Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

Life, origine inconnue  (2017)

Life

Milan Records (21 avril 2017) | Original Score [musique originale]


Jon Ekstrand retrouve son compatriote suédois Daniel Espinosa après "Babylonsjukan" (2004), "Outside Love" (2007), "Easy Money" (2010) et "Child 44" (2015) avec une musique angoissante, dont l’ambiance prolonge l'anxiété du film.

Life, origine inconnue

Tracklist

1. Welcome to the ISS
2. It's Alive
3. Like a Bird
4. Care to Dance?
5. New Best Friends
6. Need a Hand?
7. Not the Face
8. Sprinklers
9. Spacewalk
10. Thrusters
11. Up, Up
12. I Thought They Came to Rescue Us?
13. Goodnight, Earth
14. What Are You?
15. Godspeed, Doctor
16. A Long Way Back

Lien d'achat :

Ecoute integrale de la BO

Autour de cette BO

Propos du compositeur

C'est ma sixième collaboration avec Daniel Espinosa. Il m'implique toujours très tôt dans le processus de création. Il a l'habitude de m'envoyer le script et veut entendre mon avis sur l'histoire. Et si j'ai, d'emblée, quelques idées pour la musique. Puis nous engageons le travail. Nous évoquons d'autres films, d'autres références musicales, nous déterminons quelle place, quelle tonalité la musique prendra dans le film. Nous parlons ensuite de l'instrumentation qui conviendrait.

Daniel a toujours d'excellentes intuitions concernant l'instrumentation : il émet des avis comme: « pour cette BO, j'entends vraiment des chœurs », ou bien « je n'arrive vraiment pas à y voir figurer le moindre morceau de musique électronique ». C'est vraiment très utile d'avoir une telle base pour commencer à travailler. Daniel est très exigeant, mais il est facile de travailler avec lui, parce qu'il exprime directement ce qu'il souhaite. Quand il aime, il aime ; quand il n'aime pas, il n'aime pas... Aussi obtient-on toujours une réponse claire quand on lui joue quelque chose. Et il a de surcroît une très bonne oreille.

Je voulais parvenir à composer une musique d'horreur atonale, avec quelques éléments mélodiques. La partie atonale constituant la base, le substrat, avec une large part orchestrale. Je voulais que la musique soit plus mélodique et plus classiquement cinématographique dans le premier tiers du film, tout en l'orientant progressivement vers la dimension d'un film d'horreur.

Jon Ekstrand

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis