Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Blue Bird  (2013)

 

Michelino Bisceglia est compositeur, musicien, et fut professeur de piano au Conservatoire royal de Bruxelles (de 1993 à 2002). Dans les années 1990, il est nommé deux fois aux Zamu Awards dans la catégorie "Meilleur musicien". BLUE BIRD est son premier long-métrage. Sa BO est composée essentiellement de sons de cloches qui se mêlent à une mélodie abstraite, sur laquelle interviennent ponctuellement des chants féminins ou les chants des personnages du film. Le compositeur joue avec l’intensité de la musique, avec des crescendo puissants et decrescendo. Se joignent à cette musique deux pistes préexistantes : "Parting words" et "Passage of time" d’Alexander Zhikharev.

 



[© Texte : Cinezik] •
Blue Bird

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

Musiques présentes dans le film :

"Parting words"
Composé et interprété par Alexander Zhikharev
Album Ascension, Volkov, 2008

"Passage of time"
Composé et interprété par Alexander Zhikharev
Album Ascension, Volkov, 2008

 

Autour de cette BO

Propos du réalisateur sur la musique dans le film :
(issu du dossier de presse)

La musique du film est en phase avec cette idée de simplicité, et va dans ce sens.

Il y a une grande différence entre mes deux films, au niveau musical. Dans PETIT JESUS DE FLANDR, je voulais absolument travailler autour d'un leitmotiv. Pour BLUE BIRD, je ne voulais pas de mélodies, mais d'une musique très abstraite, afin d'arracher l'histoire à la terre et la rendre aussi sacrée que l'est pour moi le chemin suivi par les enfants. Au départ, je ne voulais que des sons de cloche. Cet instrument me touche : il a une voix en soi, il peut passer de la discrétion à la puissance grâce à un simple changement de tempo, et il est incroyablement évocateur. Actionné lentement, une cloche fait penser à des choses graves, à la mort par exemple. Plus rapidement, elle évoque une naissance ou un mariage. Chaque culture a en plus son type de cloche. Cette voix de vie, de l'ordre du sacré, ne m'a jamais lâché.

Nos articles sur cette BO

Vos avis