Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

X Files, Regeneration (I Want to Believe)  (2008)

Decca (28 juillet 2008) | Original Score [musique originale]



Le compositeur de X-Files revient pour le second long-métrage inspiré de la série culte créée par Chris Carter. Il avait déjà signé la musique (très réussie) du premier film, sorti en 1998 (lire notre critique ici).

[© Texte : Cinezik] •

X Files, Regeneration (I Want to Believe)

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Moonrise
2. No Cures/Looking for Fox 
3. The Trip to DC 
4. Father Joe 
5. What if You're Wrong/Sister 
6. Ybara The Strange/Waterboard 
7. Can't Sleep/Ice Field 
8. March and Dig/Girl in a Box 
9. A Higher Conscious 
10. The Surgery 
11. Good Luck 
12. Seizure/Attempted Escape 
13. Foot Chase 
14. Moutain Montage/The Plow 
15. Photo Evidence 
16. The Preparation 
17. Tranquilized 
18. The Axe Post 
19. Box Them 
20. Home Again 
21. X-Files Theme 
22. Broken 
23. Dying 2 Live

Autour de cette BO

L'éditeur a ouvert un site exclusivement dédié à la musique de ce film : http://www.xfiles-bo.fr

Nos articles sur cette BO

Cette bande originale propose des nouvelles compositions de Mark Snow pour la série qu'il avait déja composée. Sa musique joue sur quelques notes de piano, quelques cordes, mais surtout beaucoup d'effets spéciaux - sound design - afin d'accentuer le mystère et la dimension paranormale de ce deuxième film. Ainsi, la musique n'est pas du tout mélodique ni thématique mais repose sur des atmosphères, des textures, et se rapproche par certains aspects de ce que Brad Fiedel pouvait faire pour "The Serpent and the rainbow" ou "Terminator" avec ce même travail dans l'association de l'orchestre et des effets plus spéciaux. Alors que ce mélange illustrait chez le premier le rapport Homme/Machine, il est ici à mettre en relation avec le rapport Normal/Paranormal. Dés la moitié de l'album, une voix opératique fait son apparition et élève l'ensemble vers une poésie appréciable, légère et onirique. Au final, une certaine mélancolie (nostalgie d'une série révolue ?) est présente par un piano tendre et quelques cordes langoureuses.

Quant au célèbre thème de la série avec ses six notes qui composaient le générique télévisé, il n'est présent qu'en fin d'album pour un remix trip-hop de Unkle.

Benoit Basirico

Mark Snow signe ici une oeuvre de maturité, avec une orchestration dense et soignée, toujours subtile, jamais tape à l'oeil, et moins ennuyeuse que les nappes électroniques qu'il utilisait pour la série. Nous sommes en présence ici d'une musique cohérente, quasi-intégralement orchestrale, aux sonorités recherchées (à défaut d'originalité). L'écriture de Mark Snow semble évoluer vers un raffinement qui ferait presque figure de revendication pro-vieille école, avec cette teinte de nostalgie des années 90 (déjà !). On est en tout cas bel et bien au cinéma et plus à la télévision.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis