Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Sept secondes en enfer   (1968)

Hour Of The Gun • John Sturges •

• Musique composée par Jerry Goldsmith

Jerry Goldsmith avait déjà prouvé en 1967 qu'il était un spécialiste des partitions western puisqu'il avait déjà composé les musiques de 'Black Patch', 'Face of a Fugitive', 'Lonely are The Brave', 'Rio Conchos' et 'Stagecoach'. Sa musique pour Hour of The Gun demeure sans aucun doute l'un de ses meilleurs efforts dans le genre du western.

[© Texte : Cinezik] •

Sept secondes en enfer

Sortie de la BO

Prometheus/Tadlow Music (4 décembre 2012)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Hour Of The Gun "Main Titles" (5:17)
2. The Aftermath / Family Portrait / Funeral Cortege (3:14)
3. The Visitors (3:54)
4. The Ballot Box (4:55)
5. On The Train / The Painted Desert (2:08)
6. Start Moving / New Marshalls (3:33)
7. The Ambush (2:13)
8. Where's Spence (1:28)
9. A Bottle And A Bag / Deliberate Murder (4:50)
10. Doc's Message / A Room For The Night / On The Train Again (7:37)
11. Whose Cattle? (2:43)
12. The Search (7:54)
13. A Friendly Lie / Hour Of The Gun "End Titles" (4:13)
14. Hour Of The Gun "Theme" (2:50)

The Red Pony
Concert Suite

15. The Red Pony "Main Titles" (2:42)
16. True Love (2:30)
17. Father's Gift (2:52)
18. A Day's Work (2:01)
19. The Foal (3:15)

 

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Nos articles sur cette BO

Le score est dominé par un excellent thème principal associé à Wyatt Earp et qui évoque sa détermination tout en associant au personnage un côté héroïque largement nuancé dans le film, et qui restera omniprésent tout au long du film. Comme dans 'Rio Conchos', l'orchestre est élargi, incluant marimbas, guitare, accordéon en plus d'un grand pupitre de cuivres et de percussions. Comme d'habitude, le compositeur manie les orchestrations avec une certaine inventivité typique de son style musical des années 60. La noirceur et l'aspect dramatique du film de John Sturges lui ont ainsi permit d'aborder 'Hour of The Gun' sous un angle plus sombre, et ce dès l'impressionnant et incontournable 'Main Title'. Cette superbe ouverture de près de 5 minutes nous plonge dans un suspense particulièrement intense alors que Wyatt, Doc Holliday et ses frères s'avancent lentement vers une inexorable fusillade à O.K. Corral. Afin de retranscrire toute l'intensité de ce suspense, Goldsmith nous propose une pièce formidablement structurée en forme de crescendo de tension, dans laquelle le compositeur met l'accent autour d'une formule d'ostinato rythmique de woodblocks qui captive littéralement toute notre attention. A cela s'ajoute une première variante du thème principal rendu ici méconnaissable, joué sous diverses variantes assombries par des contrebasses dissonantes et un accordéon solitaire. L'ostinato des woodblocks passe très vite à l'orchestre et devient plus intense au cours de la fin de la séquence. Avec une inventivité typique du maestro californien, cet excellent 'Main Title' arrive à retranscrire tout le suspense de la scène avec 5 minutes où le morceau ne s'essouffle jamais, 5 minutes d'une construction remarquable, d'une structure irréprochable, aussi bien dans le film que sur le plan musical, témoignant ici de tout le génie du compositeur lorsqu'il s'agit d'offrir la meilleure approche musicale possible à un film qu'il met en musique.

Après un 'Main Title' aussi sombre et particulièrement intense et tendu (on croirait entendre une nouvelle partition thriller de Goldsmith!), dans lequel le compositeur annonce son thème par segments malmenés par un orchestre dissonant et menaçant, 'New Marshall' vient rappeler la présence de Wyatt Earp et de ses frères en tant que Marshall de la ville de Tombstone. Le climat se veut plus apaisé avec un orchestre toujours dominé par des cordes, des cuivres et l'accordéon. On notera ici un bref élan de cuivres aventureux plus typique du côté 'western' de la partition de 'Hour of The Gun'. Mais le calme ne peut pas durer, et 'Ballot Box' vient immédiatement assombrir et alourdir l'atmosphère avec un sursaut orchestral particulièrement dissonant et glacial, lors de la scène où l'un des frères Earp est victime d'un traquenard. On notera ici le caractère atonal et torturé de la pièce, un élément plus surprenant pour Hollywood, jusqu'ici habitué aux partitions de western plus conventionnelles comme celles d'Elmer Bernstein ou de Dimitri Tiomkin. 'Ballot Box' retranscrit alors le drame de la scène avec une musique plus violente, privilégiant cordes stridentes, cuivres agressifs et percussions brutales. Le résultat à l'écran est donc forcément émotionnellement plus puissant, la musique apportant une violence que la mise en scène de John Sturges ne pourrait retranscrire seule.

Dans 'Ambush', Wyatt Earp et ses amis ont quitté la ville et se dirigent vers le Mexique à la recherche des acolytes de Clanton. Morceau incontournable du score, 'Ambush' reprend le thème principal dans une version plus héroïque et cuivrée, sous la forme d'une chevauchée typiquement western. La musique oscille ainsi entre ces élans orchestraux de type chevauchée et des passages plus sombres avec des cuivres plus graves, évoquant la tension d'un affrontement qui ne va pas tarder à arriver. On entre ainsi dans la deuxième partie du score avec 'Whose Cattle?', dans lequel le compositeur continue de développer ses orchestrations inventives et minutieuses dans un style action toujours très sombre, auquel s'ajoute des sonorités plus mexcicaines/hispanisantes pour la séquence où Wyatt et les soldats fédéraux abattent des voleurs de bétail qui travaillent pour le compte d'Ike Clanton. Ces couleurs mexicaines (castagnettes, tournures mélodiques très typées des cuivres ou des cordes, etc.) sont parfaitement intégrées dans la partition et permettent à la seconde partie de la musique de reprendre son souffle tout en apportant un relief considérable à la musique dans le film.

La traversée du désert dans 'The Painted Desert' permet à Goldsmith de continuer de développer son thème qui passe ici des marimbas aux vents avec des cordes, des percussions et des cuivres toujours omniprésents (incluant les traditionnels trompettes ou trombones en sourdine). 'The Search' continue de développer le thème principal repris ici par des flûtes avec un ostinato de woodblocks, la guitare et des castagnettes pour la couleur hispanisante, le tout illustrant la scène où Wyatt Earp et Doc Holliday recherchent Ike Clanton qui s'est réfugié au Mexique avec quelques-uns uns de ses hommes. Une fois encore, le morceau apporte un éclairage primordial à la scène, évoquant le suspense de la confrontation finale d'une manière plus subtile (on retrouve l'élément d'ostinato suggéré par le 'Main Title') avec une nouvelle variante du thème plus lente et hésitante, toute à l'image de la psychologie de Wyatt Earp qui agit tout en sachant très bien qu'il a dépassé depuis longtemps le simple cadre de la justice. Finalement, après une reprise du thème à l'accordéon dans 'Doc's Message', c'est 'Friendly Lie' qui conclut le film de manière vigoureuse, avec une dernière reprise plus cuivrée et entraînante du thème associé à Wyatt Earp. A noter que pour l'album, Goldsmith nous gratifie d'une version inédite et excellente de son thème principal dans la première piste de l'album.

Voilà donc une excellente partition western typique du Jerry Goldsmith des 'sixties'. Avec ses orchestrations inventives, son intensité dramatique et ses moments de bravoure et de suspense, le score de 'Hour of The Gun' fait partie des partitions incontournables des musiques de western de Jerry Goldsmith sans pour autant être un chef-d'oeuvre impérissable du compositeur. Reste que 'Hour of The Gun' est un excellent score à (re)découvrir en même temps que le sympathique western de John Sturges!

Quentin Billard

Autres BO de Jerry Goldsmith


Jerry Goldsmith a également écrit la musique de : Rio Lobo (1970) • La Planète des Singes (1968) • Total Recall (1990) • Star Trek : Le Film (1979) • Escape from the planet of the Apes (1971) • Basic Instinct (1992) • Chinatown (1974) • La Malédiction (1976) • Alien, le huitième passager (1979) • Gremlins (1984) • Gremlins 2: La nouvelle génération (1990) • Legend (1985) • Patton (1970) • Le Lion et le Vent (1975) • Le Treizième Guerrier (1999) •

Vos avis