Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

16 mai 2011

Cannes #6 - La musique cosmique de TREE OF LIFE
Cannes

- Publié le 16-05-2011
tree_life,apollonide,et_maintenant_on_va_ou,island_2011,busong, - Cannes #6 - La musique cosmique de TREE OF LIFE


L'arlésienne TREE OF LIFE enfin dévoilée, une attente succédée par une déception pour certains avec une projection qui donna lieu aux premiers sifflets de la quinzaine. La musique grandiose (Preisner, Tavener) participe à ce poème expérimental, un tunnel cosmique, presque mégalomaniaque, BO nuancée par un piano et quelques cordes d'un Alexandre Desplat discret. Par ailleurs, Bertrand Bonello écrit la musique de son film sur les maisons closes, et Khaled Mouzanar retrouve Nadine Labaki pour des cordes et quelques chansons.

Terrence Malick - THE TREE OF LIFE (Musique : Alexandre Desplat)

Alexandre Desplat succède à Ennio Morricone (Les Moissons du ciel), Hans Zimmer (La Ligne rouge) ou James Horner (Le Nouveau monde) pour Terrence Malick.
La partition (cordes et piano) d'Alexandre Desplat est discrète, elle se mêle à la voix off et à l'environnement sonore avec les bruits du quotidien et ceux de la nature.
Le film regorge par ailleurs de musiques préexistantes, des requiems, "Resurrection in hades" de John Tavener pour la séquence d'ouverture, "Lacrimosa - requiem for my friend" de Zbigniew Preisner (compositeur polonais des films de Kieslowski) pour la naissance de l'univers ou celui de Berlioz pour la séquence d'anticipation, et encore Gyorgy Ligeti, bach, Mozart, Couperin... Par ailleurs, on entend dans le film la musique de la Bande Annonce qui est “My Country –Vltava (The Moldau)” de Bedrich Smetana. Voir le listing complet sur la fiche du film.

"Lacrimosa - requiem for my friend" de Zbigniew Preisner

Bertrand Bonello - L'APOLLONIDE - SOUVENIRS DE LA MAISON CLOSE

Après DE LA GUERRE et MY NEW PICTURES, le réalisateur Bertrand Bonello écrit la musique de son long-métrage, une partition "lynchienne" faite de textures et d'ambiances sonores instaurant un climat d'angoisse.
On y entend "Nights in white satin" de The Moody Blues :

Nadine Labaki - ET MAINTENANT ON VA OÚ ? (Musique : Khaled Mouzanar)

Khaled Mouzanar retrouve Nadine Labaki après CARAMEL pour une partition de cordes (quatuor avec les arrangements de Marie Jeanne Sérero) et des chansons écrites avant le début du tournage (puisque les comédiens les interprètent) sur les paroles de Tania Saleh. Cela confère au film un aspect de comédie musicale avec une chanson qui revient en générique de fin qui est comme un tube que l'on retient et chantonne, un aspect populaire digne des comédies de Bollywood.

Kamen Kalev - THE ISLAND  (Musique : Jean-Paul Wall)

Jean-Paul Wall retrouve le réalisateur bulgare Kamen Kalev après EASTERN PLAYS. La partition est un mélange de musique additionnelle, de musique symphonique et de sons électroniques qui contribuent à instaurer un climat de tension, d'angoisse, qui règne sur l'île du film. On peut également entendre "Clap Hands" de Tom Waits, des partitions de piano de l'album "Philarmonics" de la compositrice danoise Agnès Obel, et la sonate n°1 de Mozart jouée par l'Orchestre symphonique de Gothenberg.

"Clap Hands" de Tom Waits :


Auraeus Solito - BUSONG (Musique : Diwa De Leon)

C'est une première collaboration de Diwa de Leon pour Auraeus Solito. Compositeur fructueux, il a composé la musique de quatre films en 2010 (ISHMAEL de Richard Somes, MAGKAKAPATID de Kim Homer Garcia, MAMARAZZI de Joel Lamangan et EMIR de Chito S. Rono). Le film est rythmé par des mélodies de flûtes, de percussions et de cordes composées par Diwa de Leon, produisant une sonorité exotique. Cette musique accompagne le récit et parfois illustre certaines scènes (notamment quand la jeune fille court avec des percussions produisant une rythmique jusqu'à ce que celle-ci s'arrête). Sont aussi présentes dans le film les chansons "Busong's theme song" de Pat Marquez ainsi que "Aruding" de Maria Serbin et Jeanice Joy B.

 Retrouvez notre Espace CANNES 2011

- Publié le 16-05-2011

Vos avis