Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

Critiques BO

bo Coraline

Coraline

Bruno Coulais

"BO Culte - Films d'Animation #16 : CORALINE (Bruno Coulais, 2009), inventivité débordante pour le cauchemar d'une petite fille"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 16e et dernier épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de CORALINE (2009) de Henry Selick.

bo Valse avec Bachir

Valse avec Bachir

Max Richter

"BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 15e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de VALSE AVEC BACHIR (2008) de Ari Folman.

bo Azur & Asmar

Azur & Asmar

Gabriel Yared

"BO Culte - Films d'Animation #14 : AZUR & ASMAR (Gabriel Yared, 2006), un enchantement entre deux cultures"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 14e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de AZUR & ASMAR (2006) de Michel Ocelot.

bo Les Indestructibles

Les Indestructibles

Michael Giacchino

"BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 13e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle des INDESTRUCTIBLES (2004) de Brad Bird.

bo Chicken Run

Chicken Run

John Powell & Harry Gregson-Williams

"BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 12e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de CHICKEN RUN (2000) de Nick Park.

bo Ghost In The Shell

Ghost In The Shell

Kenji Kawai

"BO Culte - Films d'Animation #11 : GHOST IN THE SHELL (Kenji Kawaï , 1995), méditation synthétique et vocale"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 11e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de GHOST IN THE SHELL (1995) de Mamoru Oshii.

bo L'Etrange Noël de Mr. Jack

L'Etrange Noël de Mr. Jack

Danny Elfman

"BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 10e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (1988) de Tim Burton.

bo Le Roi Lion

Le Roi Lion

Hans Zimmer & Elton John (chansons)

"BO Culte - Films d'Animation #9 : LE ROI LION (Hans Zimmer, 1994), une flûte soliste pour le lionceau Simba"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 9e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle du ROI LION (1994) de Roger Allers & Rob Minkoff.

bo Aladdin

Aladdin

Alan Menken

"BO Culte - Films d'Animation #8 : ALADDIN (Alan Menken, 1992), un véritable feu d’artifice"

PAR par Thibault Vicq

Voici le 8e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle du ALADDIN (1988) de Ron Clements et John Musker.

bo Le Petit dinosaure et la vallée des merveilles

Le Petit dinosaure et la vallée des merveilles

James Horner

"BO Culte - Films d'Animation #7 : LE PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (The Land Before Time - James Horner, 1988), une aventure complète"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 7e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle du PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (1988) de Don Bluth.

bo Akira

Akira

Shoji Yamashiro

"BO Culte - Films d'Animation #6 : AKIRA (Shoji Yamashiro, 1988), entre expérimentation et tradition"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 6e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de AKIRA (1988) de Katsuhiro Ôtomo.

bo Mon Voisin Totoro

Mon Voisin Totoro

Joe Hisaishi

"BO Culte - Films d'Animation #5 : MON VOISIN TOTORO (Joe Hisaishi, 1988), mélodies limpides et richesse instrumentale"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 5e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de MON VOISIN TOTORO (1988) de Hayao Miyazaki.

bo Basil détective privé

Basil détective privé

Henry Mancini

"BO Culte - Films d'Animation #4 : BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (Henry Mancini, 1986), atmosphère sombre et ironique"

PAR par Thibault Vicq

Voici le 4e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (The Great Mouse Detective, 1985) de Ron Clements.

bo Taram et le chaudron magique

Taram et le chaudron magique

Elmer Bernstein

"BO Culte - Films d'Animation #3 : TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (Elmer Bernstein, 1985), noirceur et frivolité ajoutés au romantisme des Ondes Martenot"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 3e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (The Black Cauldron, 1985) de Ted Berman et Richard Rich.

bo Brisby et le Secret de NIMH

Brisby et le Secret de NIMH

Jerry Goldsmith

"BO Culte - Films d'Animation #2 : BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (Jerry Goldsmith, 1982), épique et terrifiant"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 2e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (1982) de Don Bluth.

bo Le Roi et l'oiseau

Le Roi et l'oiseau

Wojciech Kilar

"BO Culte - Films d'Animation #1 : LE ROI ET L'OISEAU (Wojciech Kilar, 1980), mélancolie et allégresse du conte"

PAR par Ishtar Matus-Echaiz

Voici le 1er épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle du ROI ET L'OISEAU (1980) de Paul Grimault.

bo Jeanne

Jeanne

Christophe (Daniel Bevilacqua)

"B.O de Cannes 2019 : JEANNE, quelle est la musique du film de Bruno Dumont (Un Certain Regard) ?"

PAR par Benoit Basirico

Voici une des B.O issue des films en sélection à Cannes, celle de JEANNE de Bruno Dumont (Un Certain Regard) par Christophe.

bo Le Daim

Le Daim

Artistes variés

"LE DAIM, quelle est la musique du film de Quentin Dupieux (Quinzaine des Réalisateurs, Cannes 2019) ?"

PAR par Benoit Basirico

Pour sa nouvelle comédie absurde (la seconde entièrement française après AU POSTE), Quentin Dupieux renonce à toute musique originale pour convoquer divers titres préexistants. 

bo Bacurau

Bacurau

Mateus Alves Souza, Tomaz Alves Souza

"B.O de Cannes 2019 : BACURAU, quelle est la musique du film de Juliano Dornelles et Kleber Mendonça Filho (en Compétition) ?"

PAR par Benoit Basirico

2e épisode de notre série consacrée aux B.O des films en sélection à Cannes, avec celle de BACURAU de Juliano Dornelles et Kleber Mendonça Filho (en compétition), mêlant la musique originale des frères Mateus et Tomaz Alves Souza, et des chansons brésiliennes. Avec l'écoute de quelques titres. 

bo The Dead Don't Die

The Dead Don't Die

Sqürl (Carter Logan, Jim Jarmusch)

"B.O de Cannes 2019 : THE DEAD DON'T DIE, quelle est la musique du film de Jim Jarmusch ?"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 1er épisode de notre série consacrée aux B.O des films en sélection à Cannes, avec celle de THE DEAD DON'T DIE de Jim Jarmusch, et la musique de son groupe Sqürl.

bo La Chambre du fils

La Chambre du fils

Nicola Piovani

"BO des Palmes d'Or #12 : LA CHAMBRE DU FILS (2001), sur le fil de l'émotion"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 12e et dernier épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de LA CHAMBRE DU FILS (2001) de Nanni Moretti, dernière Palme en date à contenir une partition originale de premier plan.

bo L'Eternité et un jour

L'Eternité et un jour

Eleni Karaindrou

"BO des Palmes d'Or #11 : L'ETERNITE ET UN JOUR (1998), un thème romanesque et nostalgique"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 11e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de L'ETERNITE ET UN JOUR (1998) de Theo Angelopoulos.

bo La leçon de piano

La leçon de piano

Michael Nyman

"BO des Palmes d'Or #10 : LA LEÇON DE PIANO (1993), l'instrument d'une expression intérieure"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 10e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de LA LEÇON DE PIANO (1993) de Jane Campion.

bo Barton Fink

Barton Fink

Carter Burwell

"BO des Palmes d'Or #9 : BARTON FINK (1991), le chemin de l'inspiration"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 9e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de BARTON FINK (1991) de Joel et Ethan Coen.

bo Mission

Mission

Ennio Morricone

"BO des Palmes d'Or #8 : MISSION (1986), réconcilier les antagonismes"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 8e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de MISSION (1986) de Roland Joffe.

bo Paris, Texas

Paris, Texas

Ry Cooder

"BO des Palmes d'Or #7 : PARIS TEXAS (1984), une guitare contemplative et spectrale"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 7e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de PARIS TEXAS (1984) de Wim Wenders.

bo Taxi Driver

Taxi Driver

Bernard Herrmann

"BO des Palmes d'Or #6 : TAXI DRIVER (1976), le saxophone de la nuit"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 6e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de TAXI DRIVER (1976) de Martin Scorsese.

bo Conversation secrète

Conversation secrète

David Shire

"BO des Palmes d'Or #5 : CONVERSATION SECRÈTE (1974), le dénuement du piano"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 5e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de CONVERSATION SECRÈTE (1974) de Francis Ford Coppola.

bo Un homme et une femme

Un homme et une femme

Francis Lai

"BO des Palmes d'Or #4 : UN HOMME ET UNE FEMME (1966), quand la musique embrasse le visuel"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 4e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle d'UN HOMME ET UNE FEMME (1966) de Claude Lelouch.

bo Les Parapluies de Cherbourg

Les Parapluies de Cherbourg

Michel Legrand

"BO des Palmes d'Or #3 : LES PARAPLUIES DE CHERBOURG (1964), un film chanté"

PAR Par Benoit Basirico

Voici le 3e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle des PARAPLUIES DE CHERBOURG (1964) de Jacques Demy.

bo La Dolce Vita

La Dolce Vita

Nino Rota

"BO des Palmes d'Or #2 : LA DOLCE VITA (1960), une ritournelle qui mène à l'ivresse"

PAR Par Benoit Basirico

Voici le 2e épisode de notre série consacrée aux B.O des Palmes d'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle de LA DOLCE VITA (1960) de Federico Fellini.

bo Le Troisième homme

Le Troisième homme

Anton Karas

"BO des Palmes d'Or #1 : LE TROISIÈME HOMME (1949), la cithare alter ego du héros"

PAR Par Benoit Basirico

Voici le 1er épisode de notre nouvelle série consacrée aux B.O des Palmes D'Or dans l'histoire du Festival de Cannes, avec celle du TROISIÈME HOMME (1949) de Carol Reed.

bo Virgin Suicides

Virgin Suicides

Nicolas Godin & Jean-Benoît Dunckel (Air)

"BO électro culte #9 : VIRGIN SUICIDES (1999), un destin tragique"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 9e et dernier épisode de notre série (évidemment non exhaustive) consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle du VIRGIN SUICIDES (1999) de Sofia Coppola.

bo Blade Runner

Blade Runner

Vangelis

"BO électro culte #8 : BLADE RUNNER (1982), une plongée dans l'immatériel"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 8e et avant dernier épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle du BLADE RUNNER (1982) de Ridley Scott.

bo Midnight Express

Midnight Express

Giorgio Moroder

"BO électro culte #7 : MIDNIGHT EXPRESS (1978), la musique d'une fuite en avant"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 7e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle du MIDNIGHT EXPRESS (1978) de Alan Parker.

bo Le Convoi de la peur

Le Convoi de la peur

Tangerine Dream

"BO électro culte #6 : LE CONVOI DE LA PEUR (1977), une excursion onirique"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 6e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle du CONVOI DE LA PEUR (1977) de William Friedkin.

bo Assaut

Assaut

John Carpenter

"BO électro culte #5 : ASSAUT (1976), motifs synthétiques pour la menace permanente"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 5e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle de ASSAUT (1976) de John Carpenter.

bo La Planète Sauvage

La Planète Sauvage

Alain Goraguer

"BO électro culte #4 : LA PLANÈTE SAUVAGE (1973), une déshumanisation délirante"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 4e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle de LA PLANÈTE SAUVAGE (1973) de René Laloux.

bo Aguirre la colère de dieu

Aguirre la colère de dieu

Popol Vuh

"BO electro culte #3 : AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU (1972), une expédition méditative"

PAR par Benoit Basirico

Voici le 3e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle de AGUIRRE, LA COLÈRE DE DIEU (1972) de Werner Herzog.

bo Solaris

Solaris

Eduard Artemiev

"BO electro culte #2 : SOLARIS (1971), une planète à inventer"

PAR par Benoit Basirico

Voici le deuxième épisode de notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique, avec celle de SOLARIS de Andrei Tarkovsky. 

bo Planète Interdite

Planète Interdite

Louis et Bebe Barron

"BO electro culte #1 : PLANÈTE INTERDITE (1956), quand la Science-Fiction autorise des sons étranges"

PAR Par Benoit Basirico

A l'occasion de l'exposition "Electro" à la Philharmonie de Paris jusqu'au 11 août 2019, voici notre série consacrée aux B.O cultes exploitant le potentiel de la musique électronique. On commence par PLANÈTE INTERDITE, musique de Louis et Bebe Barron, les précurseurs. 

bo Le Roi et l'oiseau

Le Roi et l'oiseau

Wojciech Kilar

"LE ROI ET L’OISEAU : un mickeymousing à la française ?"

PAR par François Faucon

A l’heure où Hollywood nous assomme de ses blockbusters à répétition (Aquaman, X-Men, Avengers, Spider-Man, Justice League, Captain Marvel, Ant-Man, Shazam… pour ne citer que ceux-là) dans lesquels la musique s’oublie aussi rapidement que le numéro de l’opus cinématographique, il est plus que jamais nécessaire de se souvenir de certaines pépites rares comme « Le Roi et l’oiseau », l’œuvre de toute une vie : celle de Paul Grimault et de ses compositeurs Joseph Kosma et Wojciech Kilar.

bo Les Veuves

Les Veuves

Hans Zimmer

"Table ronde critique : LES VEUVES (Hans Zimmer), de l'adrénaline ou de l'ennui ?"

PAR Julie Issartel, Thibault Vicq, Benoit Basirico

Hans Zimmer retrouve Steve McQueen sur LES VEUVES, après "12 Years a Slave" (2013). Julie Issartel et Thibault Vicq, avec Benoit Basirico en contrepoint, ont livré leur avis dans l'émission BO Mensuelles (Aligre FM) du 3 décembre 2018. En voici le compte rendu.

bo First Man - le premier homme sur la Lune

First Man - le premier homme sur la Lune

Justin Hurwitz

"Table ronde critique : FIRST MAN (Justin Hurwitz), le monde intérieur de Neil Armstrong"

PAR Julie Issartel, Thibault Vicq et Manuel Bleton

Julie Issartel, Thibault Vicq et Manuel Bleton ont livré leur avis sur la partition de Justin Hurwitz qui retrouve Damien Chazelle sur FIRST MAN dans l'émission mensuelle BO Hebdo (Aligre FM) du 5 novembre 2018 animée par Benoit Basirico. En voici le compte rendu.

bo Les Frères Sisters

Les Frères Sisters

Alexandre Desplat

"Table ronde critique : LES FRÈRES SISTERS (Alexandre Desplat), 'une musique qui tourne en rond'."

PAR Julie Issartel et Manuel Bleton

Julie Issartel (étudiante en musicologie) et Manuel Bleton (compositeur) ont livré leur avis sur la partition de Alexandre Desplat pour le western de Jacques Audiard LES FRÈRES SISTERS dans l'émission mensuelle BO Hebdo du 1er octobre 2018. En voici le compte rendu.

bo Plaire aimer et courir vite

Plaire aimer et courir vite

Artistes variés

"Cannes 2018 : PLAIRE AIMER ET COURIR VITE, les chansons retranscrivent l’état intérieur des amoureux"

PAR Benoit Basirico

Christophe Honoré revient en compétition après ses CHANSONS D’AMOUR… et les retrouve ici dans un mélo flamboyant, son film le plus tenu. Mais cette fois, ces chansons d’amour ne sont pas conçues sur mesure mais proviennent du répertoire existant. En se dispensant ainsi d’une musique originale, et de sa collaboration avec Alex Beaupain, il confronte les émotions de ses personnages à des histoires antérieures, celles écrites à travers des chansons.

bo Cold War

Cold War

Artistes variés

"Cannes 2018 : COLD WAR, une femme polonaise chante son amour et son exil"

PAR Benoit Basirico

La musique est l'un des personnages principaux du film polonais de Pavel Pawlikowski en compétition qui relate la romance impossible en temps de guerre froide entre un musicien, Viktor (Tomasz Kot), et une chanteuse, Zula (Joanna Kulig), entre la Pologne et Paris. Et c’est par la musique que l’interdit va s’exprimer, une musique qui est à l’image, qu’elle soit dansée, jouée ou chantée. On y aperçoit Jeanne Balibar en poétesse, Cédric Kahn en cinéaste, avec une scène d’enregistrement de la musique d’un de ses films qui n’est pas sans rappeler un autre film polonais où il était question d’une musique en train de se faire : BLEU (1993) de Kieslowski. Et la musique filmée ici en noir et blanc fait le lien avec un autre film slave en compétition, le russe LETO sur une rock star, déjà évoqué dans ces pages. 

bo Leto

Leto

Artistes variés (Viktor Tsoi...)

"Cannes 2018 : LETO (L’été), film rock dans un mélange d'énergie galvanisante et de tendresse."

PAR Benoit Basirico

Le cinéaste russe Kirill Serebrennikov présente en compétition du festival un film musical sur des icônes rock dans la Russie des années 80. On y suit ainsi les aventures sentimentales et musicales de Viktor Tsoi (rock star du groupe Kino) et  Mike Naumenko (leader du groupe Zoopark). Evitant le biopic narratif sur une icône rock morte en 1990 à 28 ans dans un accident de voiture, le réalisateur propose plutôt une véritable immersion musicale, mettant la forme de son film au service du rock.

bo Les Oiseaux de passage

Les Oiseaux de passage

Leonardo Heiblum

"Cannes 2018 : LES OISEAUX DE PASSAGE, premier coup de coeur musical du festival, à la Quinzaine, signée Leonardo Heiblum"

PAR Benoit Basirico

Les colombiens Ciro Guerra & Cristina Gallego reviennent à Cannes (La Quinzaine des réalisateurs) après leur premier film L'ÉTREINTE DU SERPENT en 2015 pour ce film de genre singulier, une sorte de Western à la Sergio Leone, mêlant une guerre de clans dans les années 70 en plein désert colombien, et la pure contemplation mettant nos sens en émerveillement . A l'image du jeu de séduction qui inaugure le film (une danse un peu spéciale sur un rythme de percussions), cette oeuvre magistrale est un ravissement pour les yeux (paysages, couleurs, cadrages rigoureux) et les oreilles (une musique bien pensée, intervenant à de justes moments).

bo Yomeddine

Yomeddine

Omar Fadel

"Cannes 2018 : YOMEDDINE, ou comment la musique transforme le sensible en sensiblerie"

PAR Benoit Basirico

[En compétition] La musique dans un film est un ingrédient délicat à manoeuvrer, d’autant plus lorsque l’oeuvre aborde un sujet sensible, où l’émotion est omniprésente. C’est le cas-ici dans ce premier film du réalisateur egyptien Abu Bakr Shawky, à travers l’aventure d’un lépreux en plein désert égyptien accompagné d’un orphelin qu’il a pris sous son aile, dans la quête commune d’une famille et d’un foyer bienveillant. Le bon sentiment est ainsi omniprésent, qu’une dose d’humour aurait pu équilibrer. Pourtant, c’est la musique, toujours là en surplomb des émotions, avec son lyrisme redondant, qui fait s’effondrer l’entreprise ambitieuse. Son emphase, au sentimentalisme joyeux, frôle le ridicule. 

bo Les Innocentes

Les Innocentes

Grégoire Hetzel

"Les Innocentes ou la résilience par la musique ?"

PAR François Faucon

En apôtre de la résilience, Boris Cyrulnik verrait certainement dans le drame de ces religieuses, un exemple validant ses théories. Violées par les soldats soviétiques en 1945, beaucoup finissent, à défaut d'accepter le trauma physique et psychologique imposé par les armées de libération..., par ouvrir un orphelinat afin de s'occuper de leurs enfants. La musique de ce film est toujours discrète au point qu'Anne Fontaine explique que cette histoire « refuse la musique de film traditionnelle ». La musique joue pourtant un rôle fondamental. Une partition volontairement minimaliste. Une partition d'une utilisation pertinente. Une partition qui sait se taire.

bo Hostiles

Hostiles

Max Richter

"HOSTILES, la musique d’un déchirement et d’un paysage"

PAR Julie Issartel

Hostiles, sorti le 14 mars est passé quelque peu inaperçu en France. On ne saurait expliquer ce manque d’enthousiasme. Le film avait pourtant de nombreux atouts : des acteurs phares (Christian Bale, Rosamund Pike), une photographie à couper le souffle, une musique  remarquable, un sujet historique.  Pourtant le film n’a pas eu le retentissement qu’il méritait. Il est encore temps de parler d’une véritable gifle cinématographique et musicale, et vous inviter à courir dans les salles le voir avant qu’il ne soit trop tard.

 

bo Les heures sombres

Les heures sombres

Dario Marianelli

"PENTAGON PAPERS et LES HEURES SOMBRES : comment ces deux musiques oubliées des Oscars illustrent à leur manière ces films historiques ?"

PAR par Julie Issartel

On les attendait et ça y est, elles sont tombées. Une semaine après l'annonce des nominations aux Oscars, l'heure est au bilan. Passée la surprise, on revient sur les films et musiques nommés.... ou pas. Deux films ont attiré notre attention: PENTAGON PAPERS et LES HEURES SOMBRES, tous deux nommés dans la catégorie meilleur film mais dont la musique a été totalement ignorée. Qu'en est-il réellement des partitions de John Williams et Dario Marianelli ?

bo Pentagon Papers

Pentagon Papers

John Williams

"PENTAGON PAPERS et LES HEURES SOMBRES : comment ces deux musiques oubliées des Oscars illustrent à leur manière ces films historiques ?"

PAR par Julie Issartel

On les attendait et ça y est, elles sont tombées. Une semaine après l'annonce des nominations aux Oscars, l'heure est au bilan. Passée la surprise, on revient sur les films et musiques nommés.... ou pas. Deux films ont attiré notre attention: PENTAGON PAPERS et LES HEURES SOMBRES, tous deux nommés dans la catégorie meilleur film mais dont la musique a été totalement ignorée. Qu'en est-il réellement des partitions de John Williams et Dario Marianelli ?

bo Coco

Coco

Michael Giacchino

"Sur COCO, Michael Giacchino évite l'écueil du pastiche mexicain par des instruments en perpétuelle mutation"

PAR Julie Issartel

Le projet pouvait faire peur: un film Pixar sur la culture mexicaine et la musique. Difficile de ne pas redouter un mauvais pastiche de musique traditionnelle bourré de guitare et de maracas. Mais Michael Giacchino, un des compositeurs les plus en vue de ces dix dernières années (Star Trek into darkness, Jurassic World, Docteur Strange, Spiderman :Homecoming..), n'est pas tombé dans cet écueil. Il a même réussi son pari avec brio.

bo Thor : Ragnarok

Thor : Ragnarok

Mark Mothersbaugh

"Une partition hybride qui manque de cohérence, malgré sa singularité"

PAR Julie Issartel

A chaque nouvel opus, son réalisateur et son compositeur dédiés, tel est actuellement le schéma de la saga THOR. Ainsi, parler de Thor nécessite toujours de préciser de quel Thor on parle. Thor Ragnarok annonce la couleur dès les premières scènes au son de la célèbre Immigrant Song de Led Zeppelin, ce nouvel opus sera différent des précédents. Loin de la sobriété de la partition de Patrick Doyle ou des tours dramatiques que prennent les mélodies de Brian Tyler (modulations exacerbées, cuivres et chœurs tonitruants..), Mark Mothersbaugh nous offre ici une musique variée, et pour cause : ce troisième volet jongle avec les univers, les tons et les registres. Désormais de nombreux traits d'humour se conjuguent aux scènes d'actions voire aux moments les plus graves, dans une ambiance décalée.

bo Barbara

Barbara

Barbara

"BARBARA (Cannes 2017, Un Certain Regard) / Mathieu Amalric : 'Improviser autour de Barbara un paysage musical'"

PAR Texte et Propos recueillis par Benoit Basirico

Mathieu Amalric a fait l'ouverture de Un Certain Regard avec son film sur la chanteuse Barbara. On la voit depuis les coulisses (en répétition, en confessions), dans un mélange entre les images d'archives et l'incarnation de Jeanne Balibar dans un va et vient entre Balibar et Barbara. Nous avons pu recueillir le témoignage du réalisateur par téléphone.

bo Barbara

Barbara

Barbara

"Cannes 2017 / 4 superviseurs musicaux ont 2 films chacun sur le festival : Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern."

PAR par Benoit Basirico

Le superviseur musical est la personne sur un film qui intervient dans le choix des morceaux préexistants, et en négocie les droits d'utilisation. Sur le Festival de Cannes 2017, 4 d'entre eux ont deux films en sélection (Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern), des oeuvres où circule la musique, d'un statut original ou préexistant, d'illustration narrative ou présente à l'image.

bo The Meyerowitz Stories

The Meyerowitz Stories

Randy Newman

"Cannes 2017 / 4 superviseurs musicaux ont 2 films chacun sur le festival : Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern."

PAR par Benoit Basirico

Le superviseur musical est la personne sur un film qui intervient dans le choix des morceaux préexistants, et en négocie les droits d'utilisation. Sur le Festival de Cannes 2017, 4 d'entre eux ont deux films en sélection (Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern), des oeuvres où circule la musique, d'un statut original ou préexistant, d'illustration narrative ou présente à l'image.

bo Le Musée des merveilles

Le Musée des merveilles

Carter Burwell

"Cannes 2017 / 4 superviseurs musicaux ont 2 films chacun sur le festival : Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern."

PAR par Benoit Basirico

Le superviseur musical est la personne sur un film qui intervient dans le choix des morceaux préexistants, et en négocie les droits d'utilisation. Sur le Festival de Cannes 2017, 4 d'entre eux ont deux films en sélection (Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern), des oeuvres où circule la musique, d'un statut original ou préexistant, d'illustration narrative ou présente à l'image.

bo Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc

Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc

Gautier Serre (Igorrr)

"Cannes 2017 / 4 superviseurs musicaux ont 2 films chacun sur le festival : Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern."

PAR par Benoit Basirico

Le superviseur musical est la personne sur un film qui intervient dans le choix des morceaux préexistants, et en négocie les droits d'utilisation. Sur le Festival de Cannes 2017, 4 d'entre eux ont deux films en sélection (Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern), des oeuvres où circule la musique, d'un statut original ou préexistant, d'illustration narrative ou présente à l'image.

bo Vers la lumière

Vers la lumière

Ibrahim Maalouf

"Cannes 2017 / VERS LA LUMIERE : Le retour de la mélodie en compétition avec Ibrahim Maalouf, est-ce une si bonne nouvelle ?"

PAR par Benoit Basirico

Avec VERS LA LUMIERE en compétition, le trompettiste Ibrahim Maalouf fait son apparition dans le cinéma de la japonaise Naomi Kawase et propose un thème au piano et trompette. Il s'agit d'une mélodie très identifiable, dans le style très reconnaissable du compositeur. 

bo Alive in France

Alive in France

Abel Ferrara, Joe Délia, Paul Hipp

"Cannes 2017 / 4 superviseurs musicaux ont 2 films chacun sur le festival : Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern."

PAR par Benoit Basirico

Le superviseur musical est la personne sur un film qui intervient dans le choix des morceaux préexistants, et en négocie les droits d'utilisation. Sur le Festival de Cannes 2017, 4 d'entre eux ont deux films en sélection (Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern), des oeuvres où circule la musique, d'un statut original ou préexistant, d'illustration narrative ou présente à l'image.

bo Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête

Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête

Olivier Bodin, Benoit Daniel, Frank Williams

"Cannes 2017 / 4 superviseurs musicaux ont 2 films chacun sur le festival : Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern."

PAR par Benoit Basirico

Le superviseur musical est la personne sur un film qui intervient dans le choix des morceaux préexistants, et en négocie les droits d'utilisation. Sur le Festival de Cannes 2017, 4 d'entre eux ont deux films en sélection (Ian Herbert, Martin Caraux, Thibault Deboaisne, Elise Luguern), des oeuvres où circule la musique, d'un statut original ou préexistant, d'illustration narrative ou présente à l'image.

bo Mission

Mission

Ennio Morricone

"MISSION d’Ennio Morricone : une musique de la salvation ?"

PAR par François Faucon

De toutes les musiques de films composées par Ennio Morricone, celle pour le film MISSION de Roland Joffé en 1986 a durablement marqué les esprits. Au-delà des éloges dont cette musique fait toujours l'objet, on peut s'interroger sur ce qui en constitue la singularité musicale. Musique complexe et subtile ? A la croisée des chemins entre musique occidentale et amérindienne ? Musique fédératrice pour une société utopique ? Manifestation d'une conception du divin fondamentale pour le maestro ? Peut-être tout à la foi. Analyse.

bo Le BGG – Le Bon Gros Géant

Le BGG – Le Bon Gros Géant

John Williams

"Le BGG de Spielberg : on n'arrête pas le progrès"

PAR Camille Brunel

Voici une analyse piste par piste de la BO de John Williams telle qu'elle est disponible sur CD par Camille Brunel qui trouve cette partition extraordinaire dominée par les flûtes, alternant moments enfantins (cf Casper, Hook) solennels (cf Soldat Ryan) ou enlevés (Cf Harry Potter). 

bo La Fille Inconnue

La Fille Inconnue

ø

"Cannes 2016 / LA FILLE INCONNUE : L’absence de musique comme principe chez les Dardenne"

PAR Benoit Basirico

Avec leur nouveau film, les frères Dardenne reconduisent chaque élément qui a fait leur succès depuis ROSETTA (leur première palme d’or), l’absence de musique en fait partie. Celle-ci jusque-là justifiée, se révèle désormais comme un principe qui amène le film à son échec. 

bo

"Cannes 2016 / LA FILLE INCONNUE : L’absence de musique comme principe chez les Dardenne"

PAR Benoit Basirico

Avec leur nouveau film, les frères Dardenne reconduisent chaque élément qui a fait leur succès depuis ROSETTA (leur première palme d’or), l’absence de musique en fait partie. Celle-ci jusque-là justifiée, se révèle désormais comme un principe qui amène le film à son échec. 

bo Ma Loute

Ma Loute

Guillaume Lekeu (1870-1894)

"Cannes 2016 / MA LOUTE : Le romanesque s’invite chez Bruno Dumont avec le lyrisme d’un orchestre"

PAR Benoit Basirico

Avec MA LOUTE, Bruno Dumont signe une nouvelle comédie après la série LE PETIT QUINQUIN, retrouve Juliette Binoche après CAMILLE CLAUDEL, et retrouve la compétition cannoise. Voilà une grande réussite, une farce outrancière intelligente, corrosive, et formellement époustouflante ! L’aspect comique et surréaliste renvoie au cinéma de Jacques Tati avec le même travail méticuleux sur le son. Musicalement, le cinéaste convoque la musique orchestrale de Guillaume Lekeu (jeune compositeur du 19e siècle mort à 24 ans, 1870-1894), ce qui est par son caractère romanesque un évènement chez le cinéaste. Explications.

bo Café Society

Café Society

Artistes variés

"Woody Allen ouvre le Festival de Cannes 2016 sur une note jazzy avec CAFÉ SOCIETY"

PAR Benoit Basirico

Le cinéaste américain Woody Allen, qui a toujours refusé d’entrer dans la compétition, inaugure les festivités avec panache. Jouant lui-même de la clarinette, le réalisateur dresse un costard trois étoiles à son film en convoquant des titres de jazz élégants qui ont la particularité d’avoir été enregistrés spécifiquement pour le film. 

bo 007 Spectre

007 Spectre

Thomas Newman

"Le Spectre de 007 : lorsque la musique n’est plus que l’ombre d’elle-même…"

PAR François Faucon

Il est souhaitable sinon obligatoire qu'un jour ou l'autre une saga aussi prolifique que James Bond en vienne à casser les codes musicaux qui ont fait sa renommée. Faut-il encore, pour sortir victorieux d'une telle entreprise, avoir quelque chose de nouveau à proposer. Car le terrain musical ne saurait rester vierge... Et dans le cas de 007, il ne saurait également rester insipide. Ce qui est le cas ici.

bo Jurassic World

Jurassic World

Michael Giacchino

"Jurassic World : Giacchino rend hommage à John Williams"

PAR Camille Brunel

Jurassic World par Giacchino est un hommage complet à John Williams, toutes périodes confondues, un véritable medley du maître. Analyse piste par piste de la BO.

bo La Tête haute

La Tête haute

Eric Neveux

"La Tête haute : la musique d’un espoir"

PAR Benoit Basirico / Propos de Eric Neveux recueillis par Benoit Basirico

[Cannes 2015 - En Ouverture] Pour la première fois, la cinéaste Emmanuelle Bercot convoque une musique originale dans un de ses drames en collaborant avec Eric Neveux. Dans ce film sur un adolescent tourmenté et violent en perte de repère, la musique instrumentale joue un rôle d’apaisement.

bo Mad Max: Fury Road

Mad Max: Fury Road

Junkie XL

"Mad Max Fury Road, un opéra-rock trépidant dans le désert !"

PAR Benoit Basirico

[Cannes 2015 - Hors compétition] Après Brian May (Mad Max 1 et 2) et Maurice Jarre (Mad Max 3), le réalisateur australien George Miller a fait appel à Junkie XL (de son vrai nom Tom Holkenborg) issue de la scène expérimentale. Cela donne lieu à une BO sans répit, percussive, trépidante, à l’image d’un film résidant sur la succession de deux course-poursuites haletantes. 

bo Timbuktu

Timbuktu

Amine Bouhafa

"La partition d’Amine Bouhafa pour Timbuktu : un acte de résistance musicale ?"

PAR François Faucon

Le film d’Abderrahmane Sissako a récemment généré une pluie d’éloges (prix œcuménique 2014 décerné par le Festival de Cannes) dans une époque où les djihadistes (appelons-les les « fous d’Allah ») constituent une plaie majeure. Mais à vrai dire, ce film ne dit rien que nous ne sachions déjà : les extrémistes ont déclaré la guerre à ceux qui adoptent d’autres valeurs que les leurs et leur vision de Dieu est un danger mondial. Sous une esthétique incontestablement séduisante, ce film a par ailleurs le défaut d’idéaliser le peuple touareg, loin d’être toujours aussi humaniste voire dolent que ce que le film nous montre… Est-ce pour autant une raison pour ne pas redire que les « fous d’Allah » sont fous ? Non ; bien au contraire. Et dans ce monde que les djihadistes ont la prétention d’imposer aux autres, la musique est un acte de résistance qu’il faut souligner. Analyse d’un plaidoyer musical contre l’intégrisme.

bo Exodus: Gods and Kings

Exodus: Gods and Kings

Alberto Iglesias, Harry Gregson-Williams

"Musique digne des grands spectacles cinématographiques à l’ancienne"

PAR Sylvain Rivaud

Si l'on n'échappe pas dés les premières notes de la musique aux "sonorités egyptiennes" chères à Hollywood, le score s'inspire aussi des cuivres du Golden Age hollywoodien ("Leaving Memphis") avec de très larges sections de cordes et des choeurs qui renouent clairement avec la musique des grands spectacles cinématographiques à l'ancienne.

bo The Expendables 3

The Expendables 3

Brian Tyler

"Brian Tyler a renforcé davantage les thèmes et différents motifs mis en place dans les deux films précédents, plus orientés vers l'électro/rock"

PAR Quentin Billard

Brian Tyler est de nouveau de la partie et signe une nouvelle partition orchestrale musclée pour « The Expendables 3 », partition qui, à la première écoute, n'apporte rien de bien nouveau et permet au compositeur de renforcer davantage les thèmes et différents motifs mis en place dans les deux films précédents. Le score de « Expendables 3 » s'avère néanmoins nettement plus orienté vers l'électro/rock que pour les opus précédents.

bo Ida

Ida

Kristian Selin Eidnes Andersen

"L’austérité d’Ida, une musique entre nostalgie et quête spirituelle"

PAR François Faucon

Le moins que l’on puisse dire de Pawel Pawlikowski, c’est qu’il fait, avec son dernier film Ida (2013), une utilisation austère mais pertinente de la musique. A des années lumières des partitions tonitruantes et trop souvent fades ou étouffantes de bon nombre de films actuels, le réalisateur renonce à un compositeur attitré et entend rester seul maître de son film. En effet, toutes les musiques préexistent au film et le rôle du danois Kristian Selin Eidnes Andersen reste difficile à définir clairement. S’il est bien difficile de savoir, faute d’informations sur cet aspect-là du film (on est à mille lieues des superproductions hollywoodiennes…), pourquoi telle ou telle musique a été choisie, je me risque sur quelques explications qui n’engagent que ma vision de l’œuvre.

bo Dragons 2

Dragons 2

John Powell

"Réadaptations brillantes des thèmes du premier opus"

PAR Quentin Billard

 Il faut rappeler que le précédent score de « How to Train Your Dragon » était un pur ravissement sonore de A à Z, un score remarquable porté par des thèmes multiples et accrocheurs, une écriture orchestrale rafraîchissante et un sens constant de l'émotion et du fun. C'est pourquoi la production décida que John Powell devrait reprendre sur ce nouveau film un grande partie des thèmes et des éléments divers conçus pour la musique du premier « Dragons », afin d'assurer ici la continuité entre les deux partitions. 

bo Maléfique

Maléfique

James Newton Howard

"Maléfique : le retour de JNH à la grande partition symphonique"

PAR François Faucon

James Newton Howard nous a depuis longtemps habitués à des partitions amples servies par une orchestration toujours impeccable. A ce titre, et pour rester dans l'univers de Disney, Atlantide constitue un modèle du genre (pistes 10 à 14 notamment). De même que Dinosaur (The Egg Travel). Ailleurs, le spectateur avait été proprement sidéré par The Village ou The Flatliners, partitions dans lesquelles JNH prouve son côté caméléon, touche-à-tout. Il nous a aussi habitués aux partitions plus ternes (Blanche-Neige et le Chasseur), parfois sans intérêt (After Hearth) voire décevantes (Green Lantern ; à comparer avec le thème de Robert Kral pour Green Lantern, First Flight...). Néanmoins, avec Maleficent, JNH propose à l'auditeur un niveau de composition musicale bien supérieur à celui de ces dernières années. Un retour salvateur à la grande partition symphonique.

bo Godzilla

Godzilla

Alexandre Desplat

"Un thème martial, marche imposante et trépidante, dés l’ouverture"

PAR Sylvain Rivaud

Le film s’ouvre sur un morceau en crescendo qui dévoile assez vite le thème martial de Godzilla. Alexandre Desplat signe une sorte de marche trépidante, imposante, qui évoque avec des cuivres effrénés le gigantisme du monstre. Des cors et des percussions assourdissantes parachèvent d’en faire un morceau dans la grande tradition des films de monstre. 

bo Gremlins

Gremlins

Jerry Goldsmith

"GREMLINS (Jerry Goldsmith) : La partition d'un diptyque décryptée"

PAR Sylvain Pfeffer, Avril 2014

Plongeons-nous dans la genèse musicale du diptyque GREMLINS de Joe Dante (qui fête ses 30 ans !), avec l'analyse des différents thèmes et motifs de la partition de Jerry Goldsmith.

bo Gremlins 2: La nouvelle génération

Gremlins 2: La nouvelle génération

Jerry Goldsmith

"GREMLINS (Jerry Goldsmith) : La partition d'un diptyque décryptée"

PAR Sylvain Pfeffer, Avril 2014

Plongeons-nous dans la genèse musicale du diptyque GREMLINS de Joe Dante (qui fête ses 30 ans !), avec l'analyse des différents thèmes et motifs de la partition de Jerry Goldsmith.

bo La Voleuse de livres

La Voleuse de livres

John Williams

"Un lyrisme en retenue pour la Grande histoire"

PAR Benoit Basirico

Cela faisait longtemps que nous n’avions pas entendu une partition de John Williams hors des sentiers balisés par Spielberg ou Lucas. Cependant, nous retrouvons le style du compositeur, celui des grands drames historiques, là où il sait à merveille mêler la grande et la petite histoire, le décorum de la deuxième guerre mondiale et le parcours individuel et intime de la petite fille. 

bo 12 Years a Slave

12 Years a Slave

Hans Zimmer

"Le compositeur s’efface face aux images avec un thème unique soulignant simplement l’humanité du personnage"

PAR Sylvain Rivaud

Pour ce film ayant pour sujet l’esclavage, Hans Zimmer signe probablement sa partition la plus épurée, la plus “nue”. Il imagine un thème unique, associé au personnage de Solomon Northup, joué aux cordes, qui reviendra tout au long du film.

bo Le Vent se lève

Le Vent se lève

Joe Hisaishi

"Une simplicité héroïque brillament orchestrée"

PAR Sylvain Rivaud

Au bout de dix long-métrages, la collaboration Hisaishi/Miyazaki a acquis un statut d’évidence. Plus grand chose ne peut nous surprendre avec eux, le chemin est assez balisé : grand orchestre, lyrisme, mélancolie. Clairement, LE VENT SE LEVE n’est pas la partition la plus étonnante ou la plus brillante du compositeur japonais, mais elle a, comme le film, cette saveur de “chant du cygne” qui enchante et prend à la gorge à la fois.

bo Wolverine: Le combat de l'immortel

Wolverine: Le combat de l'immortel

Marco Beltrami

"Un Score au ton radical et sombre"

PAR Quentin Billard

Si l'on était resté sur notre faim avec la partition décevante d'Harry Gregson-Williams sur « X-Men Origins : Wolverine », manifestement écrite dans l'urgence et sans réelle ambition artistique, on ne pourra pas en dire autant du travail de Marco Beltrami sur « The Wolverine », qui retrouve ainsi James Mangold après « 3:10 to Yuma » en 2007. Le compositeur vient ainsi rejoindre le rang des musiciens ayant oeuvré sur la franchise « X-Men » après Michael Kamen, John Ottman, John Powell, Harry Gregson-Williams et Henry Jackman.

bo Gravity

Gravity

Steven Price

"Des pistes élégiaques associées à un sound design soutenu et répétitif"

PAR Quentin Billard

Soucieux de varier ses collaborations musicales, Alfonso Cuaron a décidé de confier cette fois-ci la partition de « Gravity » à Steven Price, compositeur britannique ayant été assistant de Trevor Jones (« Dark City ») puis monteur pour Howard Shore (« Lord of the Rings ») et Hans Zimmer (« Batman Begins »). Après avoir composé en 2010 la musique additionnelle pour le film « Scott Pilgrim vs. The World » d'Edgar Wright et signé le score de « Attack the Block » en 2011, Steven Price livre enfin pour « Gravity » une partition synthético-orchestrale plutôt sombre, dense et mélancolique, évoquant les thèmes de l'isolement, de la solitude et du danger dans l'immensité spatiale.

bo Elysium

Elysium

Ryan Amon

"Dans la lignée du style synthético-orchestral de Zimmer et co."

PAR Quentin Billard

C'est le jeune compositeur bolivien Ryan Amon qui a été choisi pour mettre en musique « Elysium ». A l'origine, Amon était surtout connu pour ses travaux sur des trailers et sur quelques projets à la télévision, mais il n'avait encore jamais abordé la composition pour le cinéma. C'est par un pur hasard que Neill Blomkamp découvrit une musique de Ryan Amon pour un trailer sur une vidéo postée sur Youtube et s'intéressa très vite au travail du jeune musicien, à tel point qu'il décida rapidement de l'engager, convaincu qu'il était le compositeur approprié pour « Elysium », un choix plutôt audacieux, surtout sur un blockbuster hollywoodien d'une telle envergure, où il est quand même peu fréquent de confier les rennes d'une partition musicale à un jeune compositeur inconnu. 

bo Rush

Rush

Hans Zimmer

"Le compositeur retrouve une fraîcheur pour ce film de bagnole"

PAR Sylvain Rivaud

Avec RUSH, Hans Zimmer revient à une forme de musique de film qu’il a beaucoup explorée au début des années 90 et qui a fait son succès, une forme de fusion entre électronique et symphonique, et l’utilisation d’instruments solistes qui viennent du rock, notamment la guitare électrique (superbement utilisée dans le film de Ridley Scott THELMA & LOUISE en 1990). 

bo Planes

Planes

James Seymour Brett, Mark Mancina

"Un score à l’ancienne, avec un vrai savoir-faire mélodique"

PAR Sylvain Rivaud

Il y a davantage d’idées dans un seul morceau de PLANES que dans bien des scores de blockbusters sortis la même année. Des idées certes pas révolutionnaires, mais au moins des idées mélodiques, des thèmes dont on se souvient. Une qualité devenue rare !

bo Le Hobbit : la désolation de Smaug

Le Hobbit : la désolation de Smaug

Howard Shore

"De nouveaux thèmes et motifs et une ambiance plus sombre."

PAR Sylvain Rivaud

Une fois de plus, découvrir le score du nouveau film de la trilogie du Hobbit dans sa version longue sur deux disques n'est pas le plus aisé. En particulier parce que les nouveaux thèmes et motifs sont dilués dans beaucoup de musiques « de remplissage » quelque peu ennuyeuses. [Analyse des pistes des disques]

bo Thor : Le Monde des ténèbres

Thor : Le Monde des ténèbres

Brian Tyler

"Plus épique, plus spectaculaire, plus sombre, plus emportée... Exit la subtilité, place à la surenchère hollywoodienne."

PAR Quentin Billard

Le score devait être prévu à l'origine pour Carter Burwell, qu'Alan Taylor souhaitait avoir sur son film, essuyant malheureusement un refus du producteur Kevin Feige qui souhaitait plutôt engager Brian Tyler sur « Thor : The Dark World ». Et c'est ainsi que Tyler se retrouve à écrire une nouvelle fois la musique d'une production Marvel après « Iron Man 3 » en 2013, le compositeur succédant ainsi à Patrick Doyle sur la musique du premier « Thor » de 2011.

bo Carrie, la vengeance

Carrie, la vengeance

Marco Beltrami

"Une partition orchestrale/électronique plutôt moderne"

PAR Quentin Billard

La musique de « Carrie » a été confiée à Marco Beltrami, qui reste en terrain familier sur le film de Kimberly Peirce puisqu'il est un habitué des films fantastique/horrifiques depuis ses débuts dans les années 90 (fait ironique : Beltrami a pourtant toujours détesté les films d'épouvante !). L'auteur des musiques de « Scream », « Mimic », « Hellboy » et « The Thing » signe pour « Carrie » une partition orchestrale/électronique plutôt moderne, faisant la part belle aux solistes et aux rythmes contemporains adaptés à l'univers d'un lycée américain ordinaire de notre époque. 

bo Evasion

Evasion

Alex Heffes

"Une grande partition d'action à l'ancienne, mélangeant orchestre symphonique et rythmes électroniques"

PAR Quentin Billard

Après « The Rite » en 2011, le compositeur anglais Alex Heffes retrouve à nouveau Mikael Håfström sur « Escape Plan » pour lequel le musicien se voit offrir l'occasion d'écrire une grande partition d'action à l'ancienne, mélangeant orchestre symphonique et rythmes électroniques façon scores d'action des années 90 (tendance Media Ventures).

bo Snow Flower and the Secret Fan

Snow Flower and the Secret Fan

Rachel Portman

"Une musique pour atténuer la douleur de vivre ?"

PAR François Faucon

"Snowflower and the secret fan" ("Fleur de neige et l'éventail secret", 2011) n'est certainement pas un film inoubliable. Malgré la poésie générale, il existe trop de longueurs et quelques clefs sont trop succinctement énoncées. De fait, le livre de Lisa See d'où est tiré le film, va beaucoup plus loin et débouche sur une terrifiante rivalité entre les deux femmes, laquelle est totalement absente du film... Pourtant, la rencontre entre ces images et la musique composée par Nathalie Portman se fait et réussit à toucher. Il faut, pour en comprendre la portée, opérer deux précisions sur certaines traditions chinoises et cet exotisme que furent les contrats laotong. Deux éléments que la musique va souligner, avec simplicité et élégance, tout au long du film.

bo Lone Ranger, naissance d'un héros

Lone Ranger, naissance d'un héros

Hans Zimmer

"Un sommet de la musique au cinéma, en termes d’adrénaline autant que d’orchestration !"

PAR Camille Brunel

La musique du maestro Hans Zimmer, plus enveloppante que jamais lorsqu’il collabore avec Verbinski, se hisse pour Lone Ranger à la fois sur les épaules de L’Ouverture de Guillaume Tell de Gioachino Rossini, et sur celles des meilleures partitions de Morricone. Il atteint logiquement un sommet de la musique au cinéma, en termes d’adrénaline autant que d’orchestration… Analyse piste par piste.

bo Pacific Rim

Pacific Rim

Ramin Djawadi

"Une démesure moderne héroïque. Analyse."

PAR Charlotte Dematte

Grande B.O. pour film à grands moyens, la dernière orientation du multi-casquettes Mexicain emmène le compositeur Ramin Djawadi vers une musique organisée autour de thèmes forts et investis. Continuité du Fantastique imaginé par le réalisateur de l'inquiétant (Cronos - 1993, Mimic - 1997, ou sur fond socio-historique avec L'Echine du diable - 2001, Le labyrinthe de Pan - 2006) jusqu'à la veine Action-super héros (Blade II - 2002, Hellboy - 2004, Hellboy II - Les légions d'or maudites - 2008). Pacific Rim livre par sa démesure moderne héroïque un score ramenant au Grand Spectacle du cinéma.

bo After Earth

After Earth

James Newton Howard

"un traité de musique pour film d’horreur avec un piano mélancolique"

PAR Camille Brunel

James Newton Howard retrouve M. Night Shyamalan, et continue dans sa lancée horrifico-mélancolique. Analyse piste par piste.

bo Man Of Steel

Man Of Steel

Hans Zimmer

"musique personnelle et authentique"

PAR Sylvain Rivaud

Hans Zimmer a tenté d’écrire la musique la plus adaptée au film de Zack Snyder avec une sincérité évidente. On reconnaît son style et la relative absence d’orchestre est bien la preuve que le compositeur s’y est attelé essentiellement lui-même.

 

bo all-inclusive

All Inclusive

Benjamin Biolay, Dany Synthé  

...

bo montreal-blanche

Montréal la blanche

Nedjim Bouizzoul  

Tracklist

"Mal Hbibi Malou" - Fadhéla Dziria

"Kifech Hilti" - El Hadj Mrizek

 

 

 

...

bo maryline

Maryline

Artistes variés  

Tracklist (dans la chronologie du film)

"Stimmen... Verstummen... Sinfonie in zwolf Satzen" - Sofia Gubaidulina

"Berceuse in D-Flat Major, Op.57 (Live)" - Chopin

"The Humours Of Glendart" - musique traditionnelle Irlandaise

"Sonate pour Piano et Violoncelle, II, Interlude" - Henri Duparc

"Choses vues à droite et à gauche (Sans Lunette)" - ...

bo tout-nous-separe

Tout nous sépare

Gustavo Santaolalla  


...

bo sommet

El Presidente

Alberto Iglesias  

Propos du réalisateur

Nous avons travaillé avec Alberto Iglesias sur une musique minimaliste au début qui devient quasi opératique à la fin. Pour moi, elle devait marquer et suivre l'évolution du film et de son personnage principal. Alberto avait en tête une musique proche de l'opéra-bouffe pour la dernière scène. Il...

bo jamais-contente

Jamais contente

Olivier Mellano  


...

bo swagger

Swagger

Jean-Benoît Dunckel (Air)  


...

bo bridget-joness-baby

Bridget Jones’s Baby

Craig Armstrong  

Un album des chansons est également disponible

Mercury Records (16 septembre 2016)

1. Still Falling For You - Ellie Goulding
2. Meteorite - Year...

bo mune-gardien-de-lune

Mune, le gardien de la lune

Bruno Coulais  

Propos du réalisateur

Nous avons eu la chance qu'un grand talent comme Bruno Coulais ait un véritable coup de cœur pour le film. Il a signé une composition incroyable, enregistrée à Londres avec un orchestre philharmonique où se mêlent les voix, les chœurs et les instruments...

bo caprica

Caprica

Bear McCreary  

Bear Mccreary retrouve donc un instant l'univers qui a fait son succès pour composer la musique du pilote de la série préquelle à Battlestar Galactica : Caprica. Le compositeur délaisse donc un instant les mélodies et le terrain connu de la série pour se consacrer tout entier vers une écriture plus classique, con...

bo enfants-loups-ame-yuki

Les Enfants Loups, Ame & Yuki

Takagi Masakatsu  

La chanson d'ouverture, aux allures de berceuse (au piano), donne le ton d'un film emprunt de douceur et de mélancolie. Elle expose le thème principal, repris dans le morceau suivant. Un thème assez simple, enfantin et touchant. Le compositeur développe ensuite plusieurs motifs dans la même tonalité que ce thème principal...

bo total_recall_2012

Total Recall Mémoires Programmées

Harry Gregson-Williams  

Après une partition monumentale et inégalable signée Jerry Goldsmith pour le film de 1990, c'est au tour d'Harry Gregson-Williams de se voir confier les rênes de la partition de « Total Recall ». Ici comme pour le film lui-même, inutile de partir avec des a priori : la nouvelle partition d'HGW n'a absolument rien &ag...

bo prometheus

Prometheus

Marc Streitenfeld et Harry Gregson-Williams  

Le compositeur allemand Marc Streitenfeld retrouve quand Ridley Scott après avoir oeuvré sur ses précédents films : « A Good Year » (2006), « American Gangster » (2007), « Body of Lies » (2008), « Robin Hood » (2010), sans oublier de mentionner sa participation à une production Ridley/To...

bo dark_shadows

Dark Shadows

Danny Elfman  

Danny Elfman nous avait laissé un petit goût d'inachevé avec ALICE IN WONDERLAND qui bénéficiait d'un superbe thème principal, mais c'était à peu près tout. La richesse et la folie des précédents scores d'Elfman pour Burton manquait un peu à l'appel, comme si le compositeur s'étai...

bo columbus_circle

Columbus Circle

Brian Tyler  

Brian Tyler retrouve à nouveau George Gallo sur « Columbus Circle » deux ans après « Middle Men ». Le compositeur livre pour « Columbus Circle » un travail d'une qualité remarquable, visiblement inspiré par l'atmosphère psychologique du film et le jeu des acteurs. Budget oblige, le compositeur s'est...

bo john_carter_of_mars

John Carter

Michael Giacchino  

Si le film n'a guère été épargné par les critiques, qui fustigent régulièrement son manque d'originalité et son scénario cousu de fil blanc, il n'en est pas de même pour l'excellente partition symphonique de Michael Giacchino, considérée quasi unanimement comme l'une des meilleur...

bo or_noir

Or Noir

James Horner  

Black Gold marque le retour d'une collaboration entre Annaud et Horner avec trois films étalés sur trois décennies. Malgré l'échec du précédent film du réalisateur français, on attendait son retour sur une grande fresque de cette envergure hollywoodienne, Annaud étant parti...

bo man_on_a_ledge

Dos au mur

Henry Jackman  

Propulsé par le succès de ses partitions récentes (« Puss in Boots », « Kick Ass », « X-Men : First Class »), le compositeur Henry Jackman, issu du studio Remote Control, se voit confier les rennes de la musique de « Man On A Ledge », pour lequel il signe une partition thriller sombre, rythmée ...

bo mission_impossible_protocole_fantome

Mission : impossible, protocole fantôme

Michael Giacchino 

A l'écoute de ce quatrième opus de la franchise MISSION: IMPOSSIBLE, et troisième collaboration entre Brad Bird et Michael Giacchino, il semble évident qu'il y a une complicité entre ceux-là, un vrai respect des codes et des genres, et du travail bien fait. De même que Brad Bird s'approprie les clichés de la s&eacu...

bo a_dangerous_method

A Dangerous Method

Howard Shore 

Un score de Howard Shore pour David Cronenberg est toujours un événement. Même si depuis dix ans le compositeur s'est lié à d'autres cinéastes (Martin Scorsese, Peter Jackson), Cronenberg reste associé aux débuts du compositeur canadien et à une collaboration qui a en grande partie défini son style mu...

Retour en haut de page