Calendrier films & séries Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeur RépertoiresCritiques de B.O ActusPodcasts

The Devils Rejects   (2006)

• Rob Zombie • • En salle le 19-07-2006

• Musique composée par Tyler Bates

Spécialiste des superpositions musicales insolites et des expérimentations sonores étranges, Tyler Bates nous offre pour The Devil's Rejects un score macabre et sinistre où se mélangent bidouillages électroniques en tout genre (incluant des bruits de machines, des sonorités industrielles, des voix déformées, etc.), des cors puissants et un ensemble de percussions assez impressionnantes.

[© Texte : Cinezik] •

Sortie de la BO

La-La Land Records (12 juillet 2005) - 0:59:06

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Tiny And His Girl/Police (4:20)
2. Ten Cars – Twenty Five Pigs (1:32)
3. Shootout (1:32)
4. Mama Pulls The Trigger (2:12)
5. Ride The Horse (1:04)
6. Driving To The Khaki Palms (0:22)
7. Unwanted Guests (4:00)
8. Official Clown Business (1:52)
9. Dirty Knees (4:05)
10. See You In Hell (4:09)
11. Yellow Brick Road (3:30)
12. Another Failed Escape (2:14)
13. Adam’s Face (1:41)
14. The Rejects Were Here (1:09)
15. Road Kill (2:33)
16. Brother George/I Found Your Guy (5:56)
17. Holy Guacamole (0:49)
18. Hand Sandwich (1:55)
19. Joyride (2:45)
20. Staples (2:27)
21. You Feeling It, Brother? (2:33)
22. Run Baby Girl (2:33)
23. Tiny Snaps Wydell (2:04)
24. We’ll Come Back For You (1:49)
Voir le calendrier des B.O

Autour de cette BO

Le Film

Réalisé par Rob Zombie

Sortie en salle : 19-07-2006 (France) -

Avec Sid Haig, Bill Moseley, Sheri Moon
Film américain.
Genre : Epouvante-horreur

Calendrier des Films & Séries

Nos articles sur cette BO

Célèbre rockeur aux dreadlocks, Rod Zombie n'a jamais caché sa fascination pour les films d'horreur, ce qui l'amena en 2003 à réaliser son premier film d'horreur, House of 1000 Corpses (La maison des mille morts), avec Sid Haig, Bill Moseley, Sheri Moon (l'épouse du rockeur) et Karen Black. Inspiré de l'incontournable Texas Chainsaw Massacre de Tobe Hooper, le film évoquait les ravages sanglants des Firefly, une famille de serial killers totalement déjantés. Ce long-métrage de choc n'était qu'une suite de tueries, actes de cannibalisme et autres rituels sataniques qui ont fait de House of 1000 Corpses un film d'horreur culte, acclamé par les fans du genre et détesté par les autres. Deux ans plus tard, Rod Zombie nous livre la suite des méfaits sanguinaires de la famille Firefly dans The Devil's Rejects, où les serial-killers se retrouvent cette fois-ci poursuivi par un shérif revanchard et tenace (William Forsythe).

Et c'est le compositeur Tyler Bates qui a été engagé par Rod Zombie pour mettre en musique ce second opus sanglant. Récemment, Bates s'était fait remarquer en signant en 2004 la musique atonale et chaotique du Dawn of the Dead de Zack Snyder. Spécialiste des superpositions musicales insolites et des expérimentations sonores étranges, Tyler Bates nous offre pour The Devil's Rejects un score macabre et sinistre où se mélangent bidouillages électroniques en tout genre (parfois à partir de samples enregistrés par le compositeur lui-même, incluant des bruits de machines, des sonorités industrielles, des voix déformées, etc.), des cors puissants et un ensemble de percussions assez impressionnantes. Stylistiquement, on est guère loin du style musical de Dawn of the Dead, sauf que cette fois-ci, l'accent est mis sur l'électronique au détriment de la formation orchestrale réduite au strict minimum (uniquement quelques cors, qui, par leur timbre agressif, renforcent la tonalité sombre et macabre de la partition de Tyler Bates). Ceux qui apprécient les expérimentations électroniques devraient se régaler dès les premières minutes de la musique, avec l'atmosphérique et pesant ‘Tiny and his Girl/Police'. Puis, la musique se déchaîne dans ‘Ten Cars – Twenty Five Pigs' où les rythmiques électroniques frénétiques font littéralement décoller la musique, sur un tapis d'effets électroniques en tout genre, particulièrement stressants, idem pour ‘The Shootout', qui accompagne une scène de fusillade au début du film avec la police. On appréciera la façon dont Bates relance le rythme de façon excitante à 0.55 après une montée de tension particulièrement brutale. En l'espace de trois morceaux, Bates annonce déjà la couleur et nous invite à voyager dans un univers suffocant et violent tout à fait caractéristique du film de Rod Zombie.

Les morceaux d'action se multiplient avec toujours cette même férocité musicale et ce mélange cuivres/expérimentations électroniques comme c'est le cas dans le violent ‘Mama Pulls The Trigger'. Bates s'amuse même à nous offrir un bref morceau de pop cool dans ‘Ride the Horse' à la façon des musiques des vieux road-movies de la fin des ‘sixties' genre ‘Easy Rider', avec, au passage, la formation traditionnelle batterie/basse/guitare électrique et synthétiseurs volontairement kitsch et datés. Les morceaux d'action oscillent entre les passages atmosphériques souvent plus lents comme l'étrange ‘Unwanted Guests' où le mélange de diverses couches sonores et de loops en tout genre nous plonge dans une atmosphère de chaos absolu, un véritable magma sonore qui, au bout de quelques minutes, risque fort de lasser les novices ou tout ceux qui ne sont pas habitués à ce style de musique électronique expérimentale. Idem pour le bizarre ‘Official Clown Business', le suffocant ‘Dirty Knees' ou l'angoissant ‘See You In Hell'. Bates a travaillé chacun de ses samples séparément, chaque couche sonore possédant son propre tempo, sa propre panoramique et ses propres harmoniques. C'est ce qui donne au final ce résultat sonore aussi étrange qu'incongru, bien loin de ce que l'on a l'habitude d'entendre sur les musiques de film hollywoodiennes, même si l'on pourra déplorer le côté parfois plus quelconques et conventionnels de certains passages d'action du score. A noter un ‘Another Failed Escape' qui atteint un sommet de la bizarrerie sonore en incluant toute une série de sons industriels parfois à la limite de l'audible.

L'horreur devient même clairement perceptible dans ‘The Rejects Where Here', sans aucun doute l'un des morceaux les plus morbides, chaotiques et dérangeants de tout le score de Tyler Bates, avec son sursaut sonore massif et son utilisation totalement anarchique d'une batterie psychédélique. Des morceaux comme ‘Road Kill' ou ‘Brother George/I Found Your Guy' ne sont d'ailleurs pas sans rappeler par moment le style de la musique du jeu vidéo Silent Hill, déjà très inspiré à l'origine des expérimentations électroniques du groupe Goblin dans les années 70. Si l'on passe l'irritant et farfelu ‘Holy Guacamole' qui s'apparente à une musique de manège trafiquée et bizarre, on repart avec un certain plaisir dans l'action pure et dure dans le sombre ‘Joyride' et son atmosphère de course-poursuite frénétique avec son lot de percussions en tout genre, et ce jusqu'à la fin du film et de la musique qui ne se calme finalement que pour la dernière piste, ‘We'll Come Back For You' qui ressemble à une sorte de ballade pop un peu bizarre, avec ses voix féminines lointaines susurrant des ‘here's to come' par dessus des sons de synthé kitsch.

Avec The Devil's Rejects, Rod Zombie a offert à Tyler Bates une certaine liberté afin de permettre au compositeur d'expérimenter et de composer tout ce qu'il souhaitait faire sur ce nouveau film d'horreur/thriller du réalisateur de House of 1000 Corpse. Une fois encore, Bates nous prouve qu'il a un goût très sur pour l'expérimentation et la bizarrerie sonore, même si le résultat est, au final, plutôt lassant et assez indigeste. Seuls les auditeurs avertis auront la force de traverser l'ensemble de cet album déroutant d'un bout à l'autre sans jamais rechigner, mais les autres risquent fort de se lasser à l'écoute de cette musique chaotique et anarchique d'une noirceur absolue. Reste que, à une époque où la musique de film hollywoodienne est de plus en plus formatée, il est bon d'entendre de temps à autre quelques BO plus particulières et atypiques qui sortent radicalement du lot pour suivre une voie totalement différente. Voilà en tout cas une musique expérimentale particulièrement noire, macabre et agressive, à découvrir avec le nouveau film d'horreur de Rod Zombie !

Quentin Billard

Tyler Bates


Tyler Bates a également écrit la musique de : 300 (2007) • Killer Joe (2012) • Doomsday (2008) • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019) • Le Jour où la Terre s'arrêta (2008) • Watchmen - Les Gardiens (2009) • Stumptown (2021) • Sucker Punch (2011) • The Way, la route ensemble (2013) • Super (2011) • Conan (2011) • The Darkest hour (2012) • Not Safe for Work (2013) • 7500 (2013) • L'Armée des morts (2004) •

Vos avis