In english : Website about Soundtrack


Musique de film, bandes originales, bo


Festival des musiques à l’image 2013 : John Williams & Steven Spielberg, Bruno Coulais, Harry Gregson-Williams / Programme Audi talents awards

Paris, 5 et 6 octobre 2013

williams,spielberg,@,coulais,gregson-williams,jeunet-ent20091028, - Festival des musiques à l’image 2013 : John Williams & Steven Spielberg, Bruno Coulais, Harry Gregson-Williams / Programme Audi talents awards

Le programme Audi talents awards lance la 2ème édition du Festival des musiques à l’image 2013. Après la venue en octobre 2012 de Marco Beltrami, Hans Zimmer et Ludovic Bource pour l'année de sa création, le festival propose un hommage à 40 ans de collaboration entre John Williams & Steven Spielberg, et des rencontres avec Bruno Coulais et Harry Gregson Williams.

       Partager cette info par mail

 Lire l'interview de Jérôme Lateur, directeur artistique du Festival

Sommaire : 
1/ Master Class
2/ Concerts

1/ Master Class

5 octobre 2013 : Master class de compositeurs et réalisateurs à la Gaîté Lyrique et mise en lumière des lauréats Audi talents awards, catégories « Court métrage »  et « Musique à l’image » 

Bruno Coulais : 

Bruno Coulais débute sa conférence en évoquant le film qui lui a donné envie de faire ce métier (LA NUIT DU CHASSEUR - diffusion de l'extrait de la barque avec la contine) puis sa filmographie est retracée avec d'autres extraits projetés (génériques de début de MICROCOSMOS, des RIVIERES POURPRES). Le compositeur évoque son désir de surprendre, de convoquer d'autres styles, d'aller chercher ailleurs, et parle de sa collaboration avec le rappeur Akhenaton (sur COMME UN AIMANT) que nous entendons via une interview enregistrée. Après la diffusion d'un extrait de making of pour son travail sur GENESIS, il aborde la lassitude d'enchainer les projets qu'il l'a envahit en 2001 le poussant à faire une pause avec le cinéma ("Il ne faut pas faire que de la musique de film") et revenir pour L'ENFANT QUI VOULAIT ÊTRE UN OURS puis LES CHORISTES. 

Après avoir dressé un portrait élogieux du réalisateur Henry Selick (et la diffusion du générique de CORALINE), Bruno Coulais est rejoint sur scène par le réalisateur James Huth qui rend un vibrant hommage à son compositeur : "Quand on veut faire du cinéma, on veut rencontrer son compositeur car tous les réalisateurs qu'on admire ont une belle relation avec un musicien". A propos de cette collaboration constituée essentiellement de comédies (des extraits de SERIAL LOVER et BRICE DE NICE sont projetés) , Bruno Coulais indique "il n'y a rien de pire que la comédie" pour pointer du doigt la complexité du genre. Cette collaboration qui laisse une large place à la musique (James Huth : "Il y a plus de musique composée que de longueur de film dans BRICE DE NICE"), se passe d'intermédiaires pour laisser libre court aux échanges directs entre les deux artistes amis, Bruno Coulais fustigeant les intermédiaires : "A quoi ça sert un superviseur musical ? C'est comme super flic, ça m'angoisse. En France, on a la chance de pouvoir travailler directement avec le metteur en scène". Cette rencontre s'achève avec la diffusion d'un extrait de LUCKY LUKE.

Harry Gregson Williams 

Après la discussion "filmographique" et l'hommage à un tandem lors de la première conférence, la deuxième Master Class s'avère plus technique et réellement instructive et passionnante. Harry Gregson-Williams est seul en scène devant ses machines et son piano pour nous donner à voir les coulisses de son travail, avec extraits de films et visualisation du logiciel Cubase avec lequel il travaille. Visiblement à l'aise dans l'exercice, il sait rendre passionnant et spectaculaire son métier en associant la gestuelle à la musique. Un vrai show ! 

Le premier film analysé musicalement est SHREK, puis le compositeur revient longuement sur sa collaboration avec Tony Scott. Il rend un vibrant hommage au réalisateur disparu le 19 août 2012. On ressent que cette collaboration était importante pour lui. "Un jour Tony a parlé de moi comme son compositeur, j'en étais très fier". A propos de UNSTOPPABLE pour lequel HGW détaille l'instrumentation, il indique "Aucun morceau pour Tony ne serait complet sans une bonne basse". Même si le cinéma de Tony Scott relève sans subtilités du divertissement pur, cette relation l'a davantage satisfait que celle avec le frère Ridley. A propos de KINGDOM OF HEAVEN, il indique que Ridley voulait utiliser un morceau de Bach, mais cela ne l'a pas empêché de proposer son thème. Au final, le réalisateur a choisi Bach. "On ne peut pas rivaliser avec Bach".

A propos de sa collaboration avec Ben Affleck, il révèle que l'un de ses compositeurs favoris aujourd'hui est Thomas Newman, qui devait faire GONE BABY GONE et THE TOWN, qu'il a finalement tous deux mis en musique. Il ironise ensuite sur le français Alexandre Desplat qui a fait ARGO, troisième film de Affleck. La conférence se termine avec VERONICA GUERIN (et la magnifique voix du jeune garçon irlandais Brian O'Donnell qui a guidé le compositeur dans sa partition), TEAM AMERICA et MISSION NOEL.

Extrait vidéo de la Master Class de HGW : 

Jean-Pierre Jeunet

Après deux compositeurs, c'est au tour d'un réalisateur de venir parler de la musique de ses films. Le choix de Jean-Pierre Jeunet est assez contestable de prime abord mais finalement très instructif sur certaines méthodes : le réalisateur évoque sans complexe son souhait de faire appel à de jeunes musiciens inconnus et leur demander une liste de thèmes en amont qu'il utilise ensuite en toute liberté, sans aucune collaboration. Il le fait un peu avec Yann Tiersen sur AMELIE POULAIN, qu'il a choisi après qu'une stagiaire lui ait donné un disque, alors que Mychael Nyman devait travailler sur le film, puis surtout avec Raphael Beau (MICMACS A TIRE-LARIGOT) et Denis Sanacore pour L'EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET. Pour ce dernier, il lui a demandé : "Compose des thèmes sans t'embarraser avec le film, c'est à nous de les distribuer ensuite".

Pour le cinéaste, "les score hollywoodiens, c'est de l'eau tiède qui coule du robinet", il préfère ainsi une musique plus insolite, quitte à prendre un musicien moins "savant" dans le domaine. Il a en revanche tout de même collaboré avec Carlo d'Alessio (la conférence s'ouvre sur un extrait de DELICATESSEN), la méthode ne changeant pas puisque le compositeur "avait tout fait avant le tournage", et avec Angelo Badalamenti, un témoignage audio enregistré est diffusé lors duquel le compositeur de Lynch revient sur cette collaboration qui a débuté sur LA CITE DES ENFANTS PERDUS pour lequel le réalisateur avait temp tracké son montage avec des musiques antérieures du compositeur. 

A propos de ALIEN RESSURECTION, Jeunet insiste sur le fait qu'il ait détourné les contraintes du studio ("je les ai bien eu sur ce coup") en parvenant à faire SON film. Pour lui, avoir le "final cut" est primordial. Musicalement, il avoue que la musique de John Frizzell est plus traditionnelle, mais il l'apprécie car il y a des thèmes, dont une variation sur le thème originel de Goldsmith. 

Enfin, concernant Yann Tiersen, Jean-Pierre Jeunet indique que le musicien regrette aujourd'hui d'avoir le film, car on ne lui parle que de cette BO, alors qu'il s'agit de ses albums, mais "je n'ai pas à m'excuser de lui avoir apporté la gloire". 

Après le tandem Coulais/Huth sur scène qui témoignait d'une vraie relation d'amitié, puis de l'hommage rendu à Tony Scott par HGW, la journée de conférence se termine avec Jeunet sur un tout autre type de rapport entre un réalisateur et ses musiciens. 

 

Page officielle : www.gaite-lyrique.net

 

2/ Concert

6 octobre 2013 - 19h30 - Grand Rex : Ciné-concert

Après leur conférence de la veille, les compositeurs Bruno Coulais et Harry Gregson Williams étaient réunis sur la scène du Grand Rex avec Michel Denisot qui présente la soirée et reçoivent une distinction de l'attachée à la culture de la Ville de Paris.

 

C'est Bruno Coulais qui ouvre le concert joué par le Paris Symphonic Orchestra dirigé par Frank Strobel et ses 89 musiciens, avec CORALINE, MICROCOSMOS et DON JUAN (tous trois chantés) puis le concerto de violon de AU FOND DES BOIS.

Ensuite Harry Gregson-Williams dirige lui-même son concert avec une suite autour de SHREK, BRIDGET JONES 2 (accompagné d'un extrait du film), et PRINCE OF PERSIA. 

 

 

Harry Gregson-Williams introduit son concert en français, fait tombé la veste, puis lance SHREK : 

Après l'entr'acte, l'Hommage à John Williams & Steven Spielberg peut ensuite commencer avec "Jurassic Park" qui ouvre les festivités, puis (dans le désordre) "E.T", "Les Dents de la mer", "La Liste de Schindler", "Indiana Jones 4", "Hook", "Les Rencontres du 3ème type", "La Guerre des mondes", "Munich", Catch me if you can"... le tout agrémenté de photos ou d'extraits du film. Par exemple, "The March" composée par Williams pour "1941" était synchronisé sur un extrait de Dancing du film, et ça fonctionne ! La scénographie sait se faire spectaculaire comme l'illumination rouge de l'arche du Grand Rex pendant "Les Rencontres du 3ème type". La plus grande ovation a eu lieu pour "E.T". On sentait les spectateurs nostalgiques dans la salle. Le public était diversifié, allant des mélomanes avertis des BO de Williams aux fans de Spielberg. 

Des films récents n'ont pas été joués : "Lincoln" (2012) et "Tintin" (2011) en passant par "Cheval de guerre", ni "Le Terminal", "A.I" ou "Minority Report". En revanche c'était un plaisir d'entendre "La Guerre des mondes", "Munich" et Catch me if you can" (jazzy avec saxo et claquements de doigts de l'orchestre). 

Cependant, peu de musiques dans la filmographie de Spielberg d'avant 1993 (et "La Liste de Schindler") ont été oubliées. Seul "L'empire du soleil" se faisait regretter. Un hommage complet donc, avec les plus grands thèmes, souvent réarrangés pour l'occasion.

En rappel, on est sorti de l'hommage à la collaboration Williams/Spielberg pour l'inévitable STAR WARS.

Ces bandes originales d’anthologie ont été dirigées par Franck Strobel, interprétées par le Paris Symphonic Orchestra et ses 89 musiciens.

Extraits vidéo du concert
(avec "La Liste de Schindler", "Catch Me If You Can", "Rencontres du 3e Type", "E.T")

Franck Strobel

 

Audi Talent Awards

En parallèle, dans le cadre de leur accompagnement, un coup de projecteur est donné aux lauréats "court métrage" et "musique à l’image" du programme Audi Talents Awards. [Le programme de mécénat culturel Audi talents awards soutient depuis 7 ans les talents émergents]


 

Bande annonce

 

 Retour sur la première édition du festival, avec vidéos, photos...

Publié le 19-07-2013

cannes2014
festival
Festival de Cannes 2014 : Toutes nos interviews

Retrouvez nos interviews de compositeurs et réalisateurs, nos bulletins sur la présence musicale dans les films, nos vidéos, photos, et notre émission quotidienne avec Séance Radio.

brive2014
festival
Le Festival de Brive 2014 en 5 interviews

A l'occasion du Festival du Moyen-métrage, nous avons rencontré Gabriel Abrantès, Ulysse Klotz, Bruno Forzani, Julien Gester, Olivier Gonord, Shanti Masud, Caroline Poggi, Jonathan Vinel.

aubagne2014
festival
Retour sur le Festival d'Aubagne 2014

Jean-Michel Bernard, Francis Lai, Bruno Coulais... étaient à Aubagne ! Reportage avec photos et vidéo des concerts, et interview du lauréat de la compétition.

gand2013
festival
Le Festival de Gand et les WSA 2013 en images

En clôture du 40e Festival de Gand, les World Soundtrack Awards ont proposé un concert de Desplat et la remise des prix. Photos, vidéos et palmarès.


   





FILMS en Salle
NOUVEAUTES BO
CRITIQUES BO
COMPOSITEURS - Interviews - Jeunes Talents
CINEASTES
NEWS
DOSSIERS : Articles - Guide pratique - Ouvrages
FORUM : Discuter sur les BO
Cinezik.org : L'Equipe - Mentions Légales - Partenaires - Liens - Presse

Modifier cette info

Musique de film : cinezik.org Musique de film : cinezik.org Musique de film : cinezik.org

sociaux
Abonnez-vous
(RSS / Facebook / Twitter)

Contact

critiques
 A écouter dans les films sortis le 17 sept. 2014
 Jean-Charles Hue (MANGE TES MORTS)
 Nouveautés BO : notre sélection de la semaine
 Arturo Ripstein, collaboration avec David Mansfield
 Critique BO / EXPENDABLES 3 (Brian Tyler)
 Lionel Rault (LES COMBATTANTS)

infos
 A écouter dans les films sortis le 17 septembre 2014
 Ciné-Trio #11 : Parfums de France (@Cinetrio3 #Cinetrio)
 Nouveautés BO : notre sélection et annonce des labels au 15 septembre 2014
 2e Festival du film canadien de Dieppe

+ d'infos

agenda
 du 24 au 27 septembre 2014 :
2e Festival du film canadien de Dieppe

 26 et 27 septembre 2014 à 19h30 :
Ciné-concert Gladiator (#Gladiator @RealHansZimmer)

 Samedi 27 septembre 2014, à 18h30 :
Ciné-Trio #11 : Parfums de France (@Cinetrio3 #Cinetrio)

 8 octobre 2014 à 20h :
Clint Mansell en concert à Paris


Agenda complet



ensalles
 Mange tes morts (Jean-Charles Hue)
 Hippocrate (Thomas Lilti)
 Enemy (Denis Villeneuve)
 Party Girl (Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis)

+ de films en salles

parutions
 Terreur aveugle (Elmer Bernstein)
 La Piste du tueur (Basil Poledouris)
 Atlas Shrugged: Who Is John Galt? (Elia Cmiral)
 Another Me (Michael Price)

+ de parutions

critiques
 The Expendables 3 (Brian Tyler)
 Ida (Artistes variés)
 Dragons 2 (John Powell)
 Maléfique (James Newton Howard)

+ de critiques

projets à venir

La musique de D. (L\'Affaire Dreyfus) réalisé par Roman Polanski  sera composée par Alexandre Desplat 

FORUM
 Musique du film Pride - en écoute/replay sur BBC3
 #StarWars sans la musique de #JohnWilliams
 Réédition "Le bon, la brute et le truand" de #Morricone
 Bande-annonce du film "Elle l´adore"

Accédez au Forum

FORUM
 Critiques Ciné / Décembre 2013 : la sélection de @grandecart *
 Les BO se vendent comme des petits pains... au Royaume-Uni*
 Projets de BO alléchants - juillet 2013*
 "si on veut gagner sa vie, la musique de film est un bon moyen"*

Accédez au Blog de Cinezik


Cinezik a une Chronique sur France Musique dans Cinéma Songs
Sacem
Retrouvez la programmation de l'émission et les archives en écoute.


---- Publicité ----

Imprimer cette page :

Partager cette page :

       Partager cette info par mail

 

/table>