Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Les Rayures du zèbre  (2014)

Boogaloo Music (3 février 2014) - En digital | Album


 

Le compositeur et orchestrateur français Emmanuel d'Orlando signe une musique pour la nouvelle comédie du réalisateur belge Benoît Mariage.



[© Texte : Cinezik] •
Les Rayures du zèbre

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Donne-moi ton sourire, Orchestre Bouaké
2. Aminata, Aïcha Koné
3. Pecoussa, François Lougah
4. C'est moi son père, Emmanuel D'orlando
5. Swaziland, Transvaal Rockin' Jazz Stars
6. Bambo Siyaya, Wilson Makawa And His Guitar
7. Soulevé soulevé, DJ Samouraï
8. Les chaussures, Emmanuel D'orlando
9. Furaha Ya Kanu, O.S. Africa Jazz Onema Pascal
10. Unité, Moussa Doumbia
11. Africa, Emmanuel D'orlando
12. Djanfa Magni, Lansiné Kouyaté, David Neerman
13. It's a Vanity, Gabo Brown, Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou
14. La transaction, Emmanuel D'orlando
15. Masanga, Jean Bosco Mwenda
16. Fanga, Mamadou Doumbia
17. Iris, Daby Touré
18. La rencontre, Emmanuel D'orlando
19. Suro Onipa, The E.K.'s Band

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Note de l'éditeur

Nous avons voulu créer une bande originale à lʼimage du film, en faisant un dosage judicieux entre la force du patrimoine musical africain et la création dʼune musique originale, savamment composée et orchestrée par Emmanuel DʼOrlando.

Les morceaux tels que « Donne-moi ton sourire », « Pecoussa », « Aminata », « Fanga » ou « Unité » font partie du patrimoine de la musique ivoirienne. Passant de la rumba lente avec « Donne-Moi ton Sourire » dʼun des orchestres les plus célèbres de Côte dʼIvoire, lʼOrchestre de Bouaké ; par « Fanga », rumba à la cubaine interprétée par le doyen de la musique ivoirienne Mamadou Doumbia ; au « Pecoussa » du « papa national » François Lougah, célèbre ambianceur des nuits ivoiriennes ; par la soul-funk noire américaine des années 70 de Moussa Doumbia avec « Unité » ; et la plus célèbre chanteuse mandingue Aïcha Koné avec « Aminata », les musiques additionnelles ivoiriennes dopent lʼénergie des scènes et soulignent lʼexubérance de la vie à Abidjan.
La bande originale du film, avec les morceaux « Suro Onipa », « Bambo Siyaya », « Furaha Ya Kanu »,« Swaziland » , « Masanga » nous plonge dans des « standards » des années 50 et 60 de la musique africaine. Ils colorent de leur tendre ironie les rapports « néo coloniaux » du coach belge avec ses femmes et son joueur. Le coupé décalé de DJ Samouraï avec son titre « Soulevé soulevé », donne une touche contemporaine à cet ensemble coloré. La composition originale dʼEmmanuel DʼOrlando, à la tonalité plus occidentale proche de la musique classique, accompagne la narration en soulignant les soubresauts de la vie de nos deux personnages, comme un écho a la force de leurs émotions.

 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis