Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

Alan Quatermain et Les Mines du Roi Salomon   (1986)

King Solomon's Mines • Jack Lee Thompson • •

• Musique composée par Jerry Goldsmith

Déjà édité chez Milan à l'époque de la sortie du film en 1985, puis réédité par Intrada en 1991 et 1997, cette BO d'aventure de Jerry Goldsmith avait fini par être malgré tout épuisée : le label belge Prometheus la réédite donc pour les fêtes de 2006 en version "définitive" avec des morceaux supplémentaires et un son remasterisé.

[© Texte : Cinezik] •

Alan Quatermain et Les Mines du Roi Salomon

Sortie de la BO

Quartet Records (19 décembre 2014) - 2 disques

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

CD1
THE FILM SCORE
1. Main Title (3:40)
2. Welcoming Committee (0:51)
3. No Sale (3:38)
4. The Mummy (1:15)
5. Have a Cigar (3:39)
6. Good Morning (2:32)
7. Under the Train (3:08)
8. Dancing Shots (3:38)
9. Pain (3:07)
10. Forced Flight (5:24)
11. The Chieftain (1:03)
12. Percussion Sweetener (0:40)
13. Pot Luck (3:23)
14. Upside Down People (5:04)
15. The Crocodiles (3:08)
16. The Mines (1:25)
17. Pre-Ritual / The Ritual, Part I / The Ritual, Part II (6:16)
18. Low Bridge (3:28)
19. Falling Rocks (1:07)
20. Final Confrontation (3:11)
21. No Diamonds (4:14)

Bonus Tracks
22. Ride (3:06)
23. Theme From King Solomon's Mines (3:40)

CD2
THE ORIGINAL ALBUM
1. King Solomon's Mines (Main Title) (3:39)
2. Upside Down People (4:51)
3. The Crocodiles (3:07)
4. Pot Luck (3:23)
5. Forced Flight (5:22)
6. Dancing Shots (3:38)
7. Good Morning (2:33)
8. No Pain (3:07)
9. The Ritual (5:05)
10. No Diamonds (End Title) (4:21)

 

Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Nos articles sur cette BO

King Solomon's Mines (Alan Quatermain et Les Mines du Roi Salomon) de Jack Lee Thompson représente l'erreur cinématographique à ne pas faire : une histoire et un concept totalement pompé sur Raiders of The Last Ark (Les Aventuriers de l'Arche Perdue) de Spielberg, sorti un an avant le film de Thompson, une série de clichés navrants, des acteurs moyens (Sharon Stone a ses débuts, Richard Chamberlain pas top....), mais surtout, des effets spéciaux absolument bidons ! Le film, tout comme son affreuse suite, sont réputés pour être d'une faiblesse technique effrayante.

Qu'à cela ne tienne, une fois de plus, la leçon du jour est qu'un très mauvais film peut posséder une bonne musique. Ici, Jerry Goldsmith a composé pour le navet de Thompson une excellente musique, évidemment très ressemblante à celle d'Indiana Jones de John Williams. Pourtant, Williams et Goldsmith ont leur style bien à eux, et impossible de confondre les deux ! A partir des mêmes éléments, chacun a apporté sa propre vision musicale sur le thème de l'aventurier à la recherche d'un objet mythique.

King Solomon's Mines repose avant tout sur deux thèmes principaux, le premier, thème cuivré et héroïque, représente le personnage de l'aventurier, Alan Quatermain (Richard Chamberlain) qui accompagne la fille d'un professeur, Jessie (Sharon Stone) dans sa quête vers les mines du roi Salomon. Le thème est une marche très entraînante, triomphante, dans la plus pure tradition des fanfares héroïques Hollywoodiennes. Le second thème est en fait le "Love Theme" du film évoquant l'amour naissant entre Alan et Jessie. Très mélodieux et forcément plus doux, le thème n'a rien de très surprenant mais permet d'offrir un petit relief émotionnel dans un score assez percutant.

Effectivement, l'aventure est au rendez-vous avec King Solomon's Mines. Avec ses deux thèmes, Goldsmith décrit pendant plus d'une heure l'aventure que vivent Jessie et Alan dans leur quête des mines. On a ainsi une grosse partie action/aventure énergique, le style action rappellant beaucoup par moment le style qu'adoptera Goldsmith dans sa musique pour un autre navet de l'époque, Rambo 2. De grand moment d'action sont à noter : la baston sur le toit du train allemand, le combat en avion, l'affrontement final dans la caverne, le kidnapping de Jessie au début, ect....

On notera quelques petites touches humoristique d'un compositeur que l'on connaît pour son sens de l'humour brillant (nous les prouvent des BO comme Gremlins 2, The Burbs', ect...). La scène où Quatermain "danse" sur le toit du train pour éviter les balles de son adversaire est accompagné d'une musique dansante hilarante sur la scène. Pour représenter les allemands, Goldsmith n'hésite pas à faire des petites clin d'oeil ironiques à la Chevauchée des Walkyries de Wagner que les "boches" s'écoutent tout le temps sur place avec un gramaphone.

L'écriture symphonique de Goldsmith pour King Solomon's Mines est particulièrement brillante et l'on retrouve tout son style : belles mélodies de cordes, cuivres percutants, travail de percussions énergique (par exemple pour la scène où Quatermain se retrouve pendu au dessus d'une mare à crocodiles, Goldsmith utilisant des tambours barbares pour la scène, en rapport avec la tribu africaine qui se trouve tout autour), les percussions étant finalement ici le seul indice du décor africain du film, dans certaines pièces de la BO. Goldsmith utilise une sorte de thème d'action présent dans les passages les plus agités, suggérant un sens de l'aventure toujours si cher au compositeur à la queue de cheval.

Petite respiration dans le score avec le morceau illustrant la scène de la tribu d'indigènes suspendus la tête vers le bas dans les arbres, venant cajôler Jessie comme une reine. Goldsmith utilise un thème pour ces indigènes qui ne sera pas repris dans le reste de la musique mais qui n'est que de passage ici pour représenter ces individus étranges, à travers une ambiance paisible, quasi-féerique, entre deux morceaux d'action et de bravoure. Goldsmith n'hésite pas à faire réintervenir ses thèmes, en particulier celui de Quatermain qui devient vite marquant et de plus en plus entraînant au fil des écoutes. Notons au passage que ceux qui ne supportent pas les habituels synthés de Goldsmith seront ravis car dans ce score, il n'y en a pas un seul !

King Solomon's Mines, c'est donc de l'aventure, de l'action, un peu de poésie, quelques moments plus sombres... en un mot, une superbe BO, pas forcément la meilleure musique de Goldsmith à cette époque, mais une chouette petite aventure symphonique !

Quentin Billard

Autres BO de Jerry Goldsmith


Jerry Goldsmith a signé la musique d'autres films de Jack Lee Thompson : Caboblanco (1980) •

Jerry Goldsmith a également écrit la musique de : Rio Lobo (1970) • Star Trek : Le Film (1979) • La Planète des Singes (1968) • Total Recall (1990) • Escape from the planet of the Apes (1971) • Basic Instinct (1992) • Chinatown (1974) • La Malédiction (1976) • Alien, le huitième passager (1979) • Gremlins (1984) • Gremlins 2: La nouvelle génération (1990) • Legend (1985) • Patton (1970) • Le Lion et le Vent (1975) • Le Treizième Guerrier (1999) •

Vos avis