Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Hostage  (2005)

Gut Records (18 avril 2005) - 01:01:24 | Original Score [musique originale]


 

S'ouvrant et se fermant sur une voix d'enfant, Desplat installe très rapidement une ambiance nostalgique et tendue qui est accompagné des habituelles petites touches du maestro : cordes en nappes, petit thème au piano, quelques notes répétées aux percussions... Malgré diverses influences, un score fabuleux, magnifiquement écrit.



[© Texte : Cinezik] •
Hostage

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Child's Spirit (1:51)
2. Hostage (2:52)
3. Canyon Inn (1:48)
4. The Watchman (2:47)
5. The Waterfall (1:52)
6. Crawl Space (1:31)
7. Talley's Theme (2:57)
8. Drive (1:31)
9. Breaking In (4:28)
10. The House (2:19)
11. Tommy's Theme (1:42)
12. The Secret Place (3:30)
13. House On Fire (5:30)
14. The Negotiation (4:02)
15. The Choice (1:38)
16. Talley's Plan (1:41)
17. Screens & Shades (1:06)
18. FBI (1:29)
19. Mar's Theme (2:41)
20. The Trade (1:54)
21. The Killer (1:58)
22. Captain Wooba (4:56)
23. Talley's Family (2:48)
24. Child's Spirit [Extended] (2:33)

 

Nos articles sur cette BO

Après seulement deux films en France, Florent Siri s'exporte et va goûter aux charmes du film d'action américain avec Bruce Willis. Ne parlons pas du film mais intéressons nous à celui que Siri a ramené aux USA dans ses bagages : Alexandre Desplat.

Depuis plus que quinze ans, Alexandre Desplat touche un peu à tout et avait, avec Nid de Guêpes ou encore 1 Chance sur 2, déjà approché le film d'action. Cette fois il doit composer la musique d'un blockbuster américain et il faut avouer que le résultat est brillant sans toutefois égaler ses compositions passées. S'ouvrant et se fermant sur une voix d'enfant ("Child's Spirit"), Desplat installe très rapidement une ambiance nostalgique et tendue qui est accompagné des habituelles petites touches du maestro : cordes en nappes, petit thème au piano, quelques notes répétées aux percussions... Un petit goût de The Luzhin Defence et de Nid de Guêpes...

Mais derrière le Desplat classique se trouve un côté plus américain et plus cuivré qu'on retrouve lors des pistes d'action. Si dans Nid de Guêpes les cuivres (et le carnix, un cor écossais datant du moyen-age) se faisaient rares et brutales, dans Hostage, les cuivres sont nettement plus classiques. On pense souvent à Goldsmith (Basic Instinct) ou Elfman (certaines percussions font écho à Planet of the Apes) mais c'est toujours du Desplat que l'on entend derrière les influences claires du "temp-track".

Si la première partie de l'album se conclue sur des pistes plus violentes, à grand coup de col lengo et autres hurlements de cuivres, la seconde partie s'appuie plus sur la nostalgie du héros, son histoire douloureuse et sa famille prise en otage. On sent alors que Desplat est plus dans son élément, offrant une musique juste et retenue, loin de toute guimauve orchestrale qu'on aurait retrouvé chez certains de ses confrères américains.

Malgré sa durée conséquente (une belle heure), le CD d'Hostage semble se finir trop rapidement. Les dernières pistes, plus calmes et plus retenues, offrent à Desplat la possibilité de lancer son orchestre vers un final plutôt renversant avec les trois derniers morceaux. Sur le plan final (un plan d'hélicoptère d'une voiture disparaissant dans la forêt) la musique s'envole, littéralement, offrant au thème de Talley une version plus lyrique et réellement touchante. Frissons garantis !

Au final, Hostage est un score fabuleux, magnifiquement écrit et qui ne pourra que réconcilier les amateurs de musique américaine avec les compositeurs français. Naviguant entre quelques temp-tracks et quelques clichés, Desplat réussi bien sans toutefois atteindre la perfection de Birth ou de Girl with a Pearl Earring, par exemple. Un score à posséder !

Anthony Jauneaud

Autres BO du compositeur

Vos avis