Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Julieta  (2016)

Quartet Records (8 avril 2016) - En digital | Original Score [musique originale]



Alberto Iglesias retrouve son fidèle cinéaste espagnol Pedro Almodóvar pour la 10e fois depuis leur première collaboration sur "La Fleur de mon secret" (1995) avec une alliance entre la dissonance "dramatique" des cordes et la douceur "jazzy" d'un cuivre suave sur quelques titres, telle est la marque de fabrique du compositeur espagnol.

[© Texte : Cinezik] •

Julieta

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1 - La tela roja - de Alberto Iglesias
2 - La esquina - de Alberto Iglesias
3 - En el mismo lugar II - de Alberto Iglesias
4 - Tren de invierno, 1985 - de Alberto Iglesias
5 - Cortejo fúnere en la nieve - de Alberto Iglesias
6 - Antía concebida - de Alberto Iglesias
7 - Rumbo a lo desconocido - de Alberto Iglesias
8 - La madre andaluza - de Alberto Iglesias
9 - Tatuaje - de Alberto Iglesias
10 - El origen del hombre - de Alberto Iglesias
11 - Tempestad - de Alberto Iglesias
12 - El cadáver incompleto - de Alberto Iglesias
13 - Silencio - de Alberto Iglesias
14 - Caminé como un zombie I - de Alberto Iglesias
15 - En el mismo lugar I - de Alberto Iglesias
16 - Julieta y las niñas - de Alberto Iglesias
17 - La casa blanca - de Alberto Iglesias
18 - Despedida de Antía - de Alberto Iglesias
19 - Ava en el hospital - de Alberto Iglesias
20 - Caminé como un zombie II - de Alberto Iglesias
21 - Los cuadernos del silencio - de Alberto Iglesias
22 - Si no te vás - de Chavela Vargas
23 - Epílogo - de Alberto Iglesias

Lien d'achat :

Ecoute integrale de la BO

Autour de cette BO

Propos du réalisateur

La première réaction d'Alberto Iglesias, mon compositeur depuis vingt ans, quand il a vu le film monté, a été de dire qu'il n'avait pas besoin de musique. Il lui plaisait nu, tel qu'il était né dans la salle de montage. Je lui ai répondu que si, bien sûr, il fallait une musique au film. Même si, en cette période de retenue que je traversais, il était tentant de dénuer Julieta de tout accompagnement musical. Pour moi, la musique a toujours été un outil essentiel qui permet de façonner le récit ; la musique et le scénario structurent la narration, en sont le squelette. J'ai suggéré à Alberto de composer de petites transitions pour accentuer les changements d'époque ou les répétitions du personnage. Quelque chose de délicat et de léger comme les compositions de Clint Eastwood dans certains de ses meilleurs films (Million Dollar Baby ou Lettres d'Iwo Jima). Alberto s'y est attelé, mais le résultat ne nous a pas convaincus, ni lui ni moi. Il a abordé la tâche sous différents angles et on a découvert quelque chose que je soupçonnais déjà : la structure narrative du film était hermétique à tout autre son que le son direct. En apparence, Julieta est un film transparent et fluide, mais chaque fois qu'Alberto essayait d'introduire dans ce mécanisme un peu de musique, le film, tel un être vivant, la rejetait. C'était très frustrant. J'ai écouté un tas de bandes-sons et, de manière capricieuse, comme je le fais souvent, j'ai choisi le travail de Toru Takemitsu pour Woman of the Dunes (La Femme des dunes de Hiroshi Teshigahara). Nous l'avons essayé, le tempo n'était pas celui de Julieta, mais je trouvais qu'il y avait quelque chose qui lui convenait. Alberto était d'accord avec moi. Takemitsu l'a mené à Mahler et à Alban Berg. Cela nous a ouvert la voie, a été l'étincelle. À partir de là, tout est venu naturellement.

Pedro Almodóvar 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis