Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurRépertoiresCritiques de B.O ActusPodcastsCannes 2021

 

Rock This Town 2021, festival du film musical à Pau

9 au 14 novembre 2021 • Pau (64)

,@, - Rock This Town 2021, festival du film musical à Pau

- Publié le 05-11-2021




Rock This Town est un festival entièrement consacré aux films musicaux, avec du rock comme son titre l'indique, mais pas uniquement. Du reggae à la rumba congolaise, du maloya réunionnais au rap, en passant par les musiques électroniques, le jazz et même la musique classique, les 23 longs-métrages internationaux programmés reflètent l'éclectisme des cultures. Par la musique, ces films relatent des aventures humaines, des vies secrêtes, des émancipations, des souffrances, des combats, des histoires intimes... Parmi les prestigieux invités, on peut citer Julien Temple et Don Letts. S'ajoutent à la riche programmation 5 concerts, 2 ciné-concerts, 3 conférences, dont une sur la musique de film animée par Benoit Basirico (Cinezik), lequel fait partie du jury (qui decernera un prix issue de la compétition) aux côtés de Arthur Satan (musicien), Thierry Villeneuve (réalisateur), et Catherine Fontaine (médiatrice d'art, et ex-bassiste de rock). 

Conférence Musique au cinéma - 13 novembre à 11 h 00 - gratuit

Cette conférence de Benoit Basirico, journaliste spécialiste de la musique de film, relève les différents rôles que peut jouer une musique dans un film. La musique peut accompagner le rythme et l’ambiance d’une scène, venir en soutien, ou alors établir un contraste. Elle participe à l’écriture scénaristique en construisant un récit par des thèmes, convoque le souvenir, et caractérise les personnages. Elle favorise l’unité, consolide le montage, ou vient créer une rupture. Est abordée la question de l’emplacement, du choix des apparitions et disparitions de la musique, la place des silences. Sont relevés les différents statuts de la musique, entendue ou pas par les personnages. Puis la nature même de la musique de film est définie, dans sa multiplicité, dans le choix varié des instruments, des styles, le jeu qu’elle entretient avec les sons du film. Enfin, nous évoquerons les enjeux d’une collaboration entre les compositeurs et les cinéastes lorsqu’un langage commun est à définir et que les réalisateurs transmettent au musicien des références en indication. Cette séance entre ainsi de manière ludique, avec la projection d’extraits emblématiques, dans les coulisses du travail de la musique à l’image. Sans elle, les films perdraient de leur impact et de leur sens. 

Ciné-concert « La Nuit des Morts Vivants » par Texas Texas - 13 novembre à 22 h 00

Le son puissant, coloré, nuancé oscillant entre power rock aiguisé, indie rock dansant, transes électriques envoûtantes, volutes fuzz enivrantes, passant ainsi de l’arc en ciel à l’orage, de la gravité à l’apesanteur, du groupe Texas Texas est associé au thriller horrifique culte de George A.Romero produit en 1968 et qui a posé les bases d’un univers ultra populaire encore exploité aujourd’hui 

La place de la musique est claire dans la version originale du film : elle apparaît sur les scènes d’actions, principalement sans dialogues et disparaît lors des conversations. L’exercice du ciné-concert (aujourd’hui effectué tant sur des films muets que sur des films parlants) s’avère ici possible en conservant la majorité des échanges entre les personnages. Cette particularité dans le montage permet au trio de se substituer à la musique originale sur les temps d’actions, mais aussi d’accompagner les scènes originellement sans musique, avec une bande sonore plus subtile, ambiante, mesurée. Texas Texas souhaite réinterroger les thèmes et l’esthétique de ce film à travers le prisme de leur univers sonore composé de rythmiques lancinantes aux mutations syncopées, de guitares hypnotique aux accents bruitistes et de textures analogiques massives, afin de se substituer à l’orchestration classique du film. Le trio vise ainsi une réinterprétation en direct, personnelle mais fidèle à la dynamique et au sens de l’oeuvre originale… 

Invités

JULIEN TEMPLE (Royaume-Uni) : réalisateur venu du clip qui a filmé les Sex Pistols et les Rolling Stones.

DON LETTS (Royaume-Uni) : Il vient présenter "The Rebel Dread", un film consacré à sa carrière, réalisé de William E. Badgley. Il est devenu célèbre à la fin des années 70 en tant que DJ en transformant une génération de punks vers le reggae (notamment les Clash dont il était un proche). Par la suite, il réalisera plus de 300 vidéoclips pour un mélange éclectique d'artistes allant de Public Image à Bob Marley.

JAMPUR FRAIZE (Belgique) : Dessinateur de bandes dessinées, de dessins de presse, d'affiches, et d'illustrations, il collabore régulièrement avec le mensuel Rock&Folk depuis juin 2014 et avec le fanzine collectif liégeois « La Gazette du Rock » depuis 2011.

LISA ROVNER (Royaume-Uni) : artiste et cinéaste pour des projets créatifs allant de courts métrages, clips vidéo, publicités et expositions d'art. Elle a collaboré avec certains des artistes reconnus au niveau international, dont Pierre Huyghe, Liam Gillick, Sébastien Tellier, Maison Martin Margiela et Acne.

SAMANTHA SIMMONS (Etats-Unis / Allemagne) : DJ résidente de la mythique radio WFMU et Superviseure musicale du film REBEL DREAD (au programme de Rock This Town).

GUILLAUME DERO (France) : réalisateur de films sur des musiciens.

MICHAEL PATRICK KELLY (Etats-Unis) : Cinéaste et fondateur d'Aquapio Films Ltd.

KRISTIAN V. D. HEYDEN (Belgique) : Producteur. Il a produit A punk Daydream (2019) de Jimmy Hendrickx, un documentaire sur le street punk en Indonésie.

JÉRÔME FLORENVILLE (France) : technicien du son pour de nombreux concerts de musiques expérimentales avant de créer son propre micro label, Shambala Records, qui publie une dizaine d'albums d'artistes européens et japonais, notamment le duo Keiji Haino et Jean-François Pauvros.

JAE SHIM (Etats-Unis) : cinéaste américano-coréen.

HUGO SOBELMAN (France) : réalisateur d'une douzaine de clips musicaux pour la maison de disques indépendante X-RAY, puis de deux premiers longs métrages documentaires en 2020 (Golda Maria, Soul Kids ).

JAMES JUNE SCHNEIDER (Etats-Unis) : réalise des films et des vidéos, notamment "The Band That Met the Sound Beneath" (2012), avec le groupe punk chilien Panico.

MICHÈLE COLLERY (France) : Journaliste qui a exercé en Italie pour la RAI. Elle réalise des documentaires pour « L'Œil du cyclone » (Canal+) et des films pour Arte. En juin 2021, son livre consacré au réalisateur F.J. Ossang parait aux éditions Rouge Profond.

ISMAËL EL IRAKI (France) : diplômé de La Fémis en réalisation. Il réalise "Burning Casablanca" en 2021.

MARINA DÉAK (France) : Artistes qui écrit, réalise et joue en documentaire et en fiction.

GILLES ROF (France) : Journaliste et réalisateur de documentaires (Les Rebelles du Foot, Arte, prix Export de TV France international 2014 ; Gaudin, l'heure de l'inventaire, France Télévisions, Public Sénat). Il est correspondant du journal Le Monde, et anciennement de Télérama.

ALEXANDRE CARTIGNY (France) : Avec Artús - Rock brut, il signe son premier film en tant qu'auteur-réalisateur.

ANDY BOLUS (France) : Musicien expérimental, acteur incontournable de la contre-culture sonore et graphique internationale.

PASCAL ESCOBAR (France) : Guitariste, il a enregistré et tourné entre 1998 et 2015 dans des combos garage punk rock'n'roll de Marseille dont Gasolheads, Neurotic Swingers, Ich Bin Dead et Keith Richards Overdose.

PATRICK PUZENAT (France) : Documentariste, « TONTON MANU », documentaire long métrage réalisé avec Thierry DECHILLY.

 

En savoir plus sur sur les films et autres évènementswww.rockthistown-pau.fr

Rock This Town festival
Cinéma le Méliès
6 rue Bargoin
64000 Pau - France


En savoir plus :

Vos avis