Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Pars vite et reviens tard  (2007)

Colosseum (22 janvier 2007) - 0:41:25 | Original Score [musique originale]



Patrick Doyle retrouve Regis Wargnier pour la cinquième fois (depuis Indochine (1995) jusqu'à Man To Man (2005). « Sa musique participe à la cohérence de l'ensemble, à sa fluidité. C'est une musique d'atmosphère, de tension, d'angoisse, c'est une belle musique de film noir. » (Régis Wargnier)

[© Texte : Cinezik] •

Pars vite et reviens tard

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Camille (2:15)
2. L'érudit (3:01)
3. Les synptômes du fléau (1:13)
4. La longue nuit (4:29)
5. L'archéologue (1:55)
6. La mort en marche (2:15)
7. Le solitaire (1:55)
8. La maison du mystère (2:26)
9. Adamsberg & Marie (1:57)
10. Le semeur (2:55)
11. Mort in Marseille (1:34)
12. Chasse à l'homme (2:34)
13. Afrique (3:31)
14. Révélation (2:20)
15. Le crime et l'enfant (1:44)
16. Le coupable (5:10)

Nos articles sur cette BO

Après le très bruyant Eragon (moyennement inspiré - faute d'un film inspirant), on retrouve ici un Patrick Doyle plus introspectif, plus intimiste et plus atmosphérique. Pourtant les thèmes ne manquent pas, à commencer par celui évoquant le personnage de Camille (entendu dans la bande-annonce du film), thème descendant, lent et mélancolique, inquiétant, mystérieux, joué au piano puis aux cordes, avec l'orchestration dense et sombre qu'on connaît à Patrick Doyle. Après cette entrée en matière plutôt classique mais efficace, on découvre un Doyle plus sombre ("L'érudit"), où l'orchestration des cordes et des bois évoque curieusement Basil Poledouris (sic), voire certaines couleurs du Golden Age américain à l'occasion, avec un thème évoquant un châtiment biblique à l'instar de "Ben Hur" ou des "Dix Commandements" ("L'archéologue").

De facture toujours très professionnelle et raffinée, la partition de Doyle est interprétée tout en finesse par le London Symphony Orchestra (dirigé par James Shearman), le compositeur n'hésitant à mettre à contribution chaque élément de l'orchestre, notamment les cordes qui, à l'occasion, s'introduisent furtivement vers une musique plus contemporaine (pizzicato de cordes, clusters).

Envoûtant et mystérieux, le score vogue ainsi entre moments de tension, entre chimères et non-dits (le fléau), et passages plus lyriques avec ce superbe thème descendant, sombre et inquiétant, plus proche des personnages. Le thème est repris de manière plus rapide dans "Mort à Marseille", avant de laisser place à quelques sonorités électroniques discrètes dans "Chasse à l'homme", l'unique morceau mouvementé de la partition, ne rivalisant pas cependant avec la fougue de Frankenstein ou de Harry Potter & la Coupe de Feu. "Afrique" évoque bien évidemment le continent africain avec une voix d'enfant et quelques percussions discrètes, mais rapidement on revient à une musique pour épurée, avec des boucles, qui lorgne bien davantage du côté du thriller que de la musique du monde, de la même manière que le récent Wah-Wah du même Patrick Doyle restait une partition purement romantique alors que le film se déroule en Afrique australe. Finalement, "Révélation" laisse place à un dénouement et à un certain apaisement, Doyle préférant encore ici la retenue à l'emphase. Le morceau est pourtant emprunt d'un beau lyrisme.

On pourra reprocher un certain manque de rythme et d'évolution au sein de cette partition (au moins pour l'écoute isolée en CD, qui révèle peu de relief), Patrick Doyle semble avoir signé là une musique en roue libre, sans chercher l'originalité. Mais force est de constater que l'atmosphère et superbement posée et la musique remplit amplement son rôle au sein de l'histoire, sans en faire trop ni trop peu. Un score mineur de Patrick Doyle mais un opus intéressant pour ceux qui suivent la carrière de ce compositeur anglais versatile qui approfondit ici son travail sur les ambiances, déjà développé tout au long de sa collaboration avec Régis Wargnier.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis