Musique de film, bandes originales, bo

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

NOUVEAUTES BO
BO de films : Original Score Albums Compilations Rééditions A paraitre
Autres supports : Télévision Jeux-vidéo Oeuvres de concert En bonus DVD
BO cultes Les Incontournables
Genres : Rock Electro Jazz Rap Variété Savante Industriel Trad / World
Ventes : Boutique - Dernières ventes
Archives : Toutes les BO par année

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi

The Lord of the Rings : The Return of the King - Complete Recordings (2003)

Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi

CD 1

1. Roots And Beginnings (6:31)
2. Journey To The Crossroads (2:17)
3. The Road To Isengard (2:18)
4. The Foot Of Orthanc (4:45)
5. Return To Edoras (1:52)
6. The Chalice Passed (1:51)
7. The Green Dragon (0:35)
8. Gollum's Villainy (2:10)
9. Eowyn's Dream (1:24)
10. The Palantir (3:10)
11. Flight From Edoras (2:18)
12. The Grace Of Undomiel (6:21)
13. The Eyes Of The White Tower (4:34)
14. A Coronet Of Silver (8:27)
15. The Lighting Of The Beacon (9:03)

CD 2

1. Osgilliath Invaded (8:47)
2. The Stairs Of Cirith Ungol (2:41)
3. Allegiance To Denethor (3:20)
4. The Sacrifice Of Faramir (4:08)
5. The Parting Of Sam And Frodo (4:04)
6. Marshalling At Dunharrow (4:57)
7. Anduril - Flame Of The West (3:28)
8. The Passing Of The Grey Company (4:12)
9. Dwimorberg - The Haunted Mountain (2:26)
10. Master Meriadoc - Swordthain (1:40)
11. The Paths Of The Dead (6:22)
12. The Siege Of Gondor (9:01)
13. Shelob's Lair (8:53)
14. Merry's Simple Courage (2:09)

CD 3

1. Grond - The Hammer Of The Underworld (1:33)
2. Shelob The Great (5:13)
3. The Tomb Of The Stewards (3:58)
4. The Battle Of The Pelennor Fields (4:10)
5. The Pyre Of Denethor (2:59)
6. The Mumakil (0:57)
7. Dernhelm In Battle (2:06)
8. A Far Green Country (1:28)
9. Shieldmaiden Of Rohan (5:07)
10. The Passing Of Theoden (2:16)
11. The Houses Of Healing (2:58)
12. The Tower Of Cirith Ungol (4:41)
13. The Last Debate (4:21)
14. The Land Of Shadow (6:30)
15. The Mouth Of Sauron (8:15)
16. For Frodo (3:17)

CD 4

1. Mount Doom (4:09)
2. The Crack Of Doom (4:02)
3. The Eagles (2:24)
4. The Fellowship Reunited (12:18)
5. The Journey To The Grey Havens (7:35)
6. Elanor (1:28)
7. Days Of The Ring (11:10)
8. Bilbo's Song (2:57)

 

       Partager cette BO par mail

Reprise/WMG (20 nov 2007) - Réédition

Howard Shore avait prouvé sur les deux premiers volets de la trilogie qu'il était parvenu avec brio à reprendre les thèmes fondateurs de son oeuvre, présentés dans La Communauté... pour les réorchestrer subtilement dans Les Deux Tours, en y introduisant de nouveaux thèmes et en produisant une ambiance générale malgré tout très différente. Le premier opus est grandiose et présente les thèmes, le second est sombre et épique, tandis que le troisième et dernier opus est à la fois majestueux (c'est le retour du Roi du Gondor !), épique (la bataille monumentale du Pelennor) et nostalgique (telle la fin de la trilogie). Shore ne déroge donc pas à la règle, et a composé une BO digne de ce que l'on pouvait attendre de lui sur ce film : une BO grandiose, qui développe et clôt les thèmes déjà exposés, tout en innovant d'un autre côté.

Pour développer tous ces thèmes et ses idées, Shore a utiliser tous les moyens à sa disposition pour écrire un score d'une ampleur digne de l'oeuvre finale de la trilogie de J.R.R Tolkien : à l'orchestre symphonique massif habituel viennent donc s'ajouter des choeurs (tantôt doux, tantôt monumentaux), et des solistes déjà vus (Ben Del Maestro ou Renée Flemming, aux voix ensorcelantes), ou au contraires imprévus : on a ainsi droit à un passage soliste magnifique interprété par Billy Boyd en personne (la scène où Pippin chante pour Denethor), ainsi qu'un autre de Viggo Mortensen (pour la scène du couronnement d'Aragorn). Ces deux introductions solistes, au-delà de l'anecdote, viennent renforcer l'idée que les personnages sont bel et bien le coeur même de l'histoire, et que la musique, et plus particulièrement le chant, sont des éléments fondateurs de la culture de la Terre du Milieu. Si les films en comportent quelques uns (notamment les versions longues DVD), le livre quand à lui rassemble des dizaines de chansons originales qui parsèment régulièrement les pages du récit. A l'instar des dialogues originaux entendus dans les films, tous les chants et choeurs de la musique composée par Howard Shore sont interprétées dans les langues de la Terre du Milieu (elfique, nain, langues traditionnelles du Rohan ou du Gondor, etc...), avec la collaboration de spécialistes des langues inventées par Tolkien.

 

Du côté de l'instrumental, et en particulier des thèmes, c'est le déluge total ! Rarement on avait pu entendre une aussi grande richesse mélodique et thématique dans une seule BO. En faisant attention, ou pouvait déjà déceler dans les premiers films quelques thèmes du Retour du Roi en filigranne (notamment le thème de Gondor, utilisé dans la bande-annonce du film, que l'on entend pour la première fois pendant le conseil d'Elrond dans le premier film, puis une seconde fois dans la version longue des Deux Tours, lors du discours de Boromir). Ce thème majestueux est tout simplement l'hymne du Gondor, le royaume des hommes, qui va retrouver son roi dans le dénouement de la trilogie en la personne d'Aragorn. Ce thème est doublé d'un autre, apparaissant presque aux mêmes moments, et qui structure "Into the West", la chanson de fin, interprétée par l'occasion par Annie Lennox. Sa voix est belle, la musique magnifique, et bien que l'ensemble sonne plus "pop" que les chansons clôturant les deux films précédents, le côté nostalgique du départ vers l'Ouest est très bien rendu. Probablement la moins belle des trois chansons de la trilogie, mais au demeurant tout aussi efficace que les autres.

Hormis ces nombreux thèmes, le disque n'est pas en manque de passages d'actions trépidants. Le morceau intitulé "Shelob's Lair" est l'exemple le plus marquant de cette nouvelle série de morceaux orchestraux lourds et complexes qui ont déjà fait la renommé de Shore auprès de Cronenberg ou Fincher. Des cordes furieuses rythment ce passage grinçant et angoissant illustrant l'affrontement tant attendu entre Sam et Arachne, l'araignée géante gardienne du sombre passage de Cirith Ungol. Un pur moment d'action qui régalera des amateurs du genre, parfois laissés sur leur faim avec les deux BO précédentes, qui comportaient davantage de morceaux "plus faciles d'accès".

Enfin, le final magistral est illustré par "The End of All Things" qui, comme le laisse entendre le titre, est un passage purement apocalyptique d'une puissance absolue... Des choeurs et des percussions d'une puissance à couper le souffle illustrent le paroxysme de la fureur de Gollum et la puissance de l'anneau sur les personnages au moment crucial de l'histoire. Probablement le morceaux le plus impressionnant de la trilogie, le plus efficace, même si c'est également le plus attendu pour une scène finale de cette envergure. Mais on n'attendais pas autre chose.

Pour terminer, "The Return of the King" est une suite de 10 min des principaux thèmes de la trilogie du Seigneur des Anneaux : reprise du thème du Gondor, et réapparition du thème campagnard des Hobbits : après la pluie, le beau temps !

En résumé, la BO du Retour du Roi est un subtil mélange de morceaux sombres ou atmosphériques ("The Steward of Gondor"), de passages violents ( Shelob's Lair ), ou au contraire doux et tristes ("The Grey Heavens"), avec un soupçon de musique épique pour les moments forts ("The Fields of the Pelennor", "The End of All Things"). En introduisant des passages nostalgiques et des chants solistes au coeur même de la guerre, la musique d'Howard Shore devient cette lumière persistante qui plane tout au long d'un récit pourtant sombre et tragique. L'idée de Seigneur des Anneaux, c'est de montrer qu'il y a toujours de l'espoir, même quand tout semble perdu d'avance. Et que si la guerre est injuste, bête et cruelle, c'est un passage douloureux mais inévitable pour la plus grande raison de vivre de tout être humain : la liberté.

Shore conclut donc son "opéra" en beauté, avec un troisième acte digne de ce nom, rythmé et grandiose, mais aussi triste et nostalgique, qui permet un final cinématographique magistral sans tomber dans la facilité de la happy end de rigueur. Une oeuvre digne de Tolkien, qui su en développer tous les thèmes principaux avec génie et inventivité.

 

Sylvain Rivaud

shore-concert2004
concert
Howard Shore dirige Le Seigneur des Anneaux

Le compositeur de la trilogie de Peter Jackson dirigeait son oeuvre pour la première fois en Europe à Anvers, en avril 2004. Nous y étions.

   





Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi

Sortie en salle (France) : 17-12-2003



Réalisateur : Peter Jackson

Avec Elijah Wood, Sean Astin, Viggo Mortensen, Ian McKellen.
Film américain, néo-zélandais.
Genre : Fantastique, Aventure.
Durée : 3h 20min.
Année de production : 2003.
Titre original : The Lord of the Rings: The Return of the King.

 

Les armées de Sauron ont attaqué Minas Tirith, la capitale de Gondor. Jamais ce royaume autrefois puissant n'a eu autant besoin de son roi. Mais Aragorn trouvera-t-il en lui la volonté d'accomplir sa destinée ? Voyageant à travers les terres ennemies, Frodon de son côté doit se reposer sur Sam et Gollum, tandis que l'Anneau continue de le tenter...


---Attention : revue 'spoiler'! Si vous n'avez pas encore vu le film, ne lisez pas la suite, svp. Des éléments majeurs vont y être révélés!----

Difficile de trouver les mots justes pour décrire l'émotion que l'on ressent à la vision de 'Return of The King', dernier volet d'une gigantesque trilogie qui marquera probablement à jamais l'histoire du cinéma du nouveau millénaire. Après deux énormes épisodes, la trilogie de Peter Jackson trouve une conclusion monumentale sur ce 'retour du roi' plus épique que jamais. Après une introduction intrigante qui évoque les origines du personnage de Gollum/Sméagol (il fut autrefois un hobbit et devint un fou furieux au contact de l'anneau qui a corrompu son esprit), on retrouve avec plaisir tous les personnages principaux là où on les avait laissé à la fin de 'The Two Towers'. Ainsi, Frodon (Elijah Wood), Sam (Sean Astin) et Gollum (Andy Serkis) continuent leur terrifiant voyage vers le Mordor, en direction de la montagne du destin, là où devra être détruit l'anneau de Sauron. Epuisé et à bout de force, la quête de Frodon est une terrible lutte de tous les instants, le hobbit ne remarquant pas au passage les sombres complots que lui prépare un Gollum décidément de plus en plus inquiétant. Sam sait ce que prépare le sombre Smeagol, d'où le fait qu'il se batte fréquemment avec lui, mais en vain. Pendant ce temps, Aragorn (Viggo Mortensen), Gandalf et leurs proches, accompagnés des guerriers du Rohan et de leur roi Théoden (Bernard Hill), s'assurent que Saroumane est bien resté dans la tour prise d'assaut par les arbres Hents. De retour au Gondor, les guerriers prennent un repos bien mérité jusqu'à ce que se profile à l'horizon une nouvelle bataille. Tout le monde sent alors la fin arriver. Sauron regroupe ses troupes et prépare l'attaque finale qui sera décisive pour la survie de ce monde. Gandalf et ses proches se rendent alors à Minas Tirith, la légendaire citée des rois, là où doit siéger Aragorn, futur prétendant au trône. Seulement voilà, c'est Denethor (John Noble), l'intendant du roi, qui siège sur le trône, et ce dernier n'a nullement envie de céder sa place à Aragorn. L'alerte est lancée entre les différentes citées afin de signaler le début de la bataille finale. Tous les hommes doivent s'unir et se regrouper, et ce quelque soit leurs origines, afin de lutter contre un ennemi commun: Sauron et ses troupes. Les hommes savent qu'ils ne sont pas assez nombreux, et qu'ils n'arriveront jamais à tenir leur position à Minas Tirith. Aragorn et ses amis n'ont plus qu'une seule solution: ils doivent aller recruter dans les montagnes où vivent les fantômes d'anciens mercenaires maudits.

On ne peut qu'être soufflé par la puissance épique de ce superbe troisième et dernier volet d'une trilogie inoubliable. Grandiose est le premier mot qui nous vient à l'esprit, mais 'Return of The King', c'est bien plus qu'un simple film épique. Derrière les immenses images de synthèse, derrière les séquences de bataille visuellement extraordinaire (scène avec les éléphants, scènes avec les Nazguls, etc.), derrière les décors massifs du film se cache un superbe jeu d'acteur qui explose littéralement dans ce dernier épisode. On sent que Frodon souffre plus que jamais, que le poids de son terrible fardeau devient de plus en plus insupportable pour lui. A ses côtés, le personnage de Sam prend une plus grande importance dans ce dernier volet, puisqu'il se révèle être un atout indispensable dans la quête des deux hobbits. Quant au sinistre Gollum, il devient ici une créature immonde et malsaine, qu'il faut exterminer à tout prix. D'ailleurs, on finit par véritablement haïr ce personnage qui représente tout ce que le mal peut engendrer de plus négatif: souillure, corruption, traîtrise, vice, etc. D'autres personnages continuent de prendre une plus grande importance, comme c'est le cas de Eowyn (Miranda Otto), la fille du roi Théoden, qui n'hésite pas à désobéir à son père et à participer à la bataille finale. Merry (Dominic Monaghan) et Pippin (Billy Boyd), les deux hobbits restés avec Aragorn et ses compagnons, apprennent à surmonter leurs peurs et à se battre comme de véritables chevaliers. Pour les hobbits, véritables héros de cette histoire inoubliable, cette bataille finale sera une dure épreuve initiatique qui les transformera à tout jamais.

Des cris, des larmes, de la souffrance, mais aussi de l'espoir, de la compassion, de la bravoure, de la détermination, de la fraternité, 'Return of The King' n'en manque pas. Toutes ces valeurs sont ici mises en avant au cours d'une longue série d'immenses batailles, que l'on ne sera pas prêt d'oublier de sitôt. Reste que, une fois encore, on regrettera le fait que cette 'version courte' omette une fois encore pas mal d'éléments du roman de Tolkien. On ne peut que souhaiter maintenant voir la version longue des trois épisodes. Au final, la trilogie des 'Lord of The Rings' réalisée par Peter Jackson représente un véritable accomplissement, l'oeuvre de toute une vie. En tant que passionné du roman de J.R.R.Tolkien, Peter Jackson est allé jusqu'au bout de son rêve de voir la célèbre trilogie immortalisée sur l'écran. Jackson est allé bien au-delà de toutes nos espérances et atteint des sommets inégalés dans l'émotion, le visuel, le jeu d'acteur, etc. car 'Return of the King' est de loin le film le plus poignant, le plus dur, le plus épique et le plus magique de toute cette magnifique trilogie, un film d'une intensité rare, dans lequel on ne décroche pas au cours de ses quelques 3 heures 30 de film - la version longue devrait faire près de 4 heures 20! On espère qu'elle inclura ainsi toute la partie finale du roman de Tolkien, avec l'histoire de la guerre dans la comté et de la libération de Saroumane. De nos jours, il est rare d'assister à un véritable chef-d'oeuvre au cinéma. 'Return of The King' fait pourtant partie de cette catégorie de film, une brillante coda à une trilogie monumentale, une sorte d'accomplissement magique d'un vieux rêve d'enfant devenu réalité. Que d'émotions!

 

Quentin Billard



FILMS en Salle
NOUVEAUTES BO
CRITIQUES BO
COMPOSITEURS - Interviews - Jeunes Talents
CINEASTES
NEWS
DOSSIERS : Articles - Guide pratique - Ouvrages
FORUM : Discuter sur les BO
Cinezik.org : L'Equipe - Mentions Légales - Partenaires - Liens - Presse

Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org Musique de film :cinezik.org

©2005-2011 Cinezik - www.cinezik.org - Tous droits reservés
Modifier cette critique (réservé à l'admin)

sociaux
Abonnez-vous
(RSS / Facebook / Twitter)

Contact

projets à venir

La musique de Veronica Mars réalisé par Rob Thomas   sera composée par Josh Kramon  

critiques
 A écouter dans les films sortis le 16 avril 2014
 Nouveautés BO : notre sélection de la semaine
 Ibrahim Maalouf : la crème de la crème du jazz
 Mark Orton, la folk de NEBRASKA
 Francis Lai, sa Love Story avec le cinéma
 Retour sur le Festival d'Aubagne 2014

infos
 A écouter dans les films sortis le 16 avril 2014
 Nouveautés BO : notre sélection et annonce des labels au 14 avril 2014
 A écouter dans les films sortis le 9 avril 2014
 Festival du Cinéma européen de Lille 2014 : Prix Musique pour Rafael Munoz Gomez / Rencontre avec Marie-Jeanne Serero (#EuroFilmFest2014)

+ d'infos

agenda
 Dimanche 22 juin 2014 :
Concert autour des films du studio PIXAR

 8 octobre 2014 à 20h :
Clint Mansell en concert à Paris


Agenda complet

parutions
 Les Muppets
 Need For Speed
 Transcendance
 Walk of shame

+ de parutions

critiques
 La Voleuse de livres (John Williams)
 Le Vent se lève (Joe Hisaishi)
 12 years a slave (Hans Zimmer)
 Wolverine (Marco Beltrami)

+ de critiques

FORUM
 Her (Spike Jonze) - Arcade Fire #her #arcadefire
 Captain America The Winter Soldier - Jackman #WinterSoldier
 12 years a slave
 Minuscule ; musique d'Hervé Lavandier

Accédez au Forum

FORUM
 Critiques Ciné / Décembre 2013 : la sélection de @grandecart *
 Les BO se vendent comme des petits pains... au Royaume-Uni*
 Projets de BO alléchants - juillet 2013*
 "si on veut gagner sa vie, la musique de film est un bon moyen"*

Accédez au Blog de Cinezik



Cinezik a une Chronique sur France Musique dans Cinéma Songs
Sacem
Retrouvez la programmation de l'émission et les archives en écoute.


---- Publicité ----

Imprimer cette page :

Partager cette page :

       Partager cette info par mail

 

/script> -->