EN

VOIR

PLUS

Compositeurs

Gerald Fried  
Né le 13 Février 1928 à New York, USA

Gerald Fried
Gérald Fried est le compositeur méconnu des premiers films de Stanley Kubrick (Le Baiser du Tueur, L'Ultime Razzia, Les Sentiers de la Gloire).
La collaboration artistique entre Gerald Fried et Stanley Kubrick repose sur les bases d'une amitié et d'un intérêt commun pour le jazz. Fried ne s'était jamais essayé à la composition de cinéma avant leur collaboration et leur méthode de travail se déroule simplement, le musicien discute chaque idée de composition avec le réalisateur qui lui adresse ses conseils. Ses compositions reposent sur des titres principaux définissant dés l’ouverture la matière du film, puis évoluent comme un leitmotiv. Par exemple, chaque personnage est associé à un thème avec une musique omniprésente (excepté Le baiser du tueur avec les bruits du hall d'entrée de la gare de New York dénués de musique). La musique du massacre dans ce film est utilisée dans plusieurs parties et prend la forme d'une texture définissant l'identité du film. Une autre tâche confiée au compositeur par Kubrick est de réorchestrer le folklore ou les hymnes patriotiques avec une portée satirique et un contrepoint grotesque comme par exemple tourner en dérision les ordres de l'armée avec le thème des Sentiers de la gloire. Un nouveau message est obtenu dans la rencontre de la musique avec l'image. "Le patriotisme est le dernier abri des bandits". Sur ces mots, Fried reprend La Marseillaise qui a évidemment perdu sa charge émotive mais qui exprime une France révolutionnaire concevant la guerre comme un moyen de faire carrière. Le film de Kubrick n'ajoute rien à cette musique fonctionnelle car elle devient à elle seule le contraste du film entier. Ainsi, avant de construire ses films autour de musiques préexistantes, Kubrick demanda à un compositeur alors âgé de 30 ans d'habiller ses images.

L'influence de ce compositeur se ressent jusqu'à John Williams qui s'inspirera des passages du Baiser du tueur dans Indiana Jones.

Benoit Basirico

La musique dans les films de Kubrick


killer-joe-itv

interview

KILLER JOE: Tyler Bates et la précision de Friedkin

Bates a élaboré sa partition avec des indications très précises de William Friedkin, jusqu'au nombre des instruments devant correspondre au nombre des personnages.
home_siegfried

interview

Siegfried (take 3) : ses sessions cinématiques

Le réalisateur/Compositeur de "Louise (Take 2)" revient avec "Free cinematic sessions", un triple album de jazz en voyage. Siegfried nous parle de ses "gammes cinématographiques".

Critiques BO

Vos avis