Quebec - Belgique - Suisse - Afrique

EN

VOIR

PLUS

Annonce partenaire

Compositeurs

Alain Jomy  
Né le 23 avril 1941 à Nice

Alain Jomy

Alain Jomy, né en 1941, se destine d’abord à être un réalisateur. Il est élève à l'IDHEC en section réalisation/production/régie en 1961 et fut assistant réalisateur et réalisa à son tour des court-métrages, films et documentaires télévisés. Par ailleurs critique musical et écrivain, il compose pour le cinéma grâce à Claude Miller dés son premier film en 1976 avec La Meilleure façon de marcher. Suivent Dites-lui que je l’aime, la Petite voleuse ou encore L’Effrontée. 

Filmographie complète :

POUR LE CINÉMA

2011 - 26 LETTRES ET UNE VILLE de Suzy Cohen (Canada)

2009 - LES MARAIS CRIMINELS d'Alexandre Messina

2005/2006 – THE DEVIL IN THE FLESH ( opéra pour le cinéma sur un scénario et des lyrics de Fay Weldon ) coproduction franco-britannique de Gérard Corbiau

2005 – LA STORIA DI B. d'Alexandre Messina

1999/2000 - JAIME d'Antonio Pedro Vasconcelos ( coproduction Luxembourg-Portugal)

1996 - ORANGES AMÈRES de Michel Such

1992 – LES EAUX DORMANTES de Jacques Tréfouel

1992 – L'ACCOMPAGNATRICE de Claude Miller (direction musicale et musique originale)

1990/91 – AQUI D'EL REI ( Lieutenant Lorena en France – en France mini-série pour la télévision, au Portugal film de cinéma ) d'Antonio Pedro Vasconcelos – copro France-Portugal-Espagne

1988 – LA PETITE VOLEUSE de Claude Miller

1985 – L'EFFRONTÉE de Claude Miller (direction musicale et musique originale)

1984 – O LUGAR DO MORTO ( La place du mort – inédit en France ) d'Antonio Pédro Vasconcelos – production portugaise

1982 – LES FILLES DE GRENOBLE de Joël Le Moign'

1980 – LA PETITE SIRÈNE de Roger Andrieux

1980 – LE DIABLE DANS LA TETE de Claude Othnin-Girard (jamais distribué en salle)

1979 – HAINE de Dominique Goult

1979 – ANTHRACITE d'Edouard Niermans

1977 – DITES-LUI QUE JE L'AIME de Claude Miller

1975 /76 – LA MEILLEURE FACON DE MARCHER de Claude Miller

1971 – LES PETITS-ENFANTS D'ATTILA de Jean-Pierre Bastid (jamais sorti en salle)

Participations partielles pour :

2003 – LA PETITE LILI de Claude MILLER

1994 – LE SOURIRE de Claude Miller – interprète au piano des morceaux de Schubert

1974 – LA CHUTE D'UN CORPS de Michel Polac (un morceau additionnel – non crédité)

POUR LA TÉLÉVISION

2004/2005 – UNE AUTRE VIE de Luc Béraud

2001/2002 – UNE FEMME AMOUREUSE de Jérôme Foulon

1999/2000 – UN COEUR OUBLIÉ de Philippe Monnier

1998 – IL N'Y A PAS D'AMOUR SANS HISTOIRES de Jérôme Foulon

1998 – TAXI DE NUIT d'Alain-Michel Blanc

1997 – LE GARCON D'ORAGE de Jérôme Foulon

1996 – LE NAMOUIC de Gilles Capelle

1996 – L'ILE DES MYSTÈRES de Bruno Herbullot

1995 – ÉTÉ BRULANT de Jérôme Foulon

1994 – LA FILLE DU ROI de Philippe Triboit

1994 – SIX CRIMES SANS ASSASSIN de Bernard Stora

1993 – LE PIÈGE de Jorge Marecos Duarte ( dans la série R.G.)

1992 – GOUPIL VOIT ROUGE de Jean-Claude Missiaen (dans la série R.G.)

1992– UN BALLON DANS LA TETE de Michaela Watteaux

1991 – LE PÉNITENT de Jean-Pierre Bastid

1991 – PICTURE PERFECT – UNE IMAGE DE TROP de Jean-Claude Missiaen

1990 – VOL D'ENFANT de Luc Béraud

1989 - RUPTURE de Raymonde Carrasco

1984 – JE SUIS À RIO, NE M'ATTENDS PAS POUR DINER d'Alain Ferrari

1982 – L'OMBRE SUR LA PLAGE de Luc Béraud

1982 – LE COQ NOIR de Jean-Charles Cabanis

1981 – PIERROT-LE-LOUP de Jean-Denis Bonan

1980 – L'EMBRUMÉ de Josée Dayan

1973 – CE QUE SAVAIT MORGAN de Luc Béraud

DEUX FEUILLETONS POUR LA TÉLÉVISION

1985 – OPÉRATION CONDOR de Pierre Néel (15 x 13 minutes)

1973 – L'ÉTANG DE LA BREURE de Claude Grinberg (15 x 13 minutes)

COURTS-MÉTRAGES DE CINÉMA

Le premier : TIBÉRIADE réalisation Jomy (1964)

1967 - LA SAISON PROCHAINE de François Porcile

1967 - ALU MANU de Alain Jomy

1967 - UN HOMME AU COURANT de Michel Boschet (dessin animé)

1968 – PATIENTS EN TOUS GENRES de Wanda Macijewska-Nowakowska

1968 – PLAY GOLF de Bernard Martino

1968 – L'EAU NOUVELLE de François Leterrier

1968 – CROQUIS DE MAI réalisation Jomy

1968 – RUDE JOURNÉE de Michel Boschet (dessin animé)

1969 – WRITTEN IN STONE de Robin Morgan (en Israël)

1970 – DO RÉ MI FA SOL LA SI DO de Josef Sryk (en Israël)

1971 – BEDEK de David Perlov (en Israël)

1971 – CARMEL de Alain Jomy (en Israël)

1971 – URANIUM 80 de Jean-Bernard Bonis

1971 – LA VOIX DU LARGE de François Porcile

1971 – INVITATION À LA VOILE de François Porcile

1972 – LA LONGUE-VUE de Jean-Pierre Bastid

1972 – LE DIABLE MATHEUX de François Porcile

1972 – CLAIRMAILLE de Jean-Pierre Messéna (pub)

1972 – LA SOIRÉE DU BARON SWEENBECK de Hubert Niogret

1972 – AUBERVILLIERS de Claude Grinberg

1973 – LE PARIS DE ROBERT DOISNEAU de François Porcile (une partie de la musique)

1974 – LA HAUTE PORTÉE d'Alain Jomy

1974 – DA CAPO de Antoine Compin

1974 – CÉCILE ET BACON de David Hell (Edmond Lévy)

1975 – ET SI … réalisation Jomy

1984 – SHIMPF LA FUMÉE de Henri Gruvman

1985 – L'AIR D'AIMER de Dominique Cabrera

1994 – QUI VOLE UN NAIN de Jorge PAIXAO da COSTA (au Portugal)

1996 – JARDINS EN VILLE d'Emilio Pacull

MUSIQUES POUR LA TÉLÉVISION

Quelques partitions pour des émissions documentaires entre 1973 et maintenant – les titres m'échappent un peu. Je me rappelle trois émissions pour la jeunesse dans la série « Les chiffonniers du merveilleux « , une réalisée par Geneviève Bastid, une autre par Nicole André, une troisième par Antoine Léonard-Maestrati. Aussi la musique de « Si près, si loin, place de la Réunion » de Geneviève Bastid.
En 1989, la partition d'un documentaire de Joël Santoni : « Il faut voir Sana'a ». En 1993 : musique d'un documentaire que j'ai réalisé pour une soirée thématique d'Arte : « Dernière Pâque juive à Varsovie ». En 1994 : musique pour un documentaire que j'ai réalisé sur « Les résistances alsaciennes ». Également la musique d'un documentaire de Marianne Lamour sur « Le millénaire des La Rochefoucauld » (1995 - 96). En 2002, pour un documentaire sur le poète Claude Vigée, intitulé « Claude Vigée, passage du vivant », j'ai utilisé ma musique – ce qui m'arrive au fond plutôt rarement. Ce que j'ai refait pour deux documentaires que j'ai réalisé en 2003 : « Gauguin parmi nous » et « Images pour Segalen ». Musique originale pour « L'Ill aux livres » (documentaire réalisation A.Jomy – 2004).

MUSIQUES DE SCÈNE

2000 – ROBERT DESNOS, MATRICULE 185 443 spectacle d'Elisabeth Serman au Théâtre du Renard (reprise en 2002 au Mémorial Jean Moulin)

1996 – EUREKA spectacle de Jean Gillibert sur Edgar Poe (Maison de la Poésie)

1981 – LA MÔME VERT-DE-GRIS de Jean-Pierre Bastid d'après Peter Cheyney (Théâtre de la Bastille)

1967 – ARIANE de Pierre Grellé – compagnie Jean Lamy – en tournée

1966 – HOMMAGE À ALBERT CAMUS, HOMME DE THÉÂTRE – mise en scène Noured Ayouche - au Théâtre de Plaisance

ACTIVITÉ DE CONCERTISTE

Récital de piano autour de la musique de films – une tournée au Japon en décembre 2003 et plusieurs concerts programmés en France, en Belgique pour la saison 2006/2007

AUTRES ACTIVITÉS

Diverses époques de journalisme – articles sur le cinéma (Cinéma 60 à 65 puis 80 à 83, Cahiers du Cinéma dans les années 1966-67, La revue du cinéma etc), un moment correspondant de presse en Israël.

Un peu assistant-réalisateur (il y a très longtemps)

De 1963 à 1975 : réalisateur de 25 courts-métrages

Depuis 1977 : réalisateur pour la télévision de plus de 250 émissions (documentaires, émissions sur la musique, rarissimes fictions)

Un premier roman publié en 2000 : « Heureux comme à Monterey » (éditions Calmann-Lévy – Livre de Poche en 2003)

Un second roman, « Le livre d'Elena » à paraître en mai 2007 aux éditions Ramsay



a-une-heure-incertaine

temoignage

Alain Jomy au Portugal avec A UNE HEURE INCERTAINE

Alain Jomy, le compositeur célèbre pour sa collaboration avec Claude Miller revient sur les écrans avec A UNE HEURE INCERTAINE (sorti le 10 février 2016) et une partition délicate pour le huis clos portugais de Carlos Saboga.
jomy-itv2012

interview

Interview B.O : Alain Jomy, 5 films avec Claude Miller

Alain Jomy compose pour le cinéma grâce à Claude Miller dés son premier film en 1976 avec "La Meilleure façon de marcher". Suivent "Dites-lui que je l’aime", "La Petite voleuse" ou encore "L’Effrontée".

Video

Interview : Alain Jomy raconte Claude Miller

Vos avis