Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Anges et démons  (2009)

Sony Classical (12 mai 2009) - 0:54:20 | Original Score [musique originale]


 

Hans Zimmer retrouve Ron Howard une quatrième fois après "Backdraft" (1991), "Da Vinci Code" (2006), et "Frost/Nixon" (2008).



[© Texte : Cinezik] •
Anges et démons

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. 160 BPM (6:42)
2. God Particle (5:20)
3. Air (9:08)
4. Fire (6:51)
5. Black Smoke (5:45)
6. Science And Religion (12:27)
7. Immolation (3:38)
8. Election By Adoration (2:12)
9. 503 (2:14)

Nos articles sur cette BO

Si DA VINCI CODE marquait un tournant dans l'oeuvre Zimmerienne, avec une utilisation originale des choeurs et une recherche sonore soignée, instaurant ainsi une belle ambiance musicale au film de Ron Howard, mystérieuse et mystique, ANGES ET DEMONS déçoit par son manque d'audace.

Sur les images, comme d'habitude, ça fontionne : Hans Zimmer n'a plus à prouver qu'il est un musicien de cinéma à grand spectacle né. L'ampleur des moyens développés s'adapte parfaitement à l'ambition visuelle et scénaristique du film (qui reste néanmoins un divertissement standardisé). Mais l'écoute isolée du score sur le CD révèle une pauvreté d'écriture et de sons à laquelle Hans Zimmer ne nous avait plus habitué (hormis peut-être dans le très surestimé THE DARK KNIGHT), comme si cette musique avait été composée il y a quinze ans. On croirait parfois écouter un disque d'Era, avec de l'underscore électronique tout droit tiré des musiques de Mac Gyver. La ringardise n'est franchement pas loin...

On pourra apprécier la version en violon solo du thème de "Chevaliers de Sangreal" (le thème ample et prenant développé dans le premier film), mais la dextérité de Joshua Bell est ici bien sous-exploitée. Partition mécanique, paresseuse, parfois même carrément moche, recyclant les thèmes de DA VINCI CODE sans apporter rien de nouveau, Hans Zimmer nous avait franchement habitué à un autre calibre (on a beau dire, PIRATES DES CARAÏBES 3 ça avait de la gueule). ANGES ET DEMONS semble bien être un instantané de la facette ringarde et cheap de Zimmer (style que l'on croyait définitivement disparu). D'un autre côté, pourquoi faire une partition extraordinaire pour un film ordinaire ? Malin, ce bon vieux Hans...

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis