Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Compositeurs

Interview Eduardo Noya (MOMMY)
Cannes

- Publié le 24-05-2014
mommy,Cannes 2014,dolan,Quebec - Interview Eduardo Noya (MOMMY)

 Accédez à notre espace dédié du Festival de Cannes 2014



Le compositeur Eduardo Noya Schreus est connu pour son groupe Noia avec lequel il avait signé pour le réalisateur québécois Xavier Dolan la musique de LAWRENCE ANYWAYS.

Interview Eduardo Noya (MOMMY)

Cinezik : Comment s'est produite votre rencontre avec Xavier Dolan ?

Eduardo Noya
: C'était à travers une amie en commun qui lui avait montré mon travail. Il a trouvé ma musique très bonne, très proche de ce qu'il voulait faire. C'était pour LAWRENCE ANYWAYS. Je lui ai dit "oui" sans hésiter. On s'est ensuite rencontrés après un an et demi d'attente, pour la post-production.

A quel moment intervenez-vous sur ses films ?

E.N : C'était la même chose pour les deux fois où j'ai travaillé avec lui, j'interviens toujours après avoir vu le film, du moins une première version du montage. C'est à ce moment-là que je commence à monter ma musique, à composer la musique en regardant le film. Dans le même temps, Xavier continue à couper dans ses images, à modifier des choses. Et parfois, j'ai fait un morceau qu'il faut ré-adapter.

Quand vous avez le montage, est-ce que les musiques existantes sont déjà présentes ?

E.N : Elles sont déjà mises parce qu'au moment de concevoir le film, Xavier a déja eu toutes ses idées de chansons et dans quelles scènes elles seront.

Quel était dans MOMMY le rôle de votre musique ?

E.N : Le rôle de la musique chez Xavier est de supporter, et parfois même d'amplifier, l'atmosphère du film. Et dans le même temps elle doit être subtile, elle ne doit pas trop s'entendre, elle ne doit pas être plus haute que la voix et les dialogues. Xavier me disait que la musique est comme un autre comédien dans le film, on ne la voit pas mais elle est là tout le temps.

Quel est le dialogue avec Xavier concernant votre musique, est-il directif ?

E.N : Dans ses films, il dirige tout (Ndlr : il écrit ses films, cadre, s'occupe des décors...), et parfois il me guide pour la musique, il me dit quoi faire, car c'est lui qui connait le film tellement mieux que moi. Il m'indique où la musique doit être.

Votre musique de film est-elle dans le même style que votre musique personnelle ?

E.N : J'ai un groupe, on joue des concerts, c'est une approche très différente, c'est de la musique électronique. Parfois on fait des chansons. Ce qui est commun à mes musiques de films, c'est techniquement, je joue moi-même la musique puis je la mixe chez moi, dans mon ordinateur.

La musique est pourtant orchestrale dans MOMMY...

E.N : Oui, mais ce sont des échantillons, des faux violons, mais cela ne l'empêche pas d'avoir de la profondeur et de provoquer des sensations, de la tristesse, du regret, de la mélancolie...

Propos recueillis à Cannes en mai 2014 par Benoit Basirico

 

- Publié le 24-05-2014

 Accédez à notre espace dédié du Festival de Cannes 2014

Vos avis