Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

10e édition du Festival d'Aubagne 2009
Aubagne, Du 16 au 21 mars 2009

- Publié le 01-03-2009
imbert,charest,oliva,festival-aubagne, - 10e édition du Festival d'Aubagne 2009


Durant six jours, la ville d'Aubagne accueille une centaine de jeunes réalisateurs, compositeurs et professionnels venus de 17 pays. Ce Festival Musique et cinéma a fêté dans sa ville de Provence ses 10 ans, et tend à devenir le rendez-vous incontournable pour tout amateur de musique de film. Cinezik s'y installe pour sa 4e année de suite, et ce n'est pas fini...

Compétition / Palmarès

Le jury longs métrages était composé de Benoît CHAREST (compositeur, Québec), Axel GUYOT (producteur, France), Stéphan Oliva (compositeur, France) (voir le jury sur la photo avec Stephan Oliva au piano qui joua des airs célèbres comme Psycho en intermèdes). Il décerna parmi les 12 prix le Grand Prix consacré à la création musicale et sonore.
Le GRAND PRIX de la MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE pour un long métrage est attribué à la Québécoise Catherine MAJOR (la voir sur la photo) pour "The RIng" de Anaïs Barbeau-Lavalette (Québec - 2007 - Fiction - 1er long métrage). Le jury a été sensible à "la valse subtile de Catherine Major qui émerge en contrepoint des images choc de Anaïs Barbeau-Lavalette". Il lui a également attribué le Prix du MEILLEUR FILM en raison "de la lumière qui irradie de ce sombre poème, celle du jeune comédien Maxime Desjardins-Tremblay qui ressuscite le Jean-Pierre Léaud des Quatre cents coups. » Egalement récompensés pour le Prix du MEILLEUR SCÉNARIO le film d’animation "Le sens de la vie pour 9.99$" de Tatia Rosenthal (Australie & Israël - 2008 – 1er film) et pour le PRIX SPÉCIAL DU JURY le documentaire "Ne me libérez pas je m’en charge" de Fabienne Godet (France - 2009 – 2ième long métrage).

Le jury courts métrages était composé de : Ricardo GIAGNI (auteur, réalisateur, compositeur, Italie), Txema MUNOZ (scénariste, réalisateur, distributeur, Pays Basque espagnol), Yanos XANTUS (réalisateur et distributeur, Hongrie). Il a remis le GRAND PRIX de la MEILLEURE CRÉATION SONORE pour un court métrage au concepteur sonore Sylvester HOLM pour "The Smáfuglar" ("Little Birds") de Rúnar Rúnarsson (Islande/Danemark). Le jury a été séduit par "le rapport subtil et équilibré entre le son, le silence et les images qui donne toute sa force à ce magnifique film". Egalement récompensés pour le Prix FICTION "Yo sólo miro" de Gorka Cornejo (Espagne - 2008 - 1er film), pour la MENTION SPÉCIALE "Clacson" de Takehito Kuroha (Italie - 2007 – 3ième film), pour le Prix DOCUMENTAIRE "N’entre pas sans violence dans la nuit" de Sylvain George (France - 2007 - 2ième film), pour le Prix ANIMATION à "O ponozkach a laske" de Michaela Copikova (Slovaquie - 2008 – 3ième film), pour le Prix EXPÉRIMENTAL à "Rauschen & Brausen" de Daniel Burkhardt (Allemagne - 2007 – 3ième film).

Rencontres Réalisateurs / Compositeurs

Chaque matin, réalisateurs et compositeurs des films en compétition prennent leur croissant et café un micro à la main pour échanger leur expérience. Il se dégage des propos de chacun des expériences multiples, certains ayant plus de certitudes sur le métier que d'autres, le débat manquait d'un parrain nuançant ce qui se dit, mais les enjeux du rapport entre réalisateurs et compositeurs sont mis à l'épreuve (les voir sur la photo autour de la table). Ces rencontres font d'Aubagne le seul véritable lieu abordant frontalement les enjeux du métier de compositeur pour l'image, avec à l'appui la projection des films de tous ces jeunes talents.

Master Class

Le Festival a organisé pour la sixième année consécutive une master class de composition musicale pour l’Image dirigée par le compositeur saxophoniste Raphaël Imbert. Des exercices de composition musicale sont opérés par 8 jeunes musiciens (les voir sur la photo autour de Raphael Imbert) sur des films muets de Leo Mc Carey. L’objectif était de fournir un travail achevé le 21 mars à l’occasion de la soirée de clôture du Festival et d’offrir une représentation publique.

Ce ciné-concert fut ainsi le point d'orgue d'une semaine fabuleuse pour un spectacle total, mélant musiques et images, cinéma des origines et compositeurs de demain, notes burlesques et instants mélodiques. Beau travail !

Au programme :

Deux compétitions internationales qui se découpent en 10 programmes de courts métrages, ainsi que 8 coups de coeurs de longs métrages en Avant-première dans lesquels l'image et le son sont indissociables de la vision du réalisateur.

Ce festival est aussi l'occasion pour les jeunes cinéastes de rencontrer des personnes expérimentées tel que l'acteur belge Olivier Gourmet ou bien de partager l'expérience du comédien Michael Lonsdale. Sera aussi présent Jean-Pierre Duret, cet ingénieur du son reconverti dans la réalisation, qui présentera "Puisque nous sommes nés".

Le jazzman Raphaël Imbert coordonnera les deux ciné-concerts. L'un sera joué par Philippe Carrèse alors que celui de la soirée de clôture du festival sera dédié aux courts métrages muets du cinéaste américain Léo McCarey.

A cela s'ajoute des programmes hors compétitons intitulés "Des courts qui rendent heureux" et "Sacrebleu", ainsi qu'une nuit de l'horreur puis une programmation pour enfants sur le droit de l'homme. Et pour finir, il y aura des formations professionnelles autour de la musique à l'image avec le concours Sirar destiné à un premier court métrage et musique de film.

- Publié le 01-03-2009

Vos avis