Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

le Guide de la B.O

Nos articles

Prince (1958 - 2016) : Sélection de ses chansons au cinéma

Prince (1958 - 2016) : Sélection de ses chansons au cinéma

#Prince #PurpleRain

Auteur, compositeur, interprète, et multi-instrumentiste, Prince a pu mettre ses chansons au service de l'image et de la fiction. Parmi les nombreux emprunts à son répertoire par les réalisateurs (tel Paul Verhoeven qui fait danser son héroïne sur Prince dans "ShowGirl" ou Bruce Willis qui l'écoute dans un Stripclub dans "Le Dernier Samaritain"), voici les exemples où Prince a été en collaboration avec le film, de manière directe comme sur PURPLE RAIN ou indirecte comme pour BATMAN. 

Le cinéma et la musique yéyé, un rendez-vous manqué ?

Le cinéma et la musique yéyé, un rendez-vous manqué ?

par François Faucon

François Faucon dresse un panorama des croisements entre la musique yéyé des années 60 en France et le cinéma d’alors. On y croise Michel Magne, George Delerue, Michel Legrand, Raymond Lefèvre, Eddie Vartan...

James Horner : hommage et portrait passionné et lucide d'un Maestro

James Horner : hommage et portrait passionné et lucide d'un Maestro

Par Quentin Billard, #JamesHorner

Quentin Billard, passionné et critique du compositeur James Horner décédé à la fin juin 2015, collaborateur de Cinezik, réagit avec ce témoignage à la fois personnel et représentatif d'une partie des amoureux de la musique de film.

Hommage à James Horner : Réponse aux critiques formulées sur l'Artiste

Hommage à James Horner : Réponse aux critiques formulées sur l'Artiste

Par François Faucon

Au moment où Cinezik rend hommage à James Horner (articles passés et à venir), nous revenons sur les critiques virulentes dont James Horner a pu faire les frais.

L’univers musical de David Lynch

L’univers musical de David Lynch

#DavidLynch

Le cinéaste David Lynch n’a jamais dissocié l’image de la musique dans son travail, ses films en témoignent. 

La musique de film, un nouvel espoir pour la musique classique

La musique de film, un nouvel espoir pour la musique classique

Article de François Dardant

A l'heure où les formations orchestrales en occident sont malmenées voire menacées par les crises et les différentes politiques culturelles, le succès et la popularité d'événements liés aux bandes originales, comme la tournée du Seigneur des Anneaux ou le concert des jeux vidéo au Royal Albert Hall, attirent l'attention, à la vue de leur sold-out et de l'inhabituel public qu'ils ont déplacé. Les orchestres traditionnels qui consacrent toujours ponctuellement une part de leur temps à la musique populaire, le font sans la joie et l'entrain de certaines sphères culturelles, inquiètes (et c'est en un sens leur rôle) d'une perte de prestige, percevant cet usage comme une régression.

J’accuse d’Abel Gance, le film aux trois musiques !

J’accuse d’Abel Gance, le film aux trois musiques !

Par François Faucon

A sa façon, Cinezik célèbre ici la mémoire de la 1ère Guerre mondiale en cette année de commémoration. En musique, cela va sans dire, et au travers du film « J'accuse ! » d'Abel Gance réalisé en 1919. Un film dont le scénario, le devenir de la pellicule au fil des décennies, et les musiques sont tortueuses. A l'image de l'existence des poilus de la 1ère Guerre mondiale ; poilus grâce à qui l'auteur de ces lignes peut, pacifiquement et librement, continuer d'écrire ce qu'il veut... Analyse des musiques d'un film, conçues au fil des ans par Henri Verdun, Robert Israel et Philippe Schoeller (pour la version 2014 à voir sur ARTE +7 jusqu'au 11 décembre 2014).

Christopher Nolan et Hans Zimmer racontent INTERSTELLAR

Christopher Nolan et Hans Zimmer racontent INTERSTELLAR

Decryptage avec témoignages

Après la sortie du film INTERSTELLAR le 5 novembre 2014, et la sortie du disque le 17 novembre, nous vous proposons un decryptage de la BO en citant des propos de Hans Zimmer et Christopher Nolan qui nous permettent de rentrer dans les coulisses de la fabrication de cette oeuvre musicale singulière et audacieuse. 

LA PLANÈTE DES SINGES: L’AFFRONTEMENT : Décryptage du tracklist où chaque piste est une énigme

LA PLANÈTE DES SINGES: L’AFFRONTEMENT : Décryptage du tracklist où chaque piste est une énigme

La planète des singes: l’affrontement (Michael Giacchino)

Comme s’il avait eu peur qu’on s’ennuie en vacances, Michael Giacchino transforme la liste des morceaux de sa BO de “La Planète des Singes : l’affrontement” en liste d’énigmes toutes mieux senties les unes que les autres. Si le compositeur est coutumier de la chose, on doit reconnaître qu’il s’est surpassé sur ce coup-là… Ci-dessous voici donc le listing et, en exclusivité mondiale (enfin, on a trouvé ça nulle part ailleurs sur le web, en tout cas) – la liste des soluces. Aucun souci : chaque réponse dévoile suffisamment du film pour qu’on sache que c’est la bonne, mais suffisamment peu pour ne rien spoiler. Du travail de maître, et l’occasion de se remettre dans le bain pour découvrir ce nouvel épisode, annoncé comme le meilleur blockbuster de l’été.

Dossier JAMES BOND (4/6) : L’incontournable apport de John Barry

Dossier JAMES BOND (4/6) : L’incontournable apport de John Barry

Etude de François Faucon

Il est inutile de refaire ici la biographie de celui qui est considéré comme le grand-père de la pop britannique. Avant James Bond, il fut, notamment, arrangeur talentueux chez EMI et leader du groupe qui porte son nom : The John Barry Seven ; un orchestre de jazz qui lui permet de côtoyer du monde, de passer fréquemment à la BBC, de comprendre les goûts du public, d'apprendre ce qui marche ou pas. 

Dossier JAMES BOND (5/6) : Un jeu musical varié et complexe

Dossier JAMES BOND (5/6) : Un jeu musical varié et complexe

Etude de François Faucon

 Cette partie aurait été impossible sans l'excellent travail réalisé par Vincent Chenille (voir bibliographie, en page sommaire du dossier) qui détaille abondamment la complexité du mythe de James Bond et des nombreuses références qui donnent naissance à sa musique. 

Dossier JAMES BOND (6/6) : Pour une géographie musicale de 007

Dossier JAMES BOND (6/6) : Pour une géographie musicale de 007

Etude de François Faucon

James Bond n'est pas qu'un espion. C'est aussi un globe-trotter habitué aux voyages long courrier au travers d'un Commonwealth finissant. Aucun continent ne lui est étranger et, tout comme celles de Jules Verne, ses aventures l'ont poussé à arpenter les trois dimensions de notre globe : largeur (il a effectivement fait le tour du monde) ; hauteur (il voyage dans l'espace – Moonraker) ; et profondeur (il est descendu jusqu'au fond des mers dans The Spy Who Loved Me et sous terre dans Thunderball).

Articles incontournables

Retour en haut de page