Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Blood & Bones   (2005)

• Yoichi Sai •

• Musique composée par Taro Iwashiro

Taro Iwashiro choisit de développer pendant près de 50 minutes un unique adagio lyrique et magistral, dans la pure tradition de la musique classique. A aucun moment la musique s'emballe : les nappes orchestrales montent parfois en puissance, mais toujours en restant subtiles et élégiaques.

[© Texte : Cinezik] •

Blood & Bones

Sortie de la BO

Milan (18 juillet 2005) - Total : 47:20

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Adagio Elegiaco (5:56)
2. Andante Con Amore (6:05)
3. Lento molto pesante (7:41)
4. Adagio molto Cantabile (7:45)
5. Life and Death (5:09)
6. To The Far East Island (4:44)
7. View of Family (5:14)
8. Until Dying Day (5:11)

 

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Nos articles sur cette BO

En 1923 , Kim Shun, un paysan (Kitano) quitte son île natale de la Corée du sud pour tenter de faire fortune à Osaka, au Japon. En soixante ans, cet homme aussi brutal que charismatique connaîtra la richesse et le pouvoir, tout en se condamnant à la solitude... Un film réalisé par Yoishi Sai (QUILL, 2004), qui pris 6 ans à se monter.

Après l'énigmatique score de MEMORIES OF MURDER (2003), Taro Iwashiro revient avec une musique tout aussi surprenante, pour un film japonais dans la pure tradition des films avec Kitano (SONATINE, HANA-BI, ANIKI MON FRÈRE). Au menu : violence, trahison, obsession de l'argent... Une sorte de SCARFACE à la japonaise...

La musique prends le total contrepied de ce qu'on pourrait attendre d'un film sombre comme celui-là : Taro Iwashiro choisit de développer pendant près de 50 minutes un unique adagio lyrique et magistral, dans la pure tradition de la musique classique. A aucun moment la musique s'emballe : les nappes orchestrales montent parfois en puissance, mais toujours en restant subtiles et élégiaques. En optant pour un tel contrepied, le compositeur donne de l'ampleur aux images crues et violentes du film, et permet au spectateur de s'interroger sur les bons et mauvais côtés de l'être humain, qui peut aussi bien créer des oeuvres magnifiques (comme la musique) que détruire ce qu'il a de plus beau.

Un tel bel album, qui ravira les amateurs de musiques belles et sombres. Malheureusement, la répétition du même adagio pendant près de 50 minutes lasse assez vite, tant les variations sont subtiles, voire minimes. Néanmoins, un morceau traditionnel coréen ("To The Far East Island") permet une petite rupture dans la monotonie ambiante, ce qui n'empêche pas le fait qu'on a un peu l'impression d'écouter le même morceau pendant toute la durée du disque. Dommage.

Sylvain Rivaud

Autres BO de Taro Iwashiro


Taro Iwashiro a également écrit la musique de : Les 3 royaumes (2009) • The Crossing (2017) • Manhunt (2019) • Memories of Murder (2003) • Fukushima 50 (2020) • Le Lien du sang (2020) •

Vos avis