Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeur RépertoiresCritiques de B.O ActusPodcasts

Capitaine Alatriste   (2008)

• Agustin Diaz Yanes • • Au cinéma le 25-06-2008

• Musique composée par Roque Banos

Roque Baños compose pour cette fresque historique espagnole avec Viggo Mortensen. Il édite sa musique lui-même au sein de son propre label, Meliam Music, et compose un score médiéval très classique, plutôt inspiré, en accord avec le personnage historique du capitaine Alatriste.

[© Texte : Cinezik] •

Sortie de la BO

Meliam Music (ES : août 2006) - 1:15:02

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Flandes (8:38)
2. Alatriste (1:13)
3. Angélica y María (2:35)
4. Malatesta (2:11)
5. Bocanegra (4:21)
6. La Conquista de Breda (6:14)
7. Quien No Sospecha Tanto Amor (3:05)
8. Asalto al Galeón (4:16)
9. Toca Ser Libres (3:23)
10. Los Menesteres del Rey (3:57)
11. Traición a Íñigo (3:10)
12. Duelo (4:03)
13. Recordando a Quevedo (3:26)
14. El Collar (3:38)
15. La Mancha de la Traición (1:32)
16. La Playa (1:56)
17. Batalla (3:01)
18. Héroe Abatido (2:42)
19. Cuenta lo que Fuimos (3:52)
20. Fanfarre y Créditos (7:47)

Music performed by the PRO-ART Orchestra and Chorus, conducted and orchestrated by Roque Baños. Recorded at Abbey Road Studios, London.

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Le Film

Réalisé par Agustin Diaz Yanes

Sortie au cinéma: 25-06-2008 (France) -

Avec Viggo Mortensen, Elena Anaya, Ariadna Gil
Film américain, espagnol, français.
Genre : Historique, Aventure, Action.
Durée : 2h20.

Sortie FR non programmée.

Calendrier des Films & Séries

Nos articles sur cette BO

Véritable caméléon musical, Roque Baños se métamorphose à chaque film. Comme il nous le disait lui-même (voir notre interview), il ne cherche pas spécialement "à faire du Roque Baños" mais au contraire se fond totalement dans le film, quitte à y perdre un peu de personnalité musicale. Son score pour Alatriste ne ressemble donc en rien à ses précédentes partitions, même si on retrouve sa sensibilité avec par exemple la guitare sèche espagnol (déjà entendue chez Carlos Saura dans Salomé).

Dans "Flandes", Banos introduit le duduk, flûte traditionnelle arménienne devenue à la mode dans les musiques de films Hollywoodiennes mais qui est ici utilisée pour évoquer simplement le voyage, l'éloignement (et non l'orient ou les pays de l'est), lorsque Alatriste combat avec les espagnols dans les Flandres. Il ajoute aussi quelques choeurs délicats, méditatifs, pour évoquer l'Eglise et son pouvoir qui agit en filigranne de l'histoire.

Pour évoquer le contexte médiéval, le thème principal est joué au clavecin dans "Alatriste", tout en retenue, sans développer complètement le motif, qu'on retrouvera plus tard dans sa forme définitive lors de la scène du tunnel. Avec "Angelica y Maria", il développe un motif romantique subtil, bien qu'un peu classique : on n'en retient pas grand chose. Quelques percussions discrètes s'ajoutent à la guitare dans "Malatesta" pour rythmer le film et les premières scènes de duel à l'épée : si Banos reste dans l'ambiance (les morceaux sont un peu lents), il s'efface discrètement pour mieux ressurgir le moment venu (par exemple dans "La conquista de Breda", où le fameux thèmes principal triomphe enfin).

Malheureusement, à vouloir trop en mettre sur le CD, Roque Banos perd au peu son auditeur dans une multitude de morceaux anecdotiques et soporifiques (qui illustrent les nombreuses scènes d'intrigue politique du film). A l'occasion, une viole ou un instrument d'époque surgit dans la partition, lui donnant une couleur bien particulière, mais la partition reste dans l'ensemble très sage (comme le film). Difficile d'aller au bout du CD sans piquer du nez...

Heureusement, le score se fait plus mélodique et émouvant au fil de la progression du CD : le plutôt rythmé "Duelo" brille par sa reprise du thème à la guitare, suivi d'un passage d'action bien trempé (qu'on aurait aimé cependant plus énergique encore), le très mélancolique "Recordando a Quevedo" étonne avec une reprise du thème en murmure, le magnifique et vibrant "El Collar" développe le thème d'amour dans toute sa splendeur, tandis que la fameuse "Batalla", illustrant avec fougue la bataille finale entre espagnols et français.

Avec de nombreuses qualités d'écriture et de construction (belles déclinaisons du thème), une approche subtile et délicate pour un film en apparence plutôt dans le registre de l'aventure, Roque Banos compose une belle musique qui aurait cependant mérité un agencement différent sur l'album, quitte à réduire le CD de 75 minutes à 40 ou 50 minutes pour ne garder que le meilleur du score. Plongée méditative dans l'espagne du 16è siècle, la musique d'Alatriste reste cependant tout à fait recommandable, souvent émouvante et classieuse. Avis aux amateurs !

Sylvain Rivaud

Roque Baños


Roque Baños a signé la musique d'autres films de Agustin Diaz Yanes : Yucatan () •

Roque Baños a également écrit la musique de : Le Machiniste (2003) • Don’t Breathe 2 (2021) • 30 Coins (2020) • Rose & noir (2009) • Cellule 211 (2010) • Don Giovanni, naissance d'un opéra (2010) • Balada triste de trompeta (2011) • Intruders (2012) • Don't Breathe - La Maison des ténèbres (2016) • Oldboy (2014) • Evil Dead (2013) • Cantinflas (2015) • Au coeur de l’océan (2015) • Régression (2015) • La Résurrection du Christ (2016) •

Vos avis