Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O Actus Podcasts

EN

VOIR

PLUS

L'Image manquante  (2013)

Milan Music (14 octobre 2013) - En CD et Digital |



Marc Marder retrouve son fidèle cinéaste cambodgien Rithy Panh pour la 18e fois. On retrouve dans cette bande originale plusieurs univers qui se mêlent aux rythmes divers, changeant selon les séquences, en fonction de l'image. Le compositeur emploie divers instruments dont la guitare, des percussions, du violon...

[© Texte : Cinezik] •

L'Image manquante

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. We Were Staring At the Sky 1:26 
2. Strong Beginning 2:09 
3. Shard 1 2:04 
4. Chappay 2:29 
5. Lima 1:51 
6. Maria's Song 1:43 
7. KR Disco Remix 1:21 
8. Namibia 4:39 
9. Bhutan December 11, 2012 1:09 
10. One-a-day 3:07 
11. Raphaële Prayer 1:41 
12. And the Ricefields Burn 2:57 
13. Poughkeepsie 2:21 
14. Multi CB 0:39 
15. Gabon 3:01 
16. India 3:51 
17. Jakarta 5:28 
18. After the Rain 1:59 
19. Apsaras 1:54 
20. Queensland, pt. 1 2:51 
21. New York 4:36 
22. Dirge 4:54 
23. Ethiopia 1:50 
24. KR Disto 1:03 
25. Queensland, pt. 2 2:43 
26. Ciel 2:36

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Tracklist - Musiques présentes dans le film :

"We were staring at the sky" - Marc Marder

-->

"In the midnight hour" - Wilson Pickett, Steve Cropper

"Cha cha cha" - Pen Ran

"Pel oun Kleat tov" - Sinn Sisamouth

"Sangsa Somlanh Chet" - Sinn Sisamouth

"Kom yum" - Sinn Sisamouth

"Tov hoey mok vinh" - Im song seum et Houy Meas

"Neng hey pros pros" - Hay Sakhom

"Cham 10 kher teal" Ros Sereysothea

"Strong Beginning" - Marc Marder

-->

"Chappay" - Marc Marder

-->

"Maria's Song" - Marc Marder

-->

Propos du compositeur

Rithy réalisa son film dans un studio à Phnom Penh. C'est un mélange d'animations avec des figurines en terre cuite, et de documents d'archives, un travail de reconstitution avec une importante base autobiographique. Je savais qu'il y aurait seulement une voix off (celle de Rithy Panh) et que le film entier serait musical. Il m'enverrait de courts extraits dès qu'ils seraient prêts. À moi de les regarder et de créer une musique à partir de cette base. Non une musique pour l'image, mais une musique inspirée par l'image. Puis il placerait la musique et me renverrait l'ensemble image/musique qu'il aurait luiamême combiné. Cela a pris plusieurs mois.

À la fin, au moment de monter le film à Paris, j'ai achevé le travail en composant une musique spécifique pour certaines scènes. Cette musique s'inscrit dans la même lignée de ce que j'ai déjà réalisé depuis des années pour Rithy, mais j'espère que c'est une ligne qui évolue. Au début de notre collaboration, j'ai cherché un langage musical qui corresponde naturellement aux images de Rithy et au Cambodge. Tout compositeur de film recherche une musique qui, une fois en place, paraisse évidente : une musique qui devienne partie intégrante du film au point de ne pouvoir en être séparée, comme si elle avant toujours été là. La musique raconte toujours une autre histoire ou une histoire parallèle pour amplifier l'image et par là, l'émotion. Je me souviens, au temps de notre premier long métrage, comme il a été complexe de trouver une musique qui tienne le coup sur les images de champs de riz. Pas facile pour un New Yorkais. J'ai enregistré chez moi, dans mon studio. C'était la meilleure solution, compte tenu du long et complexe processus d'échanges internationaux et de son flux de travail constant.

Marc Marder

 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis