Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Tideland  (2006)

Rykodisc (17 octobre 2006) - 0:51:46 | Original Score [musique originale]


 

Les frères Danna composent ensemble sur ce film de Terry Giliam adapté du roman de Mitch Cullin. Si le film sombre souvent dans le ridicule hermétique le plus absolu, la BO alterne agréablement entre chansons rétros (au début du CD) et score délicat qui en dit bien davantage sur la psychologie enfantine que l'ensemble du film...



[© Texte : Cinezik] •
Tideland

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Van Gogh In Hollywood - Jeff Bridges & Chris Pelonis (3:37)
2. Boom Boom - John Lee Hooker (2:33)
3. I'm a Ghost (1:48)
4. Corn Swimming (1:52)
5. Grandma's House (1:12)
6. Under Water (2:39)
7. Running From Del (2:41)
8. They Won't Be Out Until Tonight (1:22)
9. Madrigal For A Mummy (1:49)
10. In The Chair With Daddy (1:45)
11. Del & Dickens Leave (1:00)
12. Hunting For Squirrels (2:12)
13. The Bad Place (1:51)
14. The Bog Man (1:33)
15. Feather Boa (1:35)
16. She Doesn't Hate Me (1:31)
17. Empty Rooms (0:56)
18. Picnic (1:24)
19. JR's Suitcase (1:43)
20. My Boyfriend (2:34)
21. Visiting Dickens (1:31)
22. Glitter Gal Tells (3:15)
23. Run To Daddy (2:02)
24. Train Wreck (5:02)
25. Wash Me In The Blood (2:19) +

+ Morceau caché

Nos articles sur cette BO

Les deux frères Danna, Jeff et Michael, composent à nouveau ensemble après quelques expériences dans la musique traditionnelle celtique. Ce film de Terry Gilliam leur permet d'exercer leur talent pour les mélodies délicates, tout en concervant une approche très psychologique chère à Mychael Danna, le compositeur atitré d'Atom Egoyan.

Ils y développent un thème discret et introspectif, assez malicieux, qui évoque assez bien le personnage de Jeliza-Rose (Jodelle Ferland, également vue dans le "Silent Hill" de Christophe Gans), sorte de gamine schizophrénique qui délire dans son monde à la manière d'Alice au pays des merveilles. Bois et piano s'accordent avec tendresse dans "Grandma's House" pour développer le thème dans toute sa splendeur et son ambiguité, tandis que "Under Water" est un voyage dans les méandres de l'esprit délirant de Jeliza-Rose (ou de Terry Gilliam ?). Les frères alternent alors grand orchestre et passages plus introspectifs, en évitant par chance de tomber dans le déjà vu ou l'atmosphérique clostrophobique propre aux films psychologiques. La musique n'évite cependant pas au film de sombrer dans la nullité la plus absolu (c'est bel et bien le pire film de Terry Gilliam), mais elle réhausse dans aucun doute les images en leur donnant une belle ampleur et parfois même un lyrisme superbe qui fait respirer un scénario hyper confus.

Les Danna étonnent souvent, alternant moments grandioses et passages plus expérimentaux (avec par exemple des instruments peu courants tels que le dijeridoo ou l'accordéon - Mychael est un spécialiste des musiques du monde et il s'en sert bien). Par moments, une délicate voix féminine apparaît ("Madrigal For A Mummy") pour évoquer la figure de la mère, disparue. Le thème est repris à toutes les sauces (violon, piano, guitare, etc) et c'est tant mieux parce qu'il est superbe. On pense parfois à l'univers des frères Coen et aux thèmes de Carter Burwell, dont celui-ci est très proche. Une belle musique pour suggérer une folie douce et enfantine. Dommage que le film ne lui fasse que partiellement honneur.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis