Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O ActusPodcasts

EN

VOIR

PLUS

Le Collier rouge  (2018)

Milan Music (23 mars 2018) | Original Score [musique originale]



Le compositeur belge flamand Johan Hoogewijs fait la rencontre du réalisateur français Jean Becker.

[© Texte : Cinezik] •

Le Collier rouge

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1 - Les soldats partent en guerre
2 - Lantier et le chien
3 - Le bateau
4 - Les tranchées
5 - Soldats retournent du front
6 - Le juge en vélo
7 - Le jour d'après
8 - Morlac plaisante avec Valentine
9 - Déclaration de guerre
10 - Morlac part à la guerre
11 - La vieille dame
12 - L'hôpital
13 - Solidarité dans les tranchées
14 - L'attaque du chien
15 - L'enfant
16 - La lettre
17 - L'amant présumé
18 - Nuit chaude
19 - Exécution
20 - Le 14 juillet
21 - Au revoir au chien
22 - Réunion avec le chien
23 - Réuni avec Valentine et son fils

Lien d'achat :

Autour de cette BO

Propos du compositeur

Pendant quelques jours, durant le tournage, Jean et moi nous avons parlé de ses goûts et préférences en musique, de la vie, du film, d'autres compositeurs avec qui il avait travaillé, de son riche passé cinématographique. J'ai marqué que Jean aimait la musique sobre, et avait utilisé assez peu de musique dans ses films précédents. Pour lui, la musique est un élément qui s'installe d'une façon très humble, et qu'on doit ressentir plus qu'on ne la remarque. Aussi la musique est rarement très présente dans ce film. Jean a compris la vraie fonction de la musique de films, et ne l'utilise jamais gratuitement. De plus, il déteste les émotions trop « cliché » et ne veut surtout pas entendre ça dans la musique. Ma relation avec le chef monteur, Frank Nakache, qui avait déjà tourné plusieurs films avec Jean Becker, fut cruciale dans cette collaboration. Il m'a aidé à mieux comprendre les désirs du réalisateur.

Comme l'histoire se passe peu après la première guerre mondiale, illustrée avec des images flash-back durant la guerre, j'ai assez vite opté pour un univers classique. Des cordes, un piano, une clarinette, et le violoncelle comme instruments solo, un peu de percussion et quelques cuivres pour les scènes avec plus d'impact. Puis il y a eu le stade des démos testées au montage, la recherche d'un thème, l'arrangement sobre pour pouvoir répondre aux souhaits de Jean. Cela a débouché sur une musique, à quelques exceptions près, assez sobre et retenue. ll fallait aussi capturer de façon subtile la chaleur d'été dans laquelle le film se déroule.

Pour Le collier rouge, je suis fier d'avoir pu traduire les désirs de Jean Becker en émotions et musiques, d'une façon sobre mais cohérente et présente. La musique agit là où il le faut. Comme Jean emploie assez peu de musique, Le Collier Rouge était un peu une exception et dans cette tradition minimaliste, un vrai challenge pour moi, de trouver la touche juste.

Johan Hoogewijs 

Nos articles sur cette BO

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Vos avis