Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

 

Critiques BO

La musique au style Yiddish accompagne le film de la comédie à la nostalgie.
Du vent dans mes mollets (Eric Slabiak)

BB - Publié le 21-08-2012


Eric Slabiak, sans être un spécialiste de la musique de film, plus connu pour ses musiques tziganes, parvient à coller au film, à ses émotions, et à y insuffler un rythme. 

 

Eric Slabiak, violoniste connu pour son style yiddish et tzigane au sein du groupe Les Yeux noirs ne déroge pas à sa réputation avec une partition souvent rythmée et joyeuse, bien que la guitare ou la clarinette soit préférée au violon. La piste 20 ("Poursuite de Madame Danièle") est dans la pure tradition du jazz manouche. Mais, au service du film et de ses émotions, quelques cordes peuvent se faire mélancoliques ("La Mort de Valérie"), une clarinette se fait nostalgique ("L'enfance du père 2"), une autre piste se fait plus agitée pour illustrer l'action ("Poursuite de Rachel") mais avec toujours une résurgence yiddish qui est la constance de la BO, pour désigner les origines juives des personnages. Tout en collant au patchwork émotionnel du film, la musique est assez homogène avec un travail mélodique qui permet de maintenir un thème d'une tonalité à une autre. Pour conclure, citons la réalisatrice dans le livret du disque : "La musique d'Eric ponctue délicatement chacune de mes intentions, elle accompagne avec discrétion et bienveillance les personnages dans leurs émotions. Oui, je dirais que la musique d'Eric est une belle accompagnatrice : elle ne vole jamais la vedette, mais sans elle, le film aurait moins de souffle."

 

BB - Publié le 21-08-2012

Vos avis