Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Infos

 

Quelles musiques dans les films sortis le 26 octobre 2016 ?
En salles

- Publié le 26-10-2016
attrape-reves,doctor-strange,fille-du-train,moi-daniel-blake,mystere-jerome-bosch,sing-street,tamara, - Quelles musiques dans les films sortis le 26 octobre 2016 ?


Cinezik vous propose sa sélection commentée des musiques à écouter en salle dans les films à l'affiche. Cette semaine, sont à l'affiche Michael Brook, Michael Giacchino, Danny Elfman, George Fenton...

SING STREET

 

Après "New York Melody" (2013) et "Once" (2007), le réalisateur irlandais John Carney réalise un nouveau film musical (un jeune homme introverti décide de monter un groupe de rock, "Sing Street") mélant le social (s'en sortir malgré des origines modestes) et la romance (l'adolescent du film monte le groupe pour séduire une jeune femme). Les chansons du groupe sont vraiment interprétés par l'acteur Ferdia Walsh-Peelo et écrites par Gary Clark. On y entend aussi des titres évoqués dans les dialogues : The Cure, Duran Duran... Bono, chanteur de U2 et The Edge, guitariste du groupe participent à la BO.

 VOIR LE TRACKLIST DU FILM
 [BO DISPONIBLE]
 LIRE LES NOTES DE COULISSES SUR LA FABRICATION DE CETTE B.O
 Ecoutez l'integralité des 8 chansons originales du groupe "Sing Street"

 Voir notre Making Of Vidéo

DOCTOR STRANGE

 

Michael Giacchino fait la rencontre de Scott Derrickson, lequel avait travaillé jusque là avec Christopher Young sur "The Exorcism of Emily Rose" (2005), "Sinister" (2012) et "Deliver Us from Evil" (2014). Le compositeur surprend pour sa première production Marvel en alliant le grandiose (avec choeurs, orchestre dans une dimension épique, à l'image de l'ouverture "Ancient Sorcerer’s secret") et l'intime (à l'image de "Hands Dealt", pièce minimaliste avec piano et cordes). On se réjouit du matériau thématique exploité (un thème au piano repris au clavecin) ainsi que de la richesse et de l'inventivité dans l'instrumentation (hormis le clavecin, nous entendons des guitares electriques, des flûtes, une harpe...), ce qui s'avère être une grande audace dans le contexte actuel du blockbuster américain anéantissant toute créativité et invention thématique. Par ailleurs, Giacchino s'amuse à mêler les références historiques, convoquant à la fois le clavecin baroque d'un siècle passé ("Go for Baroque") et des bizarreries electroniques (comme la voix digitalement inversée sur « A long strange Trip »). A ce propos, le morceau "Post op Paracosm" rappelle les expérimentations de Wendy Carlos remixant Beethoven dans "Orange mécanique". 

 [BO DISPONIBLE]

 Ecoutez intégralement cette BO


LA FILLE DU TRAIN

 

Pour ce thriller, Danny Elfman fait la connaissance de Tate Taylor qui a pu faire appel par le passé à Thomas Newman sur "The Help" (2011) et "Get on Up" (2014), avec une partition sans thème ni mélodie (comme le compositeur pouvait le faire chez Tim Burton), mais qui privilégie la texture par ses sons electroniques épurés, ses percussions et son piano minimalistes, rappelant à la fois Vangelis et Trent Reznor. Des petits fragments non developpés se destinent à instaurer une tension immédiate. Cette musique est un voyage dans un esprit tourmenté, avec l'ajout de voix célestes ironiques pour se rappeler qui tient le pupitre.

 [BO DISPONIBLE]

 Ecoutez intégralement cette BO

L'ATTRAPE-RÊVES

 

Michael Brook signe la musique du premier film américain de la cinéaste péruvienne Claudia Llosa qui avait travaillé avec Selma Mutal sur ses deux premiers films "The Milk of Sorrow" ("Fausta" - 2009) et "Madeinusa" (2006).

 

 

MOI, DANIEL BLAKE

 

Le compositeur anglais George Fenton retrouve son fidèle compatriote Ken Loach pour son nouveau film social engagé, et en signe uniquement une musique de générique de fin.

 

 

LE MYSTÈRE JÉRÔME BOSCH

 

Le réalisateur espagnol José Luis Lopez-Linares convoque pour son documentaire divers titres (Max Richter, Daniel Hope, Ólafur Arnalds...).

José Luis Lopez-Linares : "Je ne voulais pas d'une musique d'époque. J'ai essayé de concevoir une bande originale aussi variée et moderne que le tableau."

 LIRE LES PROPOS DU RÉALISATEUR

 

TAMARA

 

Alexandre Castagnetti (accompagné de Clément Marchand) signe la musique de sa comédie.

 

 

 

Et aussi :

L'Orchestre des aveugles
Drame marocain de Mohamed Mouftakir
Musique : Didier Lockwood

Heart of glass
Documentaire de Jérôme de Gerlache
Musique : Cyesm

La Bataille de Florange
Documentaire français de Jean-Claude Poirson
Musique : Laurent Faessel

 

- Publié le 26-10-2016

Vos avis