Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

 

Critiques BO

BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue
#LesIndestructibles #MichaelGiacchino

par Benoit Basirico - Publié le 17-06-2019
incredibles,@,giacchino, - BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue


Voici le 13e épisode de notre série consacrée aux B.O cultes du cinéma d'animation des années 80 à 2000, avec celle des INDESTRUCTIBLES (2004) de Brad Bird.

Michael Giacchino fait son entrée dans l'univers Pixar, qu'il retrouvera sur "Up", "Inside Out", "The Incredibles 2", "Ratatouille", "Cars 2" et "Coco". A chaque fois, il tente de définir le son du film avec sa couleur instrumentale singulière. Avant la guitare mexicaine de COCO, l'accordéon parisien de RATATOUILLE, la nostalgie de la vieillesse dans LA-HAUT, il convoque ici les cuivres explosifs du film d'espionnage (on pense inévitablement à James Bond - John Barry était d'ailleurs initialement pressenti sur ce projet). Davantage que chez ses comparses oeuvrant chez Pixar, Thomas Newman (WALL-E) ou Randy Newman (TOY STORY), sa musique est d'une grande richesse instrumentale et thématique. Elle parvient à se montrer virtuose, tout en servant le film par son énergie communicative. 

Le compositeur illustre à merveille les scènes d'action, avec un orchestre massif et cuivré, se déployant avec frénésie sur un rythme infernal. Cuivres, saxophones, batterie et piano s'ajoutent à l'orchestre pour l'élaboration d'un thème héroïque. La référence à James Bond aurait pu n'être qu'un vulgaire pastiche de plus, mais Michael Giacchino met toute son énergie, sans cynisme, à faire exister les personnages, leurs rêves et préoccupations. 

En effet, puisqu'il s'agit d'une famille de super-héros dotés de super-pouvoirs, mais obligés par la société de mener une vie normale, la musique convoque cette vocation perdue, avec une pointe de nostalgie et beaucoup de tendresse. Que ce soit sur RATATOUILLE (un rat qui veut devenir cuisinier), COCO (un garçon qui rêve de devenir grand guitariste), ou LA-HAUT (un vendeur de ballons de 78 ans qui aspire au grand voyage), Giacchino traduit musicalement les aspirations des personnages, qui finissent par prendre forme pour une ultime aventure. 

Tous les épisodes : 

BO Culte - Films d'Animation #1 : LE ROI ET L'OISEAU (Wojciech Kilar, 1980), mélancolie et allégresse du conte 

BO Culte - Films d'Animation #2 : BRISBY ET LE SECRET DE NIMH (Jerry Goldsmith, 1982), épique et terrifiant

BO Culte - Films d'Animation #3 : TARAM ET LE CHAUDRON MAGIQUE (Elmer Bernstein, 1985), noirceur et frivolité ajoutés au romantisme des Ondes Martenot

BO Culte - Films d'Animation #4 : BASIL DÉTECTIVE PRIVÉ (Henry Mancini, 1986), atmosphère sombre et ironique

BO Culte - Films d'Animation #5 : MON VOISIN TOTORO (Joe Hisaishi, 1988), mélodies limpides et richesse instrumentale

BO Culte - Films d'Animation #6 : AKIRA (Shoji Yamashiro, 1988), entre expérimentation et tradition

BO Culte - Films d'Animation #7 : LE PETIT DINOSAURE ET LA VALLÉE DES MERVEILLES (The Land Before Time - James Horner, 1988), une aventure complète

BO Culte - Films d'Animation #8 : ALADDIN (Alan Menken, 1992), un véritable feu d’artifice

BO Culte - Films d'Animation #9 : LE ROI LION (Hans Zimmer, 1994), une flûte soliste pour le lionceau Simba

BO Culte - Films d'Animation #10 : L'ETRANGE NOËL DE MR. JACK (Danny Elfman, 1994), une comédie musicale inventive sur tous les registres

BO Culte - Films d'Animation #11 : GHOST IN THE SHELL (Kenji Kawaï , 1995), méditation synthétique et vocale

BO Culte - Films d'Animation #12 : CHICKEN RUN (Harry Gregson-Williams et John Powell, 2000), dynamisme, héroïsme et humour 

BO Culte - Films d'Animation #13 : LES INDESTRUCTIBLES (Michael Giacchino, 2004), la renaissance d'une aspiration contenue

BO Culte - Films d'Animation #14 : AZUR & ASMAR (Gabriel Yared, 2006), un enchantement entre deux cultures

BO Culte - Films d'Animation #15 : VALSE AVEC BACHIR (Max Richter, 2008), la force émotionnelle du souvenir

BO Culte - Films d'Animation #16 : CORALINE (Bruno Coulais, 2009), inventivité débordante pour le cauchemar d'une petite fille

par Benoit Basirico - Publié le 17-06-2019

Vos avis