Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusCannes 2019

EN

VOIR

PLUS

Centurion  (2010)

MovieScore Media (18 mai 2010) - 0:45:48 | Import



Ilan Eskheri, compositeur de Matthew Vaughn (LAYER CAKE, STARDUST, KICK-ASS) collabore pour la première fois avec Neil Marshall (THE DESCENT, DOOMSDAY) sur ce péplum avec Michael Fassbender.

[© Texte : Cinezik] •

Centurion

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1.  Centurion ((3:06)
2.  Fort Attack (1:08)
3.  The Ninth Ride Out (3:00)
4.  Quintus Escapes (1:37)
5.  Arianne (1:10)
6.  The Ninth March On (1:34)
7.  The General Falls (2:09)
8.  On The Run (2:31)
9.  The Village (2:50)
10.  Funeral (1:18)
11.  She Wolf (Etain)
(2:34)
12.  A Sacred Rite (3:24)
13.  We Are The Prey (2:56)
14.  Waterfall (3:41)
15.  Necromancer (2:58)
16.  Wolves (2:51)
17.  Battle At The Fort (3:57)
18.  Quintus Returns (1:01)
19.  Fate Of The Ninth (2:03)

Nos articles sur cette BO

C'est sans surprise qu'on assiste à l'utilisation d'un score synthético-orchestral pour ce péplum, dans la lignée de "Gladiator" et bien sûr de "300". Les percussions et les cuivres y sont très présents, donnant à la partition un ton martial adéquat au genre, mais sans délivrer de thème indentifiable au premier abord. Les premiers morceaux sont franchement guerriers, abrubts, avec un rythme qui évoque sans ambiguité la célèbre marche de "Mars" des Planètes de Holst, référence justifiée dans ce péplum sachant que Mars était le dieu de la guerre des Romains. On entends ensuite des morceaux de suspense, avec pizzicatos de cordes et tambours, des nappes synthétiques, et l'émergence d'une voix féminine (on pense à Lise Gerrard). Rien de très original au demeurant, du quasi "underscore" (sound-design), forme de musique de film essentiellement atmosphérique sans réelle construction dramaturgique (et encore moins de thèmes) et très à la mode au sein des studios Hollywoodiens.

Ca décolle enfin dans le dernier tiers du disque avec les intriguantes voix de "We Are The Prey" et un vrai morceau d'action, "Waterfall", aux percussions tonitruantes qui nous réveille de la torpeur ambiante. Après un intermède à la harpe ("Necromancer"), "Wolves" se démarque aussi avec ses cordes flippantes qui rappellent le meilleur de Chris Young ("Jusqu'en Enfer"). Clairement, on est passé dans un autre monde, plus violent, mais plus onirique aussi. Le mouvement "Battle at the Fort" remplit également son rôle de morceau d'action bourrin pour la bataille finale, car même s'il reste conventionnel, il est bien écrit.

En dehors de ces quelques coups d'éclat en fin de métrage, CENTURION est loin d'être le grand score de péplum épique qu'on pouvait être en droit d'attendre de ce couple compositeur/réalisateur. On peut toujours vanter les mérites d'un parti-pris radical anti-mélodique, mais ce qui se dessine ici est un flagrant manque d'inspiration de la part d'un compositeur qu'on a connu autrement plus en forme (STARDUST regorgeait de thèmes épiques et de mélodies fantastiques). Bref, on n'est pas très loin de la léthargie musicale de Tyler Bates, responsable du score du précédent film de Neil Marshall ("Doomsday") et de pas mal d'autres naufrages musicaux sur film à fort potentiel spectaculaire.

Sylvain Rivaud

Autres BO du compositeur

Vos avis