Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

Drive  (2011)

Record Makers (CD + Digital : 10 octobre 2011) | Original Score [musique originale]


Cliff Martinez écrit pour la première fois une musique pour un film du danois Nicolas Winding Refn (BRONSON, LE GUERRIER SILENCIEUX) et retrouve son style des films de Steven Soderbergh, avec ces nappes électriques, enveloppantes et mystérieuses lorgnant vers les années 80/90, entre Kraftwerk et Tangerine Dream. D'ores et déjà pour nous l'une des meilleures BO de l'année !

Drive

Tracklist

1. Nightcall - Kavinsky & Lovefoxx
2. Tick of the Clock - Chromatics
3. Rubber Head - Cliff Martinez
4. I Drive - Cliff Martinez
5. He Had a Good Time - Cliff Martinez
6. They Broke His Pelvis - Cliff Martinez
7. Kick Your Teeth - Cliff Martinez
8. Where's The Deluxe Version? - Cliff Martinez
9. See You in Four - Cliff Martinez
10. After The Chase - Cliff Martinez
11. Hammer - Cliff Martinez
12. Wrong Floor - Cliff Martinez
13. Skull Crushing - Cliff Martinez
14. My Name on a Car - Cliff Martinez
15. On The Beach - Cliff Martinez
16. Oh My Love - Riziero Ortolani & Rina Ranieri
17. Under Your Spell - Desire
18. A Real Hero - College feat. Electric Youth
19. Bride of Deluxe - Cliff Martinez

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Morceaux entendus dans le film

Kavinsky - "Night call"
College feat. Electric Youth - "A real hero"
Desire - "Under your spell"
Craig Riley - "Back in Toon"
The Chromatics - "Tick of the clock"
Riz Ortolani - "Oh My Love"

Lors de l'ouverture du film, nous entendons "Nightcall" de Kavinsky et Lovefoxxx
(dans lequel on retrouve la "patte" de Guy-Manuel de Homem-Cristo des Daft Punk, qui a produit le morceau) :
 

Dans le film et en clôture, apparaît "A real hero" de College Feat. Electric Youth :

Desire - "Under your spell"
 

Nos articles sur cette BO

Le film s'ouvre sur NIGHTCALL, un morceau électro de Kavinsky interprété par Lovefoxxx (chanteuse du groupe CSS) et produit par Guy-Manuel de Homem-Christo, moitié de Daft Punk. On reconnaît assez vite le style de ce dernier, déjà largement décelable dans la BO de TRON LEGACY sorti début 2011. Homem-Christo est un habitué des ambiances cinématographiques et mélancoliques (voir notre article sur TRON LEGACY), Refn l'a parfaitement compris et utilise ce type de musique pour les premières images de son film, évoquant l'ambiance noire et mystérieure du Los Angeles nocturne. Ce magnifique morceau électro prend tout de suite le spectateur à la gorge, et les images (sublimes) ne le lâchent plus. En quelques secondes, musique et images captent toute notre attention et exercent un pouvoir de fascination qui se prolongera pendant quasiment tout le métrage.

Bientôt, Cliff Martinez prend le volant. Le compositeur atitré de Soderbergh enveloppe le spectateur de ses nappes synthétiques caractéristiques, cristallines et evanescentes. Il prolonge ce climat de mélancolie amorcé par les chansons et les images du film, avec des sonorités éthérées qui rappellent sans équivoque l'esthétique musicale des polars urbains de Michael Mann (on pense à MANHUNTER, à COLLATERAL et surtout à HEAT - dont le score avait été composé par Elliot Goldenthal). C'est aussi l'une des références de Refn en terme de mise en scène et l'hommage est sublime : les choix musicaux et visuels sont évidents. Martinez développe un motif dans "I Drive" qui évoque la romance entre le chauffeur et sa voisine. Ce motif reviendra plusieurs fois au cours du film (et du disque), comme un leitmotiv qui nous rappelle que DRIVE est avant tout un film d'amour. Dans "Kick Your Teeth" puis dans "Where's The Deluxe Version", Martinez provoque des accélérations de rythme, comme des pulsations, qui contribuent au suspense pour les séquences "thriller" du film. Il développe petit à petit un autre motif, dans un crescendo électronique avec des harmonies entrecroisées, d'abord tout en retenue (avec du piano), puis jouissif et débridé, qu'on retrouvera au générique de fin ("Bride of Deluxe"). Ce motif, bien que bref, est l'un des sommets du score, tant sa progression et sa puissance provoquent un immense plaisir d'écoute. On touche aussi ici au côté purement divertissant et jouissif de DRIVE, splendeur visuelle et musicale que l'on aime aussi pour le pur plaisir qu'il procure à voir et à entendre.

Cliff Martinez prolonge ces ambiances de polar avec des sonorités qu'on pourrait croire sorties des années 80, période de référence aussi pour l'esthétique du film de Refn. Le compositeur parvient à doser ces références avec subtilité, en les intégrant à ses propres sonorités et à son style personnel, que les habitués du compositeur reconnaîtront sans mal. Il délivre ici quelques longs morceaux (parfois de 5-6 minutes) qui étonnent dans leur progression musicale et dramaturgique, le musicien usant de nombreuses idées sonores pour enrichir sa partition, évoquer le mystère, le suspense... Malgré l'apparence d'un score monotone, presque tous les morceaux révèlent des idées musicales authentiques et différentes, qui s'apprécient au fil des écoutes et dévoilent des progressions vertigineuses, auxquelles parfois la guitare électrique vient s'associer. L'écoute du disque pourrait paraître laborieuse pour certains : il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une musique de film, et celle du film DRIVE en particulier ! Mais une fois le film vu, les images et la musique nous hantent, et ce disque contribue à prolonger cet état d'esprit. A ce titre, les derniers morceaux du disque ("On The Beach", "Bride of Deluxe"), et les chansons associées à la fin du film (notamment le magnifique "A Real Hero" de Electric Youth) provoquent un torrent d'émotion qu'on n'est pas prêts d'oublier. L'alchimie musique et cinéma est alors à son paroxisme, pour notre plus grand plaisir. C'est la marque des plus grands, qui nous rappelle simplement avec évidence pourquoi on aime le cinéma et sa musique.

Sylvain Rivaud

itv-drive

interview

Cliff Martinez au volant de DRIVE

Le compositeur propose pour le polar de Nicolas Winding Refn une partition planante, angoissante, romantique. Une des meilleures BO de l'année !

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis