Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Critiques BO

BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres
#LEtrangeNoelDeMrJack #DannyElfman

par Benoit Basirico - Publié le 16-06-2019
etrange_noel_jack,@,elfman, - BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres


Voici le 10e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (1988) de Tim Burton.

Danny Elfman poursuit sa collaboration avec Tim Burton qui supervise cette oeuvre d'animation dirigée par Henry Selick et retrouve le dessin animé après avoir composé les thèmes de la série animée télévisée LES SIMPSON. Ce nouveau projet est aussi une comédie musicale, dans la pure tradition de Disney, mais contrairement à la plupart des autres exemples, celui-ci est quasiment entièrement chanté. Ainsi, la B.O est constituée de chansons qui à elle-seules peuvent suffire à raconter l'histoire. Comme pour un opéra, ce film est le fruit de la collaboration entre l'auteur du livret, de l'univers et de ses personnages (Tim Burton), l'auteur des musiques (Danny Elfman) ainsi que des paroles des chansons, et le metteur en scène (ici l'animateur Henry Selick). 

Danny Elfman, en écrivant les chansons (musique et paroles), ainsi qu'en interprétant lui-même certaines d'entre elles (il interprète la voix de Jack), retrouve une activité qu'il connaissait bien avec son groupe de new wave, Oingo Boingo, fondé dans les années 70, et qu'il dissout en 1995, soit l'année suivant la sortie du film. Peut-être le succès de cette B.O a provoqué ce choix. Car en effet, les chansons écrites pour ce film, grâce à leur puissance thématique et à l'alchimie avec l'existence de personnages attachants, sont restées dans les mémoires. 

Le compositeur est doué dans l'alternance d'humeurs différentes, que ce soit dans le macabre ou dans le ton enjoué, passant d'une marche funèbre, d'une lamentation, à un jazz old school. Chaque titre est à la fois autonome (son propre thème, son propre rythme) et rattaché au récit global, avec un entrecroisement de protagonistes, Jack et Sally ayant leur propre chanson dédiée. Il développe avec justesse la mélancolie du personnage de Jack ("Jack's Lament"), les sentiments de celui de Sally ("Sally's Song"), l'émerveillement de la découverte de Noël ("What's This?"). Et surtout il témoigne d'une incroyable inventivité dans la naissance d'autant de couleurs, de rythmes et de mélodies. Un véritable foisonnement créatif ! 

Tous les épisodes : 

BO Culte - Films d'Animation #1 : LE ROI ET L'OISEAU (Wojciech Kilar, 1980), mélancolie et allégresse du conte 

BO Culte - Films d'Animation #2 : BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (Jerry Goldsmith, 1982), épique et terrifiant

BO Culte - Films d'Animation #3 : TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (Elmer Bernstein, 1985), noirceur et frivolité ajoutés au romantisme des Ondes Martenot

BO Culte - Films d'Animation #4 : BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (Henry Mancini, 1986), atmosphère sombre et ironique

BO Culte - Films d'Animation #5 : MON VOISIN TOTORO (Joe Hisaishi, 1988), mélodies limpides et richesse instrumentale

BO Culte - Films d'Animation #6 : AKIRA (Shoji Yamashiro, 1988), entre expérimentation et tradition

BO Culte - Films d'Animation #7 : LE PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (The Land Before Time - James Horner, 1988), une aventure complète

BO Culte - Films d'Animation #8 : ALADDIN (Alan Menken, 1992), un véritable feu d’artifice

BO Culte - Films d'Animation #9 : LE ROI LION (Hans Zimmer, 1994), une flûte soliste pour le lionceau Simba

BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres

BO Culte - Films d'Animation #11 : GHOST IN THE SHELL (Kenji Kawaï , 1995), méditation synthétique et vocale

BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour 

BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue

BO Culte - Films d'Animation #14 : AZUR & ASMAR (Gabriel Yared, 2006), un enchantement entre deux cultures

BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir

BO Culte - Films d'Animation #16 : CORALINE (Bruno Coulais, 2009), inventivité débordante pour le cauchemar d'une petite fille

par Benoit Basirico - Publié le 16-06-2019

Vos avis