Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Miss Potter  (2007)

Dramatico (UK : 8 janvier 2006, FR : 12 mars 2007)
Durée : 0:42:35 | Original Score [musique originale]


 

Nigel Westlake et Rachel Portman composent pour ce film de Chris Noonan (avec Renée Zellweger et Ewan McGregor), biopic sur Beatrix Potter, célèbre romancière pour enfants de l'époque victorienne. C'est la seconde collaboration entre Westlake et Noonan après Babe, le cochon devenu berger (1995). Un score délicat et raffiné, très féminin (avec l'apport de Rachel Portman) et profondément romantique.

[© Texte : Cinezik] •

Miss Potter

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Miss Potter
2. The Park *
3. A Bunny Book To Conjure With
4. The Story Of Peter Rabbit
5. Mother
6. Jemima Puddle Duck
7. The Rabbits' Christmas Party
8. "Mr Warne!"
9. Beatrix & Norman
10. Return To London
11. Beatrix Locks Herself Away *
12. Recovery
13. 'I'm Painting Again'
14. The Lakes *
15. When You Taught Me How To Dance +

Musique composée par Nigel Westlake

* Musique additionnelle de Rachel Portman

+ Chanté par Katie Melua - Musique de Nigel Westlake & Mike Batt - Paroles de Mike Batt & Richard Maltby Jr.

Nos articles sur cette BO

Dans la lignée de Neverland, le film de Marc Forster pour lequel le compositeur polonais Jan A.P. Kaczmarek avait reçu l'Oscar en 2005, la musique de Miss Potter explore avec douceur et nostalgie l'univers d'une romancière de l'époque victorienne, avec un thème guilleret et raffiné, aux cordes et au piano. Les mélodies sont délicates, à défaut d'être très recherchées, mais malgré tout ça passe bien !

Il n'est pas étonnant de retrouver Rachel Portman à la musique additionnelle, tant son style romantique et enlevé plane tout au long du disque (dès "The Park"), et même parfois au-dessus des morceaux signés par Nigel Westlake, au style moins affirmé, rappelant même à l'occasion le piano et les violons de Kaczmarek sur Neverland. Nul doute en tout cas qu'à l'image, la musique fasse son effet, voire tire quelques larmes au spectateur, car sans aller dans le lyrisme, son côté retenu, naïf et simple, très premier degré, ravira sûrement les amateurs d'émotions pures !

Malgré tout, si la musique n'est pas très étonnante pour un tel film, et si elle repompe les recettes déjà éculées de la musique romantique à Oscar (on pense aussi parfois à Shakespeare in Love), le disque demeure très agréable à écouter et les amateurs sertont ravis de découvrir en la personne de Nigel Westlake un atler-ego masculin au style raffiné et élégant de Rachel Portman, qui avait été particulièrement efficace sur le Oliver Twist de Roman Polanski (2005).

Pour finir, la tendre chanson "When You Taught Me How To Dance" composée par Westlake et interprétée par Katie Melua, clôt le disque tout en délicatesse, achevant une BO pleine de candeur et de poésie enfantine, et on se surprend peu de temps après à fredonner la mélodie... N'est-ce pas là une preuve simple de réussite ?

Sylvain Rivaud

Vos avis