Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurRépertoiresCritiques de B.O ActusPodcastsCannes 2021

Voir le Calendrier des sorties B.O Tous nos coups de coeurs B.O Nos Podcasts

Critiques BO

Nos dernières critiques

bo Titane

Titane

Jim Williams

"TITANE de Julia Ducournau (Palme d’Or 2021) : Jim Williams convoque Kubrick en transformant la Sarabande de Haendel"

par Benoit Basirico

Le compositeur anglais Jim Williams retrouve la cinéaste française Julia Ducournau après "Grave" (2017). Il répond d’une part aux attentes du genre horrifique, tout en convoquant Kubrick à travers la reprise de la célèbre Sarabande baroque de Haendel entendue dans “Barry Lyndon”.

bo Une histoire d'amour et de désir

Une histoire d'amour et de désir

Lucas Gaudin

"Cannes 2021 : UNE HISTOIRE D'AMOUR ET DE DÉSIR de Leyla Bouzid, le saxophone de Lucas Gaudin illustre une incapacité d’exprimer son désir."

Benoit Basirico

Pour son second et très beau film, présenté à la Semaine de la Critique (à Cannes), la réalisatrice tunisienne Leyla Bouzid s'intéresse à un jeune algérien qui rencontre une jeune tunisienne dont il tombe très amoureux, mais sans parvenir à lui exprimer ses sentiments ni à franchir le moindre pas vers elle. A la musique, Lucas Gaudin se saisit de son saxophone en soliste pour proposer un souffle heurté, suffoqué, comme empêché, à l'image du personnage. Il nous livre une des plus belles B.O entendues à Cannes

bo Julie (en 12 chapitres)

Julie (en 12 chapitres)

Ola Fløttum

"JULIE (EN 12 CHAPITRES) de Joachim Trier, la partition sinueuse de Ola Fløttum pour un personnage féminin instable"

Benoit Basirico

[Cannes 2021 - En compétition] Le cinéaste norvégien Joachim Trier dresse avec ce très beau film le portrait existentiel d’une jeune femme avec un art du contrepied, entre la gravité et l’humour, à l’image d’un personnage à la fois fantasque et desespéré, qui ne se fixe pas. Afin de relater avec introspection les sentiments contradictoires de Julie (formidable Renate Reinsve), Trier retrouve son compositeur de toujours, Ola Fløttum ("Oslo, 31 août", "Back Home", "Thelma"), qui propose avec son piano une partition sinueuse, évoluant de l’ironie quasi satirique au soutien frontal des émotions. 

bo Benedetta

Benedetta

Anne Dudley

"BENEDETTA (Paul Verhoeven) : Anne Dudley et la musique d’un sentiment religieux"

Benoit Basirico

[Cannes 2021 - En compétition] Avec le portrait d’une sainte lesbienne du XVIIème siècle (interprétée par Virginie Efira) divisée entre des pulsions sexuelles et une soumission mystique, le cinéaste hollandais Paul Verhoeven surprend avec un film plus proche de la satire et de la comédie que d’une subversion provocatrice comme il en avait l’habitude. Cela donne un film léger malgré le sujet, truculent par ses dialogues (mention particulière à Charlotte Rampling et Lambert Wilson). Pour la musique, il retrouve la compositrice britannique après BLACK BOOK et ELLE, avec comme mission de retrouver le son de l’époque. 

bo Le Genou d’Ahed

Le Genou d’Ahed

Artistes variés

"LE GENOU D'AHED de Nadav Lapid : des musiques populaires pour exprimer une rage"

Benoit Basirico

[Cannes 2021 - En compétition] Nadav Lapid filme un cinéaste israélien en colère, qui arrive dans un village reculé pour présenter son film, et dont la rage contre son pays se transmet dans la forme même du film tout en contrastes et en chocs visuels (le paysage du désert répond à la claustration d'une salle de cinéma, le burlesque succède au tragique, au corps meurtri). Musicalement, c'est le même mélange qui est à l'oeuvre. Une danse en plein désert sur "Be my baby" de Vanessa Paradis est en décalage avec le groupe de rock, Hayeudim, présent à l'image.

bo Annette

Annette

Sparks (Ron Mael, Russell Mael)

"ANNETTE (Leos Carax / Sparks) : une fresque musicale à la fois monumentale et intime"

Benoit Basirico

[Cannes 2021 - Ouverture / Compétition] Le cinéaste français Leos Carax a construit son film à partir des chansons du groupe pop-rock américain Sparks, tout en y ajoutant des airs d'opéra, pour une comédie musicale foisonnante, sombre et tourmentée, loin d'un film musical romantique et festif, pour notre plus grand bonheur. Un véritable geste de cinéma de la part d'un amoureux du rock. 

bo Dragons

Dragons

John Powell

"Dragons (John Powell) - Analyse musicale d'une architecture mélodique culte !"

par Martin Mavilla

Adapté des romans pour enfants de Cressida Cowell, Dragons (2010) est réalisé par Chris Sanders et Dean Deblois. Pour mettre le film en musique, les réalisateurs se tournent vers John Powell, un compositeur habitué des films d’animation qui s’était auparavant illustré dans Shrek, Horton, en passant par l’Age de Glace et Kung Fu Panda. Mais avec Dragons, John Powell se surpasse et compose une bande originale qui lui vaudra sa première nomination aux Oscars et qui, aujourd’hui encore, est considérée par beaucoup comme son meilleur travail. Voici l'analyse musicale, en vidéo et par écrit, de Martin Mavilla.

bo Signes

Signes

James Newton Howard

"Signes (James Newton Howard) – Analyse musicale d'un film hitchcockien"

par Martin Mavilla

Après "Sixième Sens" et "Incassable", M. Night Shyamalan retrouve pour la troisième fois le compositeur James Newton Howard sur la musique de Signes. Voici l'analyse musicale, en vidéo et par écrit, de Martin Mavilla.

bo Panic Room

Panic Room

Howard Shore

"PANIC ROOM (2002), la mécanique du suspense"

par Thibault Vicq

Avant sa collaboration avec Trent Reznor et Atticus Ross (de "The Social Network" à "Mank"), le cinéaste David Fincher a fait appel sur ce huis-clos une dernière fois à Howard Shore après "Seven" (1995) et "The Game" (1997). Voici le point de vue de Thibault Vicq sur cette partition. 

bo La Grande illusion

La Grande illusion

Joseph Kosma

"La Grande illusion (1937), une musique humaniste"

par Thibault Vicq

LA GRANDE ILLUSION est la première musique complète de Joseph Kosma sur un film de Jean Renoir, leur précédente collaboration sur LE CRIME DE MONSIEUR LANGE n’ayant donné naissance qu’à une chanson. Voici le point de vue de Thibault Vicq sur cette partition. 

bo Maman j'ai raté l'avion

Maman j'ai raté l'avion

John Williams

"Maman, j’ai raté l’avion (John Williams) – Analyse musicale d'une B.O sous influences"

par Martin Mavilla

Première collaboration du compositeur John Williams pour le cinéaste Chris Columbus, qu’il retrouvera ensuite sur la suite de la saga puis plus tard sur "Harry Potter".  Voici l'analyse musicale, en vidéo et par écrit, de Martin Mavilla. 

bo Batman, le Défi

Batman, le Défi

Danny Elfman

"Batman, le défi - Analyse musicale (une imbrication de thèmes)"

par Martin Mavilla

"Batman, le défi", sorti en 1992, marque la cinquième collaboration entre Tim Burton et Danny Elfman après "Pee Wee" (1987), "Beetlejuice" (1988), "Batman" (1989) et "Edward aux Mains d'Argent" (1991). Dans cet épisode de la saga, Batman affronte le Pingouin et Catwoman. Voici l'analyse musicale, en vidéo et par écrit, de Martin Mavilla. 

bo Steak

Steak

Quentin Dupieux (Mr Oizo), Sebastien Tellier

"STEAK (2007), de l'électro-pop pour une esthétique décalée et rétrofuturiste"

Thibault Vicq

En 2007, Sébastien Tellier avait déjà composé la bande originale de NARCO (2004) et SebastiAn allait s’atteler à celle de NOTRE JOUR VIENDRA (2010). Les deux artistes rejoignent la seule et même personne que sont Mr.Oizo (artiste électro avec deux albums à son actif) et Quentin Dupieux (le réalisateur) pour son premier long-métrage de cinéma. 

bo La Marche de l'empereur

La Marche de l'empereur

Emilie Simon

"LA MARCHE DE L’EMPEREUR, les sonorités électroniques pour évoquer l’urgence du réveil écologique"

par Thibault Vicq

C’est deux ans après son premier album que l’auteure-compositrice-interprète Émilie Simon se voit entrer dans l’univers de la bande originale avec LA MARCHE DE L’EMPEREUR. Avec ce travail singulier plein de fantaisie et de mélancolie, elle reçoit une Victoire de la musique et récolte une nomination aux César en 2006. Le documentaire de Luc Jacquet lui donne l’inspiration d’une musique électro-pop mixant des sons similaires à ceux du film. 

bo Irréversible

Irréversible

Thomas Bangalter

"IRRÉVERSIBLE, une musique qui sort des bas-fond et décuple le malaise"

par Thibault Vicq

Les amateurs d’électro sont bien sûr familiers du nom de Thomas Bangalter, l’un des deux membres de Daft Punk. Il signe sa première bande originale avec IRRÉVERSIBLE pour le réalisateur Gaspar Noé, qu’il retrouvera sur ENTER THE VOID (sound design) en 2010. 

bo The Neon Demon

The Neon Demon

Cliff Martinez

"THE NEON DEMON, des timbres aquatiques pour dépeindre le monde de la mode"

par Thibault Vicq

Si Cliff Martinez est connu pour sa collaboration fructueuse avec Steven Soderbergh, son travail avec le cinéaste danois Nicolas Winding Refn l’entraîne, après DRIVE (2011) et ONLY GOD FORGIVES (2013), sur le très réussi THE NEON DEMON en 2016. Il signe une BO sous forme de piste aux étoiles électro-cosmique fétichiste dans l’impitoyable univers du mannequinat. 

bo El Reino

El Reino

Olivier Arson

"EL REINO, de l'électronique entêtante pour le destin d’un homme intouchable"

par Thibault Vicq

Olivier Arson s’était lancé dans la bande originale avec QUE DIOS NOS PERDONE (2017), de Rodrigo Sorogoyen. Sa nouvelle collaboration avec le réalisateur espagnol sur le thriller politique EL REINO, est un succès qui lui vaut un Goya de la meilleure musique en 2019. 

bo Fantasia

Fantasia

Artistes variés

"FANTASIA (Disney) : l’inclassable fusion entre la musique et l’image"

par François Faucon

A l'occasion du discret et très exigeant 4e festival du film d'animation de Courthézon (Vaucluse) durant lequel la conférence d'où découle le présent article a été donnée (février 2020), célébrons ce qui reste l'un des joyaux absolus de la firme Disney : « Fantasia ». Films aux multiples facettes et dont le succès ne se dément pas depuis quatre-vingt ans, « Fantasia » apparaît comme l'enfant sacré du réalisateur, la perle rare, le film inclassable ne rentrant dans aucune case sinon la sienne. Proposons quelques clefs d'analyse pour cette musique à l'écran, ce film musicalisé, cette osmose entre les deux. Les mots sont-ils suffisants ?

bo La Reine des neiges 2

La Reine des neiges 2

Christophe Beck

"LA REINE DES NEIGES 2 : critique acerbe de François Faucon"

François Faucon

Noël 2019 marque le retour tant attendu de la « Reine des Neiges ». Six ans après le premier opus, « Frozen 2 » nous propulse dans un univers musical prévu pour assurer le succès. De fait, pour la seule France, le film dépasse les deux millions d'entrées en six jours. Walt peut dormir sur ses deux oreilles tant son 143e long métrage d'animation assure un avenir serein à son entreprise. De fait, et pour reprendre un titre de la presse canadienne, le « box-office est déjà pétrifié ». Mais au-delà des chiffres de rentabilité financière, « Frozen 2 » devait-il être le prétexte à prendre les enfants du monde en otage d'un sous-entendu musical presque inconscient ?

bo L'Empire du soleil

L'Empire du soleil

John Williams

"EMPIRE DU SOLEIL / EMPIRE OF THE SUN (1987), l'insouciance et l'effroi d'un enfant en pleine guerre contre le Japon"

Benoit Basirico

8e collaboration entre le compositeur John Williams et le cinéaste Steven Spielberg pour leur second film ayant pour cadre la deuxième guerre mondiale.

bo Chinatown

Chinatown

Jerry Goldsmith

"CHINATOWN (1974), un motif langoureux de trompette et des dissonances"

Thibault Vicq

Unique collaboration entre Jerry Goldsmith et le réalisateur franco-polonais Roman Polanski pour ce film noir avec Jack Nicholson et Faye Dunaway.

bo J'accuse

J'accuse

Alexandre Desplat

"J'ACCUSE (2019), une détermination haletante dans la quête de vérité"

Benoit Basirico

Alexandre Desplat retrouve Roman Polanski après "The Ghost Writer" (2011), "Carnage" (2012), "La Vénus à la fourrure" (2013) et "D'après une histoire vraie" (2017).

bo Adults in the Room

Adults in the Room

Alexandre Desplat

"ADULTS IN THE ROOM (2019), le cirque politique prolongé par l'air dansant du buzuki"

Benoit Basirico

Alexandre Desplat fait la rencontre pour ce film politique du cinéaste Costa-Gavras, lequel faisait auparavant appel à son ami Armand Amar, avec une instrumentation grecque (Buzuki, Tzouras, Baglamas) ajoutée au Cymbalum et aux flûtes. 

bo Syriana

Syriana

Alexandre Desplat

"SYRIANA (2005), atmosphères pesantes et sonorités du moyen-orient"

Benoit Basirico

Alexandre Desplat signe la musique de ce film d'espionnage américain, avec une partition atmosphérique pour le climat du thriller, des sonorités ethniques (percussions et cuivres orientaux) pour le récit convoquant les Émirats arabes unis, mais aussi des cordes associées à un piano minimaliste pour l'épopée intime.

bo The Ghost Writer

The Ghost Writer

Alexandre Desplat

"THE GHOST WRITER (2010), des rouages rythmiques infaillibles"

Thibault Vicq

Alexandre Desplat compose pour la première fois pour Roman Polanski et succède ainsi à Krzysztof Komeda, Philippe Sarde, Wojciech Kilar, Jerry Goldsmith et Rachel Portman dans l'oeuvre du cinéaste.

bo Le Discours d'un roi

Le Discours d'un roi

Alexandre Desplat

"LE DISCOURS D'UN ROI (2011), le piano s'extrait des cordes comme le roi de la foule"

Thibault Vicq

En 2006, Alexandre Desplat signe la musique du film THE QUEEN, de Stephen Frears. Quatre ans plus tard, il flirte à nouveau avec la couronne du Royaume-Uni avec LE DISCOURS D’UN ROI, dans lequel George VI – le père d’Élisabeth II – apprend à surmonter son bégaiement avec un thérapeute du langage lors de son accession au trône. 

bo The Queen

The Queen

Alexandre Desplat

"THE QUEEN (2006), raffinement et comédie pour la couronne britannique"

Benoit Basirico

Alexandre Desplat illustre la couronne britannique avec THE QUEEN de Stephen Frears. 

bo Halloween

Halloween

John Carpenter

"HALLOWEEN (1979), thème répétitif et lancinant au piano pour le tueur"

Thibault Vicq

John Carpenter signe la musique de son troisième film après DARK STAR et ASSAULT.

bo American Psycho

American Psycho

John Cale

"AMERICAN PSYCHO (2000), un chaos anxiogène par des ostinatos de rythmes ou de notes."

Thibault Vicq

John Cale retrouve Mary Harron après I SHOT ANDY WARHOL (1996) pour cette adaptation du roman de Bret Easton Ellis.

bo Psychose

Psychose

Bernard Herrmann

"PSYCHOSE (1960), toutes les nuances de cordes"

Ishtar Matus-Echaiz

Bernard Herrmann écrit cette partition culte de PSYCHOSE pour son fidèle réalisateur Alfred Hitchcock un an après VERTIGO (1958) et LA MORT AUX TROUSSES (1959). Bernard Herrmann élabore sa partition en utilisant toute les nuances de cordes. Le générique concentre les motifs du film. Des cordes stridentes et saccadées pour illustrer le meurtre se juxtaposent à des cordes amples et en mouvement pour illustrer la cavale. Ce prélude revient lorsque Marion conduit sous la pluie torrentielle. Les cordes aiguës sont convoquées dans leur dénuement lors de la fameuse scène de la douche ("Murder").

bo Joker

Joker

Hildur Guðnadóttir

"JOKER (2019), le violoncelle illustre le parcours du personnage désaxé"

Benoit Basirico

Hildur Guðnadóttir fait la rencontre de Todd Phillips (qui avait auparavant fait appel à Theodore Shapiro, Christophe Beck, Cliff Martinez) sur ce thriller criminel.

bo Les Evadés

Les Evadés

Thomas Newman

"LES EVADÉS (1994), de l'isolement carcéral à la redemption"

Benoit Basirico

Thomas Newman signe la musique de ce drame carcéral, premier film de Franck Darabont, qu'il retrouvera ensuite sur "La ligne verte" (1999), autre adaptation de Stephen King.

bo Simetierre

Simetierre

Elliot Goldenthal

"SIMETIERRE (1989), dissonances terrifiantes et mélodie enfantine"

Benoit Basirico

Elliot Goldenthal signe la musique de cette adaptation de Stephen King et collabore une première fois avec Mary Lambert avant de la retrouver sur "Grand Isle" (1991).

bo Cannabis

Cannabis

Serge Gainsbourg, Jean-Claude Vannier

"CANNABIS (1970), pop, énergique, rythmée"

Benoit Basirico

Serge Gainsbourg à l'image et au pupitre de cette intrigue policière.

bo La Folie des grandeurs

La Folie des grandeurs

Michel Polnareff

"LA FOLIE DES GRANDEURS (1971), un clavecin pour la vraisemblance historique"

Benoit Basirico

Georges Auric fait appel au chanteur Michel Polnareff pour la partition de sa comédie historique.

bo Coup de tête

Coup de tête

Pierre Bachelet

"COUP DE TÊTE (1979), un sifflement candide pour un personnage détaché"

Benoit Basirico

Le chanteur Pierre Bachelet retrouve Jean-Jacques Annaud après LA VICTOIRE EN CHANTANT (1976).

bo The Dead Zone

The Dead Zone

Michael Kamen

"THE DEAD ZONE (1983), l'assaut des cordes pour les visions"

Benoit Basirico

David Cronenberg adapte Stephen King avec Michael Kamen au pupitre.

bo Christine

Christine

John Carpenter

"CHRISTINE (1983), la feraille animée par les sons electroniques"

Benoit Basirico

John Carpenter retrouve le pupitre de son cinéma avec cette adaptation de Stephen King. 

bo Misery

Misery

Marc Shaiman

"MISERY (1990), complexité psychologique d'un face à face malaisant"

Thibault Vicq

Après la romance "Quand Harry rencontre Sally..." (1989), Marc Shaiman retrouve Rob Reiner dans un autre registre avec cette adaptation de Stephen King.

bo Carrie

Carrie

Pino Donaggio

"CARRIE (1976), le thriller et son contrepoint mélodieux"

Benoit Basirico

Première collaboration de Pino Donaggio avec Brian De Palma sur cette adaptation de Stephen King. 

bo Shining

Shining

Wendy Carlos, Rachel Elkind

"THE SHINING (1980), atmosphère electronique oppressante pour une menace annoncée"

Benoit Basirico

Wendy Carlos retrouve Stanley Kubrick après "Orange Mecanique" et ses sonorités electroniques pour cette adaptation de Stephen King. 

bo Fantômes contre fantômes

Fantômes contre fantômes

Danny Elfman

"FANTÔMES CONTRE FANTÔMES (1996), l'horreur et le burlesque mêlés"

Benoit Basirico

Unique collaboration de Danny Elfman pour Peter Jackson.

bo Un Plan simple

Un Plan simple

Danny Elfman

"UN PLAN SIMPLE (1998), une partition profonde pour la suspicion policière"

Benoit Basirico

Danny Elfman retrouve Sam Raimi une troisième fois pour ce polar enneigé.

bo Prête à tout

Prête à tout

Danny Elfman

"PRÊTE À TOUT (1995), thriller et ironie pour la personnalité double du personnage de Kidman."

Benoit Basirico

B.O de Danny Elfman. Première collaboration du compositeur avec Gus Van Sant.

bo Batman, le Défi

Batman, le Défi

Danny Elfman

"BATMAN, LE DÉFI (1992), entrelacs psychologiques et métamorphoses organiques"

par Thibault Vicq

B.O de Danny Elfman : BATMAN, LE DÉFI / BATMAN RETURNS (1992) de Tim Burton.

bo Sleepy Hollow

Sleepy Hollow

Danny Elfman

"SLEEPY HOLLOW (1999), l'épouvante et la sorcellerie avec des trombones et tubas démoniaques"

Thibault Vicq

B.O de Danny Elfman : "Sleepy Hollow" (1999) de Tim Burton.

bo Prince Noir

Prince Noir

Danny Elfman

"PRINCE NOIR (1994), les grands espaces et la quête de liberté"

Benoit Basirico

B.O de Danny Elfman : PRINCE NOIR / BLACK BEAUTY (1994) de Caroline Thompson.

bo Mars Attacks

Mars Attacks

Danny Elfman

"MARS ATTACKS! (1996), un thérémine pour cet hommage et pastiche de la SF"

Thibault Vicq

B.O de Danny Elfman : MARS ATTACKS! (1996) de Tim Burton.

bo Edward aux Mains d'Argent

Edward aux Mains d'Argent

Danny Elfman

"EDWARD AUX MAINS D'ARGENT (1991), féérie et mélancolie d'un conte moderne"

Thibault Vicq

B.O de Danny Elfman : EDWARD AUX MAINS D'ARGENT (1991) de Tim Burton

bo Solo

Solo

Georges Moustaki

"SOLO / L'ALBATROS, deux hymnes libertaires"

Benoit Basirico

Les chanteurs Georges Moustaki et Léo Ferré ont écrit pour Jean-Pierre Mocky la musique de SOLO (1969) et L'ALBATROS (1971). 

bo L’Albatros

L’Albatros

Leo Ferré

"SOLO / L'ALBATROS, deux hymnes libertaires"

Benoit Basirico

Les chanteurs Georges Moustaki et Léo Ferré ont écrit pour Jean-Pierre Mocky la musique de SOLO (1969) et L'ALBATROS (1971). 

bo Coraline

Coraline

Bruno Coulais

"CORALINE (Bruno Coulais, 2009), inventivité débordante pour le cauchemar d'une petite fille"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: CORALINE (2009) de Henry Selick.

bo Valse avec Bachir

Valse avec Bachir

Max Richter

"VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir"

par Benoit Basirico

B.O cultes du cinéma d'animation: VALSE AVEC BACHIR (2008) de Ari Folman.

bo Azur & Asmar

Azur & Asmar

Gabriel Yared

"AZUR & ASMAR (Gabriel Yared, 2006), un enchantement entre deux cultures"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de AZUR & ASMAR (2006) de Michel Ocelot.

bo Les Indestructibles

Les Indestructibles

Michael Giacchino

"LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: INDESTRUCTIBLES (2004) de Brad Bird.

bo Chicken Run

Chicken Run

John Powell & Harry Gregson-Williams

"CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: CHICKEN RUN (2000) de Nick Park.

bo Ghost In The Shell

Ghost In The Shell

Kenji Kawai

"GHOST IN THE SHELL (Kenji Kawaï , 1995), méditation synthétique et vocale"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation : GHOST IN THE SHELL (1995) de Mamoru Oshii.

bo L'Etrange Noël de Mr. Jack

L'Etrange Noël de Mr. Jack

Danny Elfman

"L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (1988) de Tim Burton.

bo Le Roi Lion

Le Roi Lion

Hans Zimmer & Elton John (chansons)

"LE ROI LION (Hans Zimmer, 1994), une flûte soliste pour le lionceau Simba"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: ROI LION (1994) de Roger Allers & Rob Minkoff.

bo Aladdin

Aladdin

Alan Menken

"ALADDIN (Alan Menken, 1992), un véritable feu d’artifice"

par Thibault Vicq

B.O culte du cinéma d'animation: ALADDIN (1988) de Ron Clements et John Musker.

bo Le Petit dinosaure et la vallée des merveilles

Le Petit dinosaure et la vallée des merveilles

James Horner

"LE PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (The Land Before Time - James Horner, 1988), une aventure complète"

par Benoit Basirico

B.O cultes du cinéma d'animation: PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (1988) de Don Bluth.

bo Akira

Akira

Shoji Yamashiro

"AKIRA (Shoji Yamashiro, 1988), entre expérimentation et tradition"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de AKIRA (1988) de Katsuhiro Ôtomo.

bo Mon Voisin Totoro

Mon Voisin Totoro

Joe Hisaishi

" MON VOISIN TOTORO (Joe Hisaishi, 1988), mélodies limpides et richesse instrumentale"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: MON VOISIN TOTORO (1988) de Hayao Miyazaki.

bo Basil détective privé

Basil détective privé

Henry Mancini

"BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (Henry Mancini, 1986), atmosphère sombre et ironique"

par Thibault Vicq

B.O culte du cinéma d'animation: BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (The Great Mouse Detective, 1985) de Ron Clements.

bo Taram et le chaudron magique

Taram et le chaudron magique

Elmer Bernstein

"TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (Elmer Bernstein, 1985), noirceur et frivolité ajoutés au romantisme des Ondes Martenot"

par Benoit Basirico

B.O culte du cinéma d'animation: TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (The Black Cauldron, 1985) de Ted Berman et Richard Rich.

bo Brisby et le Secret de NIMH

Brisby et le Secret de NIMH

Jerry Goldsmith

"BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (Jerry Goldsmith, 1982), épique et terrifiant"

par Benoit Basirico

B.O cultes du cinéma d'animation : BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (1982) de Don Bluth.

bo Le Roi et l'oiseau

Le Roi et l'oiseau

Wojciech Kilar

"LE ROI ET L'OISEAU (Wojciech Kilar, 1980), mélancolie et allégresse du conte"

par Ishtar Matus-Echaiz

B.O culte du cinéma d'animation : LE ROI ET L'OISEAU (1980) de Paul Grimault.

bo Jeanne

Jeanne

Christophe (Daniel Bevilacqua)

"JEANNE, quelle est la musique du film de Bruno Dumont (par Christophe) ?"

par Benoit Basirico

Voici une des B.O issue des films en sélection à Cannes, celle de JEANNE de Bruno Dumont (Un Certain Regard) par Christophe.

bo Le Daim

Le Daim

Artistes variés

"LE DAIM, quelle est la musique du film de Quentin Dupieux (Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2019) ?"

par Benoit Basirico

Pour sa nouvelle comédie absurde (la seconde entièrement française après AU POSTE), Quentin Dupieux renonce à toute musique originale pour convoquer divers titres préexistants. 

bo Bacurau

Bacurau

Mateus Alves Souza, Tomaz Alves Souza

"B.O de Cannes 2019 : BACURAU, quelle est la musique du film de Juliano Dornelles et Kleber Mendonça Filho (en Compétition) ?"

par Benoit Basirico

2e épisode de notre série consacrée aux B.O des films en sélection à Cannes, avec celle de BACURAU de Juliano Dornelles et Kleber Mendonça Filho (en compétition), mêlant la musique originale des frères Mateus et Tomaz Alves Souza, et des chansons brésiliennes. Avec l'écoute de quelques titres. 

bo The Dead Don't Die

The Dead Don't Die

Sqürl (Carter Logan, Jim Jarmusch)

"B.O de Cannes 2019 : THE DEAD DON'T DIE, quelle est la musique du film de Jim Jarmusch ?"

par Benoit Basirico

Voici le 1er épisode de notre série consacrée aux B.O des films en sélection à Cannes, avec celle de THE DEAD DON'T DIE de Jim Jarmusch, et la musique de son groupe Sqürl.

bo La Chambre du fils

La Chambre du fils

Nicola Piovani

"LA CHAMBRE DU FILS (2001), sur le fil de l'émotion"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : LA CHAMBRE DU FILS (2001) de Nanni Moretti, dernière Palme en date à contenir une partition originale de premier plan.

bo L'Eternité et un jour

L'Eternité et un jour

Eleni Karaindrou

"L'ETERNITE ET UN JOUR (1998), un thème romanesque et nostalgique"

par Benoit Basirico

B.O de Palmes D'Or : L'ETERNITE ET UN JOUR (1998) de Theo Angelopoulos.

bo La leçon de piano

La leçon de piano

Michael Nyman

"LA LEÇON DE PIANO (1993), l'instrument d'une expression intérieure"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : LA LEÇON DE PIANO (1993) de Jane Campion.

bo Barton Fink

Barton Fink

Carter Burwell

"BARTON FINK (1991), le chemin de l'inspiration"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : BARTON FINK (1991) de Joel et Ethan Coen.

bo Mission

Mission

Ennio Morricone

"MISSION (1986), réconcilier les antagonismes"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : MISSION (1986) de Roland Joffe.

bo Paris, Texas

Paris, Texas

Ry Cooder

"PARIS TEXAS (1984), une guitare contemplative et spectrale"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : PARIS TEXAS (1984) de Wim Wenders.

bo Taxi Driver

Taxi Driver

Bernard Herrmann

"TAXI DRIVER (1976), le saxophone de la nuit"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : TAXI DRIVER (1976) de Martin Scorsese.

bo Conversation secrète

Conversation secrète

David Shire

"CONVERSATION SECRÈTE (1974), le dénuement du piano"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : CONVERSATION SECRÈTE (1974) de Francis Ford Coppola.

bo Un homme et une femme

Un homme et une femme

Francis Lai

"UN HOMME ET UNE FEMME (1966), quand la musique embrasse le visuel"

par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or  : UN HOMME ET UNE FEMME (1966) de Claude Lelouch.

bo Les Parapluies de Cherbourg

Les Parapluies de Cherbourg

Michel Legrand

"LES PARAPLUIES DE CHERBOURG (1964), un film chanté"

Par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or : PARAPLUIES DE CHERBOURG (1964) de Jacques Demy.

bo La Dolce Vita

La Dolce Vita

Nino Rota

"LA DOLCE VITA (1960), une ritournelle qui mène à l'ivresse"

Par Benoit Basirico

B.O de Palme d'Or : LA DOLCE VITA (1960) de Federico Fellini.

bo Le Troisième homme

Le Troisième homme

Anton Karas

"LE TROISIÈME HOMME (1949), la cithare alter ego du héros"

Par Benoit Basirico

B.O de Palme D'Or:  TROISIÈME HOMME (1949) de Carol Reed.

bo Virgin Suicides

Virgin Suicides

Nicolas Godin, Jean-Benoît Dunckel (Air)

"VIRGIN SUICIDES (1999), un destin tragique"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : VIRGIN SUICIDES (1999) de Sofia Coppola.

bo Blade Runner

Blade Runner

Vangelis

"BLADE RUNNER (1982), une plongée dans l'immatériel"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : BLADE RUNNER (1982) de Ridley Scott.

bo Midnight Express

Midnight Express

Giorgio Moroder

"MIDNIGHT EXPRESS (1978), la musique d'une fuite en avant"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : MIDNIGHT EXPRESS (1978) de Alan Parker.

bo Le Convoi de la peur

Le Convoi de la peur

Tangerine Dream

"LE CONVOI DE LA PEUR (1977), une excursion onirique"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : CONVOI DE LA PEUR (1977) de William Friedkin.

bo Assaut

Assaut

John Carpenter

"ASSAUT (1976), motifs synthétiques pour la menace permanente"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : ASSAUT (1976) de John Carpenter.

bo La Planète Sauvage

La Planète Sauvage

Alain Goraguer

"LA PLANÈTE SAUVAGE (1973), une déshumanisation délirante"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : LA PLANÈTE SAUVAGE (1973) de René Laloux.

bo Aguirre la colère de dieu

Aguirre la colère de dieu

Popol Vuh

"AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU (1972), une expédition méditative"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU (1972) de Werner Herzog.

bo Solaris

Solaris

Eduard Artemiev

"SOLARIS (1971), une planète à inventer"

par Benoit Basirico

B.O culte exploitant le potentiel de la musique électronique : SOLARIS de Andrei Tarkovsky. 

bo Planète Interdite

Planète Interdite

Louis et Bebe Barron

"PLANÈTE INTERDITE (1956), quand la Science-Fiction autorise des sons étranges"

Par Benoit Basirico

B.O culte électronique : PLANÈTE INTERDITE, musique de Louis et Bebe Barron, les précurseurs. 

bo Le Roi et l'oiseau

Le Roi et l'oiseau

Wojciech Kilar

"LE ROI ET L’OISEAU : un mickeymousing à la française ?"

par François Faucon

A l’heure où Hollywood nous assomme de ses blockbusters à répétition (Aquaman, X-Men, Avengers, Spider-Man, Justice League, Captain Marvel, Ant-Man, Shazam… pour ne citer que ceux-là) dans lesquels la musique s’oublie aussi rapidement que le numéro de l’opus cinématographique, il est plus que jamais nécessaire de se souvenir de certaines pépites rares comme « Le Roi et l’oiseau », l’œuvre de toute une vie : celle de Paul Grimault et de ses compositeurs Joseph Kosma et Wojciech Kilar.

bo Les Veuves

Les Veuves

Hans Zimmer

"Table ronde critique : LES VEUVES (Hans Zimmer), de l'adrénaline ou de l'ennui ?"

Julie Issartel, Thibault Vicq, Benoit Basirico

Hans Zimmer retrouve Steve McQueen sur LES VEUVES, après "12 Years a Slave" (2013). Julie Issartel et Thibault Vicq, avec Benoit Basirico en contrepoint, ont livré leur avis dans l'émission BO Mensuelles (Aligre FM) du 3 décembre 2018. En voici le compte rendu.

bo First Man - le premier homme sur la Lune

First Man - le premier homme sur la Lune

Justin Hurwitz

"Table ronde critique : FIRST MAN (Justin Hurwitz), le monde intérieur de Neil Armstrong"

Julie Issartel, Thibault Vicq et Manuel Bleton

Julie Issartel, Thibault Vicq et Manuel Bleton ont livré leur avis sur la partition de Justin Hurwitz qui retrouve Damien Chazelle sur FIRST MAN dans l'émission mensuelle BO Hebdo (Aligre FM) du 5 novembre 2018 animée par Benoit Basirico. En voici le compte rendu.

bo Les Frères Sisters

Les Frères Sisters

Alexandre Desplat

"Table ronde critique : LES FRÈRES SISTERS (Alexandre Desplat), 'une musique qui tourne en rond'."

Julie Issartel et Manuel Bleton

Julie Issartel (étudiante en musicologie) et Manuel Bleton (compositeur) ont livré leur avis sur la partition de Alexandre Desplat pour le western de Jacques Audiard LES FRÈRES SISTERS dans l'émission mensuelle BO Hebdo du 1er octobre 2018. En voici le compte rendu.

bo Plaire aimer et courir vite

Plaire aimer et courir vite

Artistes variés

"Cannes 2018 : PLAIRE AIMER ET COURIR VITE, les chansons retranscrivent l’état intérieur des amoureux"

Benoit Basirico

Christophe Honoré revient en compétition après ses CHANSONS D’AMOUR… et les retrouve ici dans un mélo flamboyant, son film le plus tenu. Mais cette fois, ces chansons d’amour ne sont pas conçues sur mesure mais proviennent du répertoire existant. En se dispensant ainsi d’une musique originale, et de sa collaboration avec Alex Beaupain, il confronte les émotions de ses personnages à des histoires antérieures, celles écrites à travers des chansons.

bo Cold War

Cold War

Artistes variés

"Cannes 2018 : COLD WAR, une femme polonaise chante son amour et son exil"

Benoit Basirico

La musique est l'un des personnages principaux du film polonais de Pavel Pawlikowski en compétition qui relate la romance impossible en temps de guerre froide entre un musicien, Viktor (Tomasz Kot), et une chanteuse, Zula (Joanna Kulig), entre la Pologne et Paris. Et c’est par la musique que l’interdit va s’exprimer, une musique qui est à l’image, qu’elle soit dansée, jouée ou chantée. On y aperçoit Jeanne Balibar en poétesse, Cédric Kahn en cinéaste, avec une scène d’enregistrement de la musique d’un de ses films qui n’est pas sans rappeler un autre film polonais où il était question d’une musique en train de se faire : BLEU (1993) de Kieslowski. Et la musique filmée ici en noir et blanc fait le lien avec un autre film slave en compétition, le russe LETO sur une rock star, déjà évoqué dans ces pages. 

bo Leto

Leto

Artistes variés (Viktor Tsoi...)

"Cannes 2018 : LETO (L’été), film rock dans un mélange d'énergie galvanisante et de tendresse."

Benoit Basirico

Le cinéaste russe Kirill Serebrennikov présente en compétition du festival un film musical sur des icônes rock dans la Russie des années 80. On y suit ainsi les aventures sentimentales et musicales de Viktor Tsoi (rock star du groupe Kino) et  Mike Naumenko (leader du groupe Zoopark). Evitant le biopic narratif sur une icône rock morte en 1990 à 28 ans dans un accident de voiture, le réalisateur propose plutôt une véritable immersion musicale, mettant la forme de son film au service du rock.

Retour en haut de page