre critique), comédie grinçante où Valérie Lemercier devient noire. Le film, au propos ambitieux et osé, propose des séquences hilarantes de comédie musicale.

Patrice Leconte & Etienne Perruchon :

Etienne Chatiliez :

Au programme demain :
- Klaus Badelt (qui présente "Pour elle"),
- Béatrice Ardisson et Fabrice Viel (pour "J'irai dormir à Hollywood")
- Présentation du travail des élèves de la Master-Class dirigée cette année par Jean-Claude Vannier.
- Michael Nyman ("Gattaca, La Leçon de Piano") qui sera en conférence l'après-midi puis en concert le soir au Théâtre d'Auxerre,

Voir notre espace dédié au Festival avec tous nos bulletins

NB : toutes les vidéos et interviews du Festival seront mises en ligne à l'occasion de la sortie prochaine des films respectifs.

Photos : Sylvain Rivaud - © Cinezik.fr

- Publié le 13-11-2008

Vos avis