EN

VOIR

PLUS

Compositeurs

Trevor Jones  
Né à Cape Town, en Afrique du Sud, en 1949.

Trevor Jones

Compositeur devenu culte dès le début de sa carrière, dans les années 80, Trevor Jones est l'un des rares compositeurs à Hollywood qui puisse se permettre de ne faire qu'une BO par an pour vivre ! Si sa musique se fait de plus en plus rare dans les salles, il n'en demeure pas moins un musicien incontournable.

Incontournables du compositeur

Bio/Portrait

« Trevor Jones recherche la perfection dans la perfection. » (Jim Henson).
Le regretté papa des Muppets et créateur de l’univers magique de Dark Crystal réussit par cette simple phrase à définir parfaitement le style de ce compositeur talentueux, présent depuis maintenant plus de 25 ans dans l’univers de la musique de films.

Issu d’une famille travaillant dans le cinéma et le théâtre, le jeune Trevor naît à Cape Town en Afrique du Sud en 1949, dans le District 6 où l'Apartheid fait rage. Autant dire que dans ce contexte où le racisme régule la société, son enfance n'est pas des plus saine et son éducation difficile. Pour échapper à cette dure réalité, le jeune Trevor se réfugie dans les salles obscures et rêve des histoires que lui racontent le grand écran.

A l'âge de 17 ans, il quitte l'Afrique pour l'Angeleterre, et rejoint en 1967 la ROYAL ACADEMY OF MUSIC de Londres pour y étudier le piano et la direction d’orchestre. Son ambition est de devenir compositeur pour l’écran. Il décroche rapidement un contrat de 6 ans comme critique de musique classique. Cette expérience s’avère globalement positive, Jones étant généralement préposé à l’illustration musicale d’émission. Il peut ainsi se « régaler » de multiples styles et genres musicaux. Sa rencontre avec le docteur Willfrid Mellers, professeur à l’université de York, sera déterminante. Ensemble, ils échafaudent un programme de composition pour l’image, ce qui est une première à l’époque. Poussant son éclectisme au paroxysme, Trevor Jones se lance aussi dans la musique électronique, la psychologie pour étudier les stimulations auditives et visuelles ainsi que la musique des minorités ethniques ! Puis il entre à la National Film School où il devient le compositeur attitré de plus d’une trentaine de films de fin d’étude. Il compose ainsi la musique du court « The Dollar Bottom » qui remportera un Oscar.

Dès lors, le compositeur va enfin accéder à la consécration : John Boorman le contacte pour mettre en musique son Excalibur en 1981. Devant "broder" entre Wagner et Orff (excusez du peu !) Jones s’en tire avec les honneurs. Mieux, il attire l’attention de Jim Henson qui lui confie la partition de Dark Crystal l’année suivante. Il composera plus de six heures de musique pour ce film, incluant les thèmes joués à même le plateau de tournage et un défilé de mode avec les costumes du film ! Trevor Jones est lancé, rien ne l’arrêtera plus. Il se tourne alors vers différents projets, collaborant avec Alan Parker (Mississipi Burning, Angel Heart) ou encore de prestigieux téléfilms (Merlin, Gulliver, Dinotopia). Il fera même un détour par la France pour les besoins de Sweet Lies, réalisé par Nathalie Delon !

Nanti d’une connaissance incroyable de la musique en général, Trevor Jones a fait le bonheur de nombre de productions, incluant les sublimes The Last of the Mohicans, Dark City et From Hell ainsi que les méconnus mais énormes Loch Ness et surtout Hideaway, certainement son chef-d’œuvre à ce jour (malheureusement pour un film bien médiocre…).

Fin juin 2006, il a donné son premier concert symphonique européen à Madrid, au sein du festival "Soncinemad", qui accueillait aussi Harry Gregson-Williams, Christopher Young et Hans Zimmer.

Toujours perfectionniste, rarement décevant, Trevor Jones continue son bonhomme de chemin dans le monde de la B.O. pour le plus grand plaisir de nos oreilles, même s'il se fait de plus en plus rare sur nos écrans. A ce titre, dire que l’on attend avec impatience son prochain opus est un doux euphémisme…

Christophe Olivo (Merci à Jean-Paul)
Photo : Benoit Basirico

madrid2006
festival
FESTIVAL SONCINEMAD 2006 À MADRID

 

Fin juin 2006 avait lieu la première édition de ce petit festival madrilène, avec Hans Zimmer, Christopher Young, Roque Banos, Harry Gregson-Williams et Trevor Jones.

madrid2007
festival
FESTIVAL SONCINEMAD 2007 À MADRID

Deuxième et dernière édition de ce petit festival, avec Chris Young et Trevor Jones comme en 2006, mais aussi Gabriel Yared, et Alan Silvestri en concert.

© Photos : Benoit Basirico (Cinezik.fr)


Cinezik Radio

Festival Musique et Cinéma d'Aubagne 2019 : pour ses 20 ans, un concert exceptionnel et de nombreuses rencontres

Critiques BO

Boutique

Mississippi Burning - Trevor Jones

Vos avis