Quebec - Belgique - Suisse - Afrique 

EN

VOIR

PLUS

Danse avec les loups  (1991)

Dances with wolves

Epic Records (1990) - 0:52:47 - en digital | Original Score [musique originale]


Ce western marque la dernière grande partition de John Barry. Il débuta la composition peu après s’être fait opéré d’une rupture de l'oesophage (l'album ainsi que l'oscar remporté pour cette BO sont dédiés aux médecins qui lui ont sauvés la vie). Probablement inspiré par son "retour" à la vie, John Barry signe une musique élégiaque, sensible et nostalgique, avec un thème lyrique qui se déploie avec sérénité et illustre à merveille les paysages de l'Ouest américain. 

[© Texte : Cinezik]
Danse avec les loups

Tracklist

1. Main Tile - "Looks Like A Suicide" (3:57)

2. The John Dunbar Theme (2:15)

3. Journey To Fort Sedgewick (3:22)

4. Ride To Fort Hayes (2:00)

5. The Death Of Timmons (2:25)

6. Two Socks - The Wolf Theme (1:28)

7. Pawnee Attack (3:45)

8. Kicking Bird's Gift (2:08)

9. Journey To The Buffalo Killing Ground (3:39)

10. The Buffalo Hunt (2:41)

11. Stands With A Fist Remembers (2:07)

12. The Love Theme (3:52)

13. The John Dunbar Theme #2 (2:05)

14. Two Socks At Play (1:57)

15. The Death Of Cisco (2:48)

16. Rescue Of Dances With Wolves (2:07)

17. The Loss Of The Journal Dnd The Return To Winter Camp (2:07)

18. Farewell And End Title (8:04)

Lien d'achat :

Nos articles sur cette BO

Mais la tâche ne fut pas facile car à la fin des années 80, John Barry était gravement malade et dû mettre un frein à son activité pour le cinéma. Opéré à la suite d'une rupture de l'oesophage, John Barry survécut presque miraculeusement à l'opération, et lorsqu'il fut enfin remit, il débuta la composition de ce qui reste à ce jour l'une de ses plus belles partitions écrites pour le cinéma américain (l'album ainsi que son oscar sont dédiés aux médecins qui lui ont sauvés la vie). Probablement inspiré par son "retour" à la vie, John Barry signe une musique élégiaque, sensible, nostalgique, lyrique et sereine, une musique qui représente à merveille les paysages incomparables de l'Ouest américain.

 

Dès les premières notes de l'ouverture ('Main Titles'), on ressent cette sérénité à travers la trompette soliste sur fond de cordes qui annonce le célèbre thème principal. Mais ce calme apparent ne tarde pas à disparaître avec une seconde partie plus sombre et dramatique alors que cuivres et quelques percussions martiales illustrent la charge suicidaire de John Dunbar au début du film. L'utilisation inattendue de choeur à la fin de cette scèned'ouverture intense achève de rendre le tout particulièrement dramatique et envoûtant. C'est là que John Barry en profite pour nous dévoiler enfin le 'John Dunbar Theme' dans toute sa splendeur, avec sa mélodie au lyrisme incomparable qui transcende véritablement les images du film (le compositeur nous offre même une très belle reprise de ce thème à l'harmonica à la piste 13 de l'album). D'un point de vue thématique, Barry nous gratifie de deux autres thèmes de qualité, le 'Wolf Theme', très belle mélodie douce et gracieuse de flûte associée au loup qui tient compagnie à Dunbar tout au long de son aventure dans le fort, sans oublier le traditionnel 'Love Theme' qui se caractérise de la même façon par son extrême douceur et son caractère nostalgique et serein, suggéré par la flûte soliste et les cordes, le timbre de la flûte apportant toute sa chaleur au thème, illustrant la relation entre Danse avec les loups et Dressée avec le poing.

'Journey to Fort Sedgewick' évoque quand à lui les grandes plaines de l'ouest sauvage à l'aide de cordes et de cors amples et majestueux (à noter cette utilisation toujours systématiquement chez Barry des harmonies de cuivres dans le grave), à l'instar de 'Ride to Fort Hays'. Naviguant habilement d'une ambiance à l'autre, Barry rompt la majestuosité de ces premières minutes de musique dans le sombre 'The Death of Timmons' évoquant les premiers méfaits des sanguinaires Pawnee, à l'aide de cordes glaciales et tendues qui représentent à merveille le sentiment de menace associé à ces indiens, à l'instar de 'Pawnee Attack' qui met ici en avant des percussions tribales particulièrement agressives (le côté contemplatif du film de Costner n'ayant pas empêché le compositeur de fournir quelques moments plus sombres et agités pour ce long-métrage d'exception). A noter un morceau particulièrement sombre lui aussi, 'Journey to the Buffalo Killing Ground' qui se caractérise par ses harmonies de cordes/cuivres dissonantes qui suggèrent ici une certaine tension, un certain malaise, alors que Danse avec les loups et ses nouveaux amis découvrent que les bisons ont tous été massacrés et dépecés sauvagement.

L'aventure nous attend alors dans le superbe 'The Buffalo Hunt' illustrant la séquence de la chasse au bison. Barry reprend ici le thème de Dunbar sous la forme d'une entraînante chevauchée quasi héroïque et majestueuse à souhait, brillante autant à l'écran qu'en écoute isolée. 'The Death of Cisco' nous amène de manière plus sombre vers la fin du film, lors de l'affrontement avec les soldats américains, illustrée dans 'Rescue of Dances with Wolves' et ses percussions tribales agressives. 'The Loss of the Journal & The Return to Winter Camp' ramène quand à lui le calme pour le retour de Danse avec les loups au camp sioux, Barry reprenant au passage son très beau 'Love Theme' magnifié tout en douceur par des cordes apaisée, débouchant sur 'Farewell & End Title' pour la conclusion du film où l'on ressent une certaine mélancolie et une nostalgie poignante, exprimant sans aucun doute la tristesse des derniers instants d'un peuple et d'une culture entière sur le point de disparaître. Conservant son ton lyrique et apaisé du début jusqu'à la fin de ce magnifique final, John Barry reprend pour le générique de fin le 'John Dunbar Theme' et le 'Love Theme' pour une coda sereine et émouvante.

Témoin indiscutable du talent et de l'inspiration du grand John Barry, le score de Dances with Wolves est l'archétype même du style musical du célèbre compositeur anglais: mélodies lyriques à souhait, mélancolie sereine et parfaitement assumée, harmonies de cuivres graves systématiquement, phrases répétées souvent de manière envoûtante, etc. Tout concourre ici à faire de la partition symphonique de Dances with Wolves un vrai bijou, un must de la musique de film hollywoodienne à (re)découvrir si ce n'est pas encore fait! A l'image du très beau film de Kevin Costner, la musique de Dances with Wolves évoque à merveille la beauté de cet Ouest sauvage vierge et sauvage et les derniers instants du peuple sioux avant son extinction à la fin du 19ème siècle, une partition qui respire la douceur, le lyrisme mais aussi le drame et la mélancolie. Pour son 'retour' à la vie, John Barry signait ainsi en 1990 ce qui reste à ce jour l'un de ses plus grands chef-d'oeuvre, que tout béophile digne de ce nom se doit de connaître sur le bout des doigts!

 

 

Quentin Billard

Boutique


En achetant cette BO sur Amazon par ce lien, vous apportez un soutien à notre site.

Voir toutes les dernières ventes

Autres BO du compositeur

Vos avis