Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

Compositeurs

Danny Elfman  
Né aux États-Unis en 1953.

Danny Elfman

C'était un chanteur-compositeur underground : il est aujourd'hui l'un des musiciens d'Hollywood les plus en vue. Cet ex-membre actif du groupe Oingo-Boingo a rendu les films de Tim Burton mémorables et poétiques, tout en se spécialisant malgré lui dans le film de super-héros.

Nouveautés

Incontournables du compositeur

Bio/Portrait

Danny Elfman est évidemment le compositeur attitré de Tim Burton, à l'univers gothique et féérique devenu culte. La musique de Danny Elfman pour ses films est à l'image des créations de Burton : originale, fantasque, baroque, riche et colorée, joyeuse ou grinçante, etc... Elfman est l'un des rares compositeurs issus du rock a avoir réussi dans la musique de film. Il est particulièrement doué pour les "Main Titles" de ses BO : ses "ouvertures" sont toujours monumentales, pleines d'inspiration et très dynamiques... Un vrai maestro dans le genre !

Elfman est également abonné aux BO de films adaptés de "comics" américains : après avoir mis en musique Batman, Dick Tracy et Darkman au début des années 1990, il a plus récemment composé le score (grandiose) de Spider-Man en 2002 (et sa suite en 2004), et celui de Hulk (plus complexe et atmosphérique) en 2003.

Danny Elman est né le 29 Mai 1953 au Texas, dans la petite ville d'Amarillo. Tout d'abord musicien, composeur et chanteur au sein du groupe Oingo Boingo (entre 1979 et 1995), c'est en 1980 qu'il entreprends sa première musique pour une oeuvre cinématographique : Forbidden Zone, le premier film réalisé par son frère Richard Elfman. Mais c'est en 1985 que Danny Elfman se lance pour de bon dans la création de bandes originales de films avec Pee Wee's Big Adventure, le premier film de Tim Burton. C'est le début d'une des plus fructueuses collaboration entre un compositeur et un réalisateur, riche en genre et en styles, mais surtout riche d'une imagination débordante des deux côtés ! Danny Elfman composera donc, par la suite, toutes les BO des films de Tim Burton (à l'exception de Ed Wood) : Beetlejuice et Batman en 1989, puis le chef d'oeuvre inégalé de Burton, Edward aux Mains d'Argent, en 1990.

Par ailleurs, il entame dès 1990 une collaboration avec Sam Raimi grâce à Darkman, puis écrit le thème de Army Of Darkness (Evil Dead 3) pour le même réalisateur en 1992 (le score est signé Joseph LoDuca, le compositeur des deux précédents Evil Dead).

Les années suivantes, il compose successivement deux de ses meilleures BO : Batman, le Défi (réalisé par Tim Burton en 1992) et L'Étrange Noël de Monsieur Jack (écrit et produit par Tim Burton, sorti en 1993), deux BO phares radicalement différentes dans leur approche musicale mais qui brillent toute deux d'un génie mélodique et rythmique sans précédent. Pour L'Etrange Noël, Danny Elfman est très largement impliqué dans la conception même de ce film d'animation désormais culte : il est l'auteur de la musique originale, mais aussi des chansons (et de leurs textes, qu'il interprète - c'est la voix de Jack en VO dans le film) et d'une partie du scénario. A tel point qu'il demande à être crédité comme co-auteur du film, ce que Tim Burton refuse catégoriquement.

Danny Elfman s'embrouille alors avec le réalisateur, qui fera appel à Howard Shore pour composer la musique délirante de Ed Wood en 1995. Pendant ce temps, Danny Elfman en profite pour rencontrer d'autres réalisateurs et se confronter à d'autres genres, tels que le drame (Sommersby, Black Beauty, Dolores Claiborne), le film d'action (Mission: Impossible) ou encore la comédie, pour Peter Jackson (The Frighteners - Fantômes contre Fantômes).

Heureusement, Tim Burton ne peut plus supporter plus longtemps d'être séparé de son acolyte de toujours lorsqu'il décide de réaliser Mars Attacks en 1996. Il rempile donc avec Elfman, qui écrit alors l'une de ses partitions les plus délirantes, très fortement inspirée des compositions fantastiques de Bernard Herrmann (le compositeur atitré d'Hitchcock), que Elfman n'hésite pas à citer comme son influence principale depuis qu'il écrit de la musique de film. La même année, Elfman continue d'explorer le film de comédie/fantastique avec Men In Black, puis Flubber. En 1998, il écrit la magnifique partition de Will Hunting, puis celle du remake de Psycho, non sans se délecter de remettre au goût du jour la partition mythique de Bernard Herrmann pour le film original d'Hitchcock. En 1999, il retrouve Sam Raimi sur Un Plan Simple, et continue d'affiner son style orchestral sur le Sleppy Hollow de Tim Burton. Désormais vrai maître dans l'art de l'orchestration symphonique massive (aidé de son orchestrateur attitré et collaborateur de toujours, Steve Bartek), il écrit une partition très guerrière et puissante pour le remake de La Planète des Singes réalisé par Burton en 2001. L'année suivante, il continue de donner suite à ses collaborations parallèles en composant le score de Men In Black 2 pour Barry Sonnenfeld, puis celui de Spider-Man pour Sam Raimi. Danny Elfman a également mis en musique le remake du film Le Sixième Sens de Michael Mann, intitulé Dragon Rouge (Brett Ratner, 2002). Une musique très minimaliste, qui n'est parfois pas sans rappeler les nappes de Hans Zimmer sur Hannibal, de Ridley Scott.

Toujours très demandé pour composer les musiques de films adaptés des comics américains, Elfman a également écrit la BO de Hulk (Ang Lee, 2003), après le rejet du compositeur Mychael Danna sur la production. L'influence de Danna s'y fait malgré tout ressentir (ambiances arabisantes un peu tout le long), mais le génie d'Elfman est bien là, avec un thème langoureux très efficace, et beaucoup d'autres subtilités qui en font un score donc la qualité surpasse de loin celle du film...

En 2004, il compose le score de Big Fish pour Tim Burton (musique malheureusement aussi fade et sirupeuse que le film, mais qui comporte quelques subtilités par moments), puis celui de Spider-Man 2 pour Sam Raimi : la suite logique du premier opus, à l'orchestration toujours aussi massive et efficace.

L'année 2005 est riche de deux collaborations du couple Elfman / Burton, qui achèvent malheureusement d'enfermer le cinéaste dans un univers poli et sclérosé (certains parlent de style) : d'abord Charlie et la Chocolaterie, où Elfman délire mais n'étonne pas (ou peu), comme le cinéaste, malgré une ouverture musicale encore une fois magistrale, puis Les Noces Funèbres (The Corpse Bride), pâle copie visuelle et musicale de L'Etrange Noël de Monsieur Jack, où le compositeur nous offre cependant de superbes thèmes et quelques passages mémorables (l'ouverture, la mélodie au piano, la scène de la forêt).

En 2006, le compositeur se fait discret (il ne compose que pour une comédie déjantée avec Jack Black : Nacho Libre - aucun CD de la BO n'est sorti) et abandonne la saga Spider-Man pour laisser place à Christopher Young sur le troisième volet (Sam Raimi, 2007).

Danny Elfman a également composé les thèmes de quelques séries TV assez connues, telles que Les Contes de la Crypte à la fin des années 80, et surtout le générique de la célèbrissime série américaine d'animation réalisée par Matt Groening : Les Simpsons ! Plus récemment, il a signé le générique de la série TV Desperate Housewives.

Sylvain Rivaud


elfman-concert2015

concert

Danny Elfman en concert à Paris : Compte Rendu

A l'occasion des 30 années consacrées au cinéma de Tim Burton, un concert exceptionnel était donné le 10 octobre 2015 au Grand Rex de Paris avec les musiques de Danny Elfman.
home-cannes2009-4

festival

Cannes #4 - Rock, Elfman et Desplat en compétition

Nous trouvons en compétition le film musical de Ang Lee TAKING WOODSTOCK avec Elfman au Score, et Alexandre Desplat chez Audiard dans UN PROPHETE, grand favori à la Palme.

Critiques BO

Boutique

Le Grinch - Danny Elfman

Vos avis