Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Critiques BO

BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour
#ChickenRun #JohnPowell #HarryGregsonWilliams

par Benoit Basirico - Publié le 17-06-2019
chicken_run,@,powell,gregson-williams, - BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour


Voici le 12e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle de CHICKEN RUN (2000) de Nick Park.

Harry Gregson-Williams et John Powell se retrouvent avec ce premier film de Nick Park sur un film d'animation produit par Dreamworks après FOURMIZ (1998) et avant SHREK (2001). Cette partition respire la bonne humeur, la joie, et l'héroïsme, avec une instrumentation variée, entrainante, dynamique. Tous les styles sont convoqués, que ce soit le jazz, le rock'n Roll ou l'orchestre pour l'action et le suspens. Cette musique virevoltante s'incarne au sein d'un thème principal qui va prendre plusieurs formes, allant du piccolo à la trompette, puis avec des cuivres et cordes triomphantes, pour se conclure par une petite valse brève. Cette musique nous rend les poulets d'emblée sympathiques.

Les compositeurs font aussi preuve d'humour avec des gags et des allusions qui font mouche. Puisqu'il s'agit d'une histoire d'évasion, le thème de "La Grande évasion" (de Elmer Bernstein) est repris, avec son motif aux accents militaires pour le sérieux de l'entreprise, mais avec des sifflets pour le décalage humoristique. Ce thème héroïque est le leitmotiv des poules qui doivent faire preuve de bravoure pour monter leur plan d'évasion.

Harry Gregson-Williams et John Powell caractérisent enfin chaque personnage, en employant le kazoo pour évoquer le cri nasillard des poules, une mandoline pour la méchante Mrs. Tweedy, une guitare et une clarinette aux accents tzigane pour les deux rats, ou encore un harmonica pour le côté cowboy du personnage de Rocky associé à une clarinette jazz suggérant l'univers du cirque. Cette ludique élaboration instrumentale ne se prive pas d'émotion, avec des cordes, vents et un piano intime pour des instants plus tendres.

Tous les épisodes : 

BO Culte - Films d'Animation #1 : LE ROI ET L'OISEAU (Wojciech Kilar, 1980), mélancolie et allégresse du conte 

BO Culte - Films d'Animation #2 : BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (Jerry Goldsmith, 1982), épique et terrifiant

BO Culte - Films d'Animation #3 : TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (Elmer Bernstein, 1985), noirceur et frivolité ajoutés au romantisme des Ondes Martenot

BO Culte - Films d'Animation #4 : BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (Henry Mancini, 1986), atmosphère sombre et ironique

BO Culte - Films d'Animation #5 : MON VOISIN TOTORO (Joe Hisaishi, 1988), mélodies limpides et richesse instrumentale

BO Culte - Films d'Animation #6 : AKIRA (Shoji Yamashiro, 1988), entre expérimentation et tradition

BO Culte - Films d'Animation #7 : LE PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (The Land Before Time - James Horner, 1988), une aventure complète

BO Culte - Films d'Animation #8 : ALADDIN (Alan Menken, 1992), un véritable feu d’artifice

BO Culte - Films d'Animation #9 : LE ROI LION (Hans Zimmer, 1994), une flûte soliste pour le lionceau Simba

BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres

BO Culte - Films d'Animation #11 : GHOST IN THE SHELL (Kenji Kawaï , 1995), méditation synthétique et vocale

BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour 

BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue

BO Culte - Films d'Animation #14 : AZUR & ASMAR (Gabriel Yared, 2006), un enchantement entre deux cultures

BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir

BO Culte - Films d'Animation #16 : CORALINE (Bruno Coulais, 2009), inventivité débordante pour le cauchemar d'une petite fille

par Benoit Basirico - Publié le 17-06-2019

Vos avis