In english : Website about Soundtrack


Musique de film, bandes originales, bo

   En salles - B.O en écoute - Boutique - B.O incontournables - Interviews Compositeurs - Itv Réalisateurs - Agenda Evènements - Nos Articles - Guide de la B.O - Le Forum

 
 Ennio Morricone


Mission

(The Mission) - Ennio Morricone (Original Score [musique originale])


Mission To Mars

(Mission To Mars) - Ennio Morricone (Original Score [musique originale])


Les Incorruptibles

(The Untouchables) - Ennio Morricone (Réédition)




La musique D’Ennio Morricone : Une utopie musicale ?

Analyse,

mission,mission_to_mars,untouchables,morricone, - La musique D’Ennio Morricone : Une utopie musicale ?

       Partager cette info par mail

François Faucon, passionné de musique de films, et diplômé (DEM) du Conservatoire National de Région de Nice, propose son interprétation de l'oeuvre d'Ennio Morricone qu'il qualifie d'Utopie musicale, c'est à dire "la représentation d’une réalité idéale et sans défaut". Explications.

Il est inutile de retracer ici le parcours édifiant d'Ennio Morricone, maître incontesté de la musique de films. Beaucoup a été dit sur son style musical et son génie de la composition et de l'orchestration (il avoue lui-même travailler directement au crayon sur le conducteur d'orchestre...). Mélodiste incomparable (NOSTROMO, série Télé de 1996). Utilisateur d'effets sonores et de bruitages pour le moins inattendus (bêlements d'âne dans SIERRA TORRIDE en 1970). Introduction des monuments de la musique classique dans certaines compositions (La chevauchée des Walkyries de Wagner dans MON NOM EST PERSONNE en 1973 ou La lettre à Elise de Beethoven dans A GENIUS, TWO FRIENDS AND A IDIOT en 1975). Pourtant c'est bien l'utopie musicale qui apparaît comme l'une des clefs de lecture de son œuvre. L'utopie s'entend comme la représentation d'une réalité idéale et sans défaut. Une perfection sociétale qui ne se trouve nulle part sinon dans l'imagination des individus que nous sommes. L'utopie musicale en est une variante et permet de fusionner des mondes différents et opposés par le truchement d'un jeu musical d'exception permettant de créer un tout cohérent.
Si Morricone a toujours été un touche-à-tout de la meilleure espèce, il est possible de délimiter trois grandes lignes dans son œuvre. Je m'en tiendrais à ces trois-là et laisse de côté des productions plus marginales (comme la Marche officielle
pour le Mondial de Football de 1978...).

Une première ligne serait constituée par une production mélodique tour à tour originale, séduisante et toujours anticonformiste. C'est elle qui le fit connaître du grand public et qui fut la matrice de son succès. On trouve : LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND, CINÉMA PARADISO (la musique, simple, y joue le rôle de protagoniste et parvient à trouver un équilibre qui concilie « valeur esthétique et fonction dramatique »), KALIDOR/RED SONJA (qui « sauve » le mauvais film éponyme de Richard Fleischer en 1985), LE CLAN DES SICILIENS, et beaucoup d'autres. La ligne mélodique est toujours simple, facilement mémorisable et servie par une orchestration impeccable. Volontiers lyrique et puissante, on y reconnaît rapidement la main d'un maître capable de mobiliser d'innombrables genres musicaux.

Une deuxième ligne apparaît dans les productions dites plus « sérieuses » sur le mode sériel et atonal comme MUSICA PER UNDICI VIOLINI (musique de chambre) ou MUSICA ASSOLUTA. Bien que surprenant et méconnu pour ne pas dire ignoré du grand public, cet autre style musical d'Ennio Morricone est un pan majeur de son œuvre et renvoie à ses débuts. En effet, en 1953, il compose de la musique expérimentale en utilisant, notamment, la machine à écrire. Puis, en 1965, il intègre le groupe d'improvisation Nuova Consonanza. L'analyse styliste de ces œuvres reste à faire.

Une troisième ligne de production réunit les deux premières et créée l'utopie musicale dont nous parlions en introduction. Des univers qui, dans la réalité, ne pourraient se côtoyer, encore moins coexister, se rapprochent et finissent par fusionner grâce à la musique composée par Ennio Morricone, laquelle rend possible l'impossible. Trois B.O.F. d'exception permettent d'illustrer ce propos :

MISSION tout d'abord. Une des plus belles réussites du maître pour le film de Roland Joffé en 1986 (très impressionné par le film, Morricone n'accepte pas immédiatement la composition de cette bande son...). Personne n'imagine, aux 15ème et 16ème siècles, une coexistence pacifique et harmonieuse entre les artistes de
la Renaissance, ceux à l'origine de la musique voulue par l'Eglise dans le cadre de la Contre-Réforme et les sonorités amérindiennes du Nouveau Monde. Pourtant, la partition composée par le maître permet la réalisation d'une telle utopie...

Dans LES INCORRUPTIBLES (Brian de Palma, 1987), la superposition des deux styles musicaux (mélodique et atonal) est patente. La piste 13, intitulée "Machine Gun Lullaby", correspond au moment où, dans le film, une mère de famille poussant son landau voit l'existence de son enfant mis en péril par l'arrivée des truands. Alors que la comptine propre à l'enfance se déroule, cyclique, égale à elle-même, se glisse rapidement en arrière-plan un autre thème, en contrepoint atonal du premier, pour renforcer la tension dramatique qui va crescendo. A priori ces deux univers totalement opposés (celui de l'enfance innocente et celui des truands coupables) ne peuvent coexister sans un drame à la clef. La musique englobe pourtant ces deux univers et en créée du même coup un troisième.

Néanmoins, c'est pour le film (raté ?) MISSION TO MARS (Brian de Palma, 1999) que le maître sublime son art et révèle toute sa puissance expressive. Il offre à l'auditeur des plages musicales contrastées où se succèdent ses deux univers. Les plages atonales renforcent le mystère d'une rencontre (espérée mais utopique à ce jour...) entre les hommes et les extra-terrestres alors que les plages mélodiques jouées au violon donnent, par leur sérénité, l'espoir d'une résolution imminente du mystère. L'utilisation de l'orgue (l'instrument fascine le compositeur) rajoute une bonne dose d'espérance de la part d'un homme par ailleurs extrêmement croyant. Quelque chose comme un monde meilleur en germe dans la musique et qui dépasserait les différences propres aux parties en présence...

La musique d'Ennio Morricone est donc bien une utopie musicale. Un éloge musical de la contradiction. Une esthétique de la diversité des existences. Une transcendance unifiant les opposés. Dans tous les cas, une œuvre qui est encore
loin d'avoir révélé toute sa puissance et sa diversité.

François Faucon
Passionné de musique de films, François Faucon est diplômé (DEM) du Conservatoire National de Région de Nice.
Son site personnel : http://www.bibliotek-at.com/crbst_42.html

 

Publié le 23-07-2012

article-tete-haute
focus
La Tête Haute : la musique d’un espoir

[Cannes 2015 - Ouverture] Eric Neveux compose pour 4 scènes du drame de Emmanuelle Bercot une musique qui joue un rôle d’apaisement.

nouvel-espoir
article
La musique de film, nouvel espoir pour le classique

A l'heure où les formations orchestrales en occident sont malmenées voire menacées par les crises, le succès et la popularité d'événements liés aux BO attirent l'attention.

fimucite2014
evenement
Fimucité 2014 : La musique de film à Ténérife

Pour sa 8e édition, le festival espagnol estival de musique de film invite Elliot Goldenthal, Joseph LoDuca, Lee Holdridge, Blake Neely, Sean Callery, Trevor Morris... pour des concerts les 11 et 12 juillet.

amour-crime-parfait
interview
Caravaggio : La musique est un hasard parfait !

Caravaggio (B. de la Fuente, S. Sighicelli, B. Chevillon et E. Echampard) signe avec L’AMOUR EST UN CRIME PARFAIT des frères Larrieu sa première BO.


   





FILMS en Salle
NOUVEAUTES BO
CRITIQUES BO
COMPOSITEURS - Interviews - Jeunes Talents
CINEASTES
NEWS
DOSSIERS : Articles - Guide pratique - Ouvrages
FORUM : Discuter sur les BO
Cinezik.org : L'Equipe - Mentions Légales - Partenaires - Liens - Presse

Modifier cette info

Musique de film : cinezik.org Musique de film : cinezik.org Musique de film : cinezik.org


sociaux

Contact

critiques
 Interview : Warren Ellis, composer avec intégrité
 Nouveautés BO : notre sélection de la semaine
 Retour sur le Festival de Cannes 2015
 Camille chante pour Hans Zimmer sur LE PETIT PRINCE
 Atli Örvarsson retrouve les BELIERS de son pays
 Deux amis: Sarde, sa rencontre avec Louis Garrel

infos
 A écouter dans les films sortis le 27 mai 2015
 Nouveautés BO : notre sélection et annonce des labels au 25 mai 2015
 Cannes Soundtrack 2015 : le coup de coeur BO des journalistes remis à Lim Giong pour THE ASSASSIN de Hou Hsiao-Hsien
 Cannes 2015 : Panorama des BO en compétition officielle #2

+ d'infos


Accédez à notre espace dédié
du Festival de Cannes 2015

agenda
 Vendredi 5 juin 2015 à 20h45 :
Concert : Jean-Claude Petit fait son cinéma à Soisy

 13 juin 2015 à 16h et 20h :
Ciné-concert 'Retour vers le futur'

 Du 03 au 11 juillet 2015 :
FIMUCITE 2015 - le 9e Festival International de Musique de Film de Tenerife célèbre la France avec Maurice Jarre, Georges Delerue, Jean-Michel Bernard, Philippe Sarde...

 du 4 au 6 septembre 2015 :
1er festival des Notes et des Toiles


Agenda complet



ensalles
 L'Ombre des femmes (Philippe Garrel)
 Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin)
 Mad Max: Fury Road (George Miller)
 Caprice (Emmanuel Mouret)

+ de films en salles

parutions
 Le Tueur du vendredi (Harry Manfredini)
 Welcome Back (Jónsi & Alex)
 Youth (David Lang)
 Skin Trade (Jacob Groth)

+ de parutions

critiques
 Exodus (Alberto Iglesias, Harry Gregson-Williams)
 The Expendables 3 (Brian Tyler)
 Ida (Artistes variés)
 Dragons 2 (John Powell)

+ de critiques

projets à venir

La musique de Confessions réalisé par Tomas McBride   sera composée par Jose Gonzalez Granero  

FORUM
 Musique du film "Cendrillon" (2015) "Lavender's blue"
 Bridge of Spies (Thomas Newman)
 leitmotiv majeurs-mineurs
 Manuel Bleton compose la musique d'un court du NIKON

Accédez au Forum

FORUM
 Critiques Ciné / Décembre 2013 : la sélection de @grandecart *
 Les BO se vendent comme des petits pains... au Royaume-Uni*
 Projets de BO alléchants - juillet 2013*
 "si on veut gagner sa vie, la musique de film est un bon moyen"*

Accédez au Blog de Cinezik


Cinezik a une Chronique sur France Musique dans Cinéma Songs
Sacem
Retrouvez la programmation de l'émission et les archives en écoute.


---- Publicité ----

Imprimer cette page :

Partager cette page :

       Partager cette info par mail