Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

Nouveautés BO

Les Incontournables

Voici par genre de films une sélection de BO cultes que tout béophile doit avoir dans sa collection.

Le Troisième homme

Anton Karas

Le compositeur autrichien Anton Karas signe son unique musique originale au cinéma pour le film de l’anglais Carol Reed avec une partition axée sur la cithare, un instrument soliste qui représente une sorte d’alter-ego pour le héros incarné par Orson Welles.

Ecouter/Acheter

Body Double

Pino Donaggio

Le compositeur italien Pino Donaggio retrouve le cinéaste américain Brian De Palma après "Carrie au bal du diable" (1976), "Dressed To Kill", "Home Movies" (1980), "Blow Out", "Pulsions" (1981), et avant "L'Esprit de Caïn" (1992) et "Passion" (2013).

Ecouter/Acheter

Le Locataire

Philippe Sarde

Avec 'Le Locataire', Philippe Sarde débutait sa collaboration avec Roman Polanski pour qui il écrira par la suite la musique de 'Tess' (1979) et 'Pirates' (1986). Sa partition orchestrale pour 'Le Locataire' reste un grand moment de musique de film dans la carrière assez riche du fameux compositeur français.

Ecouter/Acheter

Free Fire

Geoff Barrow et Ben Salisbury

Geoff Barrow et Ben Salisbury font la rencontre de leur compatriote anglais Ben Wheatley, lequel avait fait appel auparavant à Clint Mansell sur "High-Rise" (2015) et surtout à Jim Williams sur "A Field in England" (2013), "Sightseers" (2012), "Kill List" (2011), "Down Terrace" (2009). Pour ce film de flingues, la partition alterne les moments agités (avec un saxophone free jazz), les instants d'attente (avec des percussions) et un aspect de tragédie (avec une guitare aux accents romanesques).

Ecouter/Acheter

Basic Instinct

Jerry Goldsmith

Après son score explosif pour Total Recall, Jerry Goldsmith revient sur Basic Instinct, deuxième film en collaboration avec Paul Verhoeven et probablement l'une de ses plus fameuses partition de toutes les années 90. Le score de Basic Instinct est d'une intensité rare tout au long du film, composé en étroite collaboration avec le réalisateur lui-même.

Ecouter/Acheter

Ascenseur pour l'échafaud

Miles Davis

Mythique collaboration entre Miles Davis et Louis Malle lors de laquelle le musicien de jazz improvisa à la trompette face aux images.

Ecouter/Acheter

Obsession

Bernard Herrmann

Le compositeur Bernard Herrmann retrouve l'année de sa disparition le cinéaste Brian De Palma après "Sisters" (1973). Excessive, romantique, funèbre, la musique de Bernard Herrmann est dominée par un orchestre d'une ampleur sans précédent avec un orgue, des choeurs puissants et des violons à la fois doucereux et torrentueux. La musique d'Obsession fut d'ailleurs nommée pour l'Oscar de la meilleure musique de film en 1977.

Ecouter/Acheter

Diva

Vladimir Cosma

Vladimir Cosma signe la musique de ce thriller, premier film de Jean-Jacques Beineix, dans lequel nous entendons un titre existant tiré de "La Wally" opéra en quatre actes d'Alfredo Catalani. Cette partition lui vaut son premier César.

Ecouter/Acheter

La 7ème Cible

Vladimir Cosma

Vladimir Cosma retrouve une troisième fois Claude Pinoteau pour ce thriller après avoir signé la musique des deux volets de la comédie romantique LA BOUM avec une partition orchestrale et le fameux "Concerto de Berlin" pour violon et orchestre interprété par le violoniste soliste Ivry Gitlis.

Ecouter/Acheter

La Cité de Dieu

Antonio Pinto et Ed Côrtes

Le compositeur brésilien Antonio Pinto retrouve son compatriote Fernando Meirelles après "The Nutty Boy 2" (1998) et s'associe à Ed Côrtes pour l'aspect "samba-funk" de la BO.

Ecouter/Acheter

Blow Out

Pino Donaggio

Le compositeur italien Pino Donaggio retrouve le cinéaste américain Brian De Palma après "Carrie" (1976), "Home Movies" (1980) et "Dressed to Kill" ("Pulsions" - 1980).

Ecouter/Acheter

L'Affaire Thomas Crown

Michel Legrand

1 an après "Les Demoiselles de Rochefort", le français Michel Legrand embarque aux Etats-Unis pour cette romance policière de Norman Jewison. La chanson "The Windmills of Your Mind" est interprétée par Noel Harrison sur les paroles de Alan & Marilyn Bergman. Michel Legrand remporte l'Oscar pour cette chanson.

Ecouter/Acheter

La Scoumoune

François de Roubaix

Dernière collaboration du compositeur François de Roubaix avec le cinéaste José Giovanni après "La loi du survivant" (1967), "Le Rapace" (1968), "Dernier domicile connu" (1970), "Un aller simple" (1971), "Où est passé Tom?" (1971).

Ecouter/Acheter

Allo... Brigade Spéciale

Henry Mancini

Longue collaboration entre le compositeur Henry Mancini et le réalisateur Blake Edwards, ce film fait parti d'un grand nombre d'oeuvres cinématographiques ou de séries télévisées qu'ils ont réalisées ensemble. Réputé pour ses comédies, Blake Edwards signe son seul thriller. Le film s'ouvre sur San Francisco nocturne. La partition de Henry Mancini est introduite par une basse inquiétante (rappelant ce que Lalo Schifrin fera pour "Dirty Harry"). La tonalité devient vite sucrée avec percussions et cuivres. Mancini instaure une décontraction face à cette oeuvre noire. La tonalité apaisée de la musique sur ce générique ne laisse rien présager de la menace qui va suivre.

Ecouter/Acheter

La Soif du mal

Henry Mancini

Pour cette unique collaboration avec le cinéaste américain Orson Welles, Henry Mancini aborde le film noir pour la première fois. Le compositeur propose une partition de jazz essentiellement percussive. Sont incluses dans l’instrumentation des percussions exotiques pour représenter la zone frontalière où se situe l’action ainsi que le conflit entre le flic américain et les trafiquants mexicains.

Ecouter/Acheter

Tirez sur le pianiste

Georges Delerue

Première collaboration de Georges Delerue avec François Truffaut. On y aperçoit et entend Boby Lapointe chanter "Framboise".

Ecouter/Acheter

Cent Mille Dollars Au Soleil

Georges Delerue

Georges Delerue a écrit une musique pour ces deux films de Henri Verneuil à 20 ans d'intervalle. tous deux interprétés par Jean-Paul Belmondo et dialogués par Michel Audiard. Pour Cent mille dollars, étourdissante course poursuite tournée dans le nord saharien, Verneuil donne à Delerue une seule indication : "C'est un western où les cow-boys sont remplacés par des camionneurs, les chevaux par des camions." Galvanisé, Delerue échafaude une grande partition épique, avec des grands accords de cuivres répétés, martelés, scandés, sonnant comme un moteur lancé à tombeau ouvert. Ils se retrouvent vingt ans plus tard pour Les Morfalous, dont le thème en forme de marche martiale, pour cinq trompettes solistes et orchestre, répond en écho à celui de Cent mille dollars. La musique de Delerue confère aux Morfalous la dimension d'un adieu aux armes, d'un baroud d'honneur, celui d'un cinéma de genre à l'ancienne.

Ecouter/Acheter

Les Incorruptibles

Ennio Morricone

Morricone a composé là une de ses grandes oeuvres. On reconnaît dès le Main Title "The strengh of the righteous", son style des musiques de thriller, percussions, piano et cordes furtives en piqués (d'ambiance "Peur sur la ville" avec notre Bebel nationnal!) rappellant ce que composera plus tard Morricone pour "Dans la ligne de Mire" avec Clint Eastwood et John Malkovich.

Ecouter/Acheter

Le Privé

John Williams

Après sa partition expérimentale pour "Images" (1972), John Williams retrouve le cinéaste Robert Altman dans le domaine du jazz où il a fait ses armes. Il écrit un seul thème qu’il décline en différentes version jazzy, en piano solo (qu’il interprète lui-même) ou avec le Dave Grusin Trio. Il y a également une version tango, blues et mexicaine. La version chantée du thème est écrite par Johnny Mercer, le parolier de Henry Mancini.

Ecouter/Acheter

La Mort aux trousses

Bernard Herrmann

Hitchcock a de nouveau confié la musique de son film à son grand complice, Bernard Herrmann, qui signe là une de ses grandes partitions de film. North by Northwest s'articule autour de deux thèmes, celui de la poursuite, qui rejoint le titre français du film, "la mort aux trousses", puis celui du "love theme", pour les personnages de C.Grant et de E.Marie Saint.

Ecouter/Acheter

Chinatown

Jerry Goldsmith, Phillip Lambro (musique rejetée)

Unique collaboration entre Jerry Goldsmith et le réalisateur franco-polonais Roman Polanski.

Ecouter/Acheter

Le Convoi de la peur

Tangerine Dream

Le groupe electro Tangerine Dream signe sa première véritable BO avec cette unique collaboration pour William Friedkin, cinéaste qui change de compositeur pour chacun de ses films.

Ecouter/Acheter

L'Homme au bras d'or

Elmer Bernstein

Elmer Bernstein introduit pour la première fois le jazz au cinéma comme élément dramatique. Le film s’ouvre par un générique (réalisé par Saul Bass) où se dessinent des lignes blanches en écho au sujet du film (la dépendance à la drogue). Les percussions qui ouvrent la partition immergent le spectateur dans le caractère désaxé du personnage (qui a par ailleurs des aspirations à jouer de la batterie). Les cuivres poursuivent cette scansion.

Ecouter/Acheter

Boulevard du crépuscule

Franz Waxman

L'austro-hongrois Billy Wilder retrouve l'allemand Franz Waxman après MAUVAISE GRAINE (1934) et après trois films avec Miklos Rozsa (dont ASSURANCE SUR LA MORT). Ils se retrouveront sur L'ODYSSÉE DE CHARLES LINDBERGH (1957).

Ecouter/Acheter

L'Arnaque

Marvin Hamlisch & Scott Joplin

Pour cette comédie policière de George Roy Hill, Marvin Hamlisch arrange des classiques du jazz signés Scott Joplin. Le réalisateur est un habitué du jazz en ayant travaillé avec Dave Grusin, Burt Bacharach, Henry Mancini...

Ecouter/Acheter

Conversation secrète

David Shire

Le compositeur David Shire a 37 ans lorsqu'il participe au film d'espionnage de son beau-frère (à l'époque) Francis Ford Coppola. Il compose avec son piano un air mélancolique teinté de jazz. Le cinéaste, fort du succès du "Parrain" qu'il considérait comme une simple commande commerciale, décide de mettre en chantier ce film plus intime, plus personnel, et plus modeste. La musique par son épure participe à cette simplicité apparente. D'ailleurs, David Shire souhaitait au départ écrire une partition pour orchestre mais le réalisateur exigea une musique pour un seul instrument : le piano. Sous cette forme minimale, le thème en devient plus troublant.

Ecouter/Acheter

Blue Velvet

Angelo Badalamenti

Première collaboration entre Angelo Badalamenti et David Lynch.

Ecouter/Acheter

Butch Cassidy et le Kid

Burt Bacharach

Burt Bacharach signe la musique de cette biographie criminelle de George Roy Hill, qui a surtout fait appel à Elmer Bernstein auparavant, et remporte un Oscar.

Ecouter/Acheter

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon

Ennio Morricone

Le réalisateur Elio Petri et le compositeur Ennio Morricone signent ici leur deuxième film en collaboration. Dans le thème de ce thriller politique d'Elio Petri une guitare acoustique instaure la rythmique, un piano martèle la mélodie, et une guimbarde convoque la fantaisie morriconienne. Le générique de début est entièrement silencieux. La musique démarre avec la première image. Avec sa marche qui va de l'avant, elle attribue une détermination au personnage que l'on découvre.

Ecouter/Acheter

Mélodie en Sous-Sol

Michel Magne

Michel Magne retrouve Henri Verneuil après leur première collaboration sur UN SINGE EN HIVER (1962) avec ce polar sec et stylé et une partition imprégnée par l'univers de la série noire et du jazz.

Le Dahlia Noir

Mark Isham

Mark Isham compose pour le film de Brian De Palma un score sombre et rétro, dans l'esprit du roman noir de James Ellroy.

Ecouter/Acheter

Le Samourai

François de Roubaix

Pour son unique collaboration avec Jean-Pierre Melville, François De Roubaix va épurer son style jusqu'au minimalisme le plus envoûtant ; épaulé par Eric Demarsan pour la direction d'orchestre et les arrangements (à base d'orgue électrique, accordéon et ensemble de jazz), il signe certainement son chef d'oeuvre pour le grand écran tout en écrivant sa partition la plus abstraite.

Des Femmes disparaissent

Art Blakey

Unique collaboration entre le musicien américain Art Blakey et le cinéaste français Edouard Molinaro.

Ecouter/Acheter

Un Témoin dans la ville

Barney Wilen

Unique collaboration entre le saxophoniste Barney Wilen et le réalisateur Edouard Molinaro.

Ecouter/Acheter

Ghost Dog

Robert Diggs (RZA)

Cette musique Hip Hop de RZA pour le film de Jarmush n'a toujours été disponible qu'en import japonais.

Ecouter/Acheter

Il était une fois en Amérique

Ennio Morricone

Considéré comme un très grand classique de l’histoire de la musique de film, la partition de Once Upon A Time In America (1984) est typique de tout ce que Morricone a put écrire depuis ses débuts pour le cinéma italien, français et américain : un lyrisme poignant, des thèmes émouvants qui hantent l’esprit longtemps, une écriture orchestrale toujours très savante et soutenue...

Ecouter/Acheter

Psychose

Bernard Herrmann

Bernard Herrmann écrit cette partition culte de PSYCHOSE pour son fidèle réalisateur Alfred Hitchcock un an après VERTIGO (1958) et LA MORT AUX TROUSSES (1959). Bernard Herrmann élabore sa partition en utilisant toute les nuances de cordes. Le générique concentre les motifs du film. Des cordes stridentes et saccadées pour illustrer le meurtre se juxtaposent à des cordes amples et en mouvement pour illustrer la cavale. Ce prélude revient lorsque Marion conduit sous la pluie torrentielle. Les cordes aiguës sont convoquées dans leur dénuement lors de la fameuse scène de la douche ("Murder").

Ecouter/Acheter

Le Clan des Siciliens

Ennio Morricone

Le Clan des Siciliens est typique des musiques que Ennio Morricone a écrit dans les années 60/70 pour le cinéma français. Ce polar avec Jean Gabin, Alain Delon et Lino Ventura marque la seconde collaboration entre le maestro italien et Henri Verneuil après "La Bataille de Saint Sebastian" (1968). Morricone emploie pour cette partition des guitares, une batterie, une guimbarde (réminiscence de ses musiques de western) et un orchestre. Deux thèmes se juxtaposent pour le titre principal : celui constitué des quatre notes de guitare et celui joué par des cordes amples qui embrassent le tout. 

Ecouter/Acheter

Fargo

Carter Burwell

Carter Burwell compose pour "Fargo" des frères Coen une partition mémorable teintée de piano et de violon, et qui évoque le ton tragi-comique du film.

Ce CD compile la musique de Fargo (1996) et celle de Barton Fink (1991)

Ecouter/Acheter

Léon

Eric Serra

Atlantis fut un échec commercial pour Luc Besson, et - dans une moindre mesure - pour Eric Serra. Le tandem le plus célèbre du cinéma français de la fin du XX° siècle était attendu au tournant sur leur prochaine collaboration. Et Léon dépassa toutes les espérances de qualité exigées de part et d'autre.

Ecouter/Acheter