Calendrier des films Interviews  • Sorties de B.OCoups de coeurCritiques de B.O Actus Podcasts

EN

VOIR

PLUS

L'Ecole pour tous  (2006)

La Tebwa (9 octobre 2006) - 0:62:55 | Album



Le CD de la BO de cette comédie d'Eric Rochant se compose de plusieurs morceaux de la musique originale de Marco Prince et de plusieures chansons groovy qui rythment le film. Pour information, Marco Prince est l'un des deux fondateurs du groupe FFF (Fédération française de Fonck - terme qui désigne la fusion entre le rock et le funk), le deuxième étant Nicolas Baby (qui a signé l'excellente musique électro du film Le Convoyeur).

[© Texte : Cinezik] •

L'Ecole pour tous

Tracklist (de la BO en CD ou Digital)

1. Everlasting Love (C.Carlton)
2. Fanfare Fou ! *
3. I Woke Up (One T)
4. Pivoine *
5. Why Do I Do ? (T.James)
6. Ballade Cuivrée *
7. Strange (The Feeling)
8. Tribal Percu *
9. Catch Me (Stone & Onalee)
10. Jazz Flic *
11. Tribal Flûte *
12. Pipo Disco *
13. Bus Shop (Supermen Lovers)
14. Course en Sax *
15. The Shack (Silicon Boogie)
16. Blue Hip-Hop *
17. Lyon 2045 (Rove Dogs)
18. Hip-Hop d'école *
19. Séduction Pivoinée *
20. Gravé dans la roche (Sniper)
21. Tribal Xylo *
22. Nos Différences (LS)
23. Imposture écolière *
24. Something About You (Jerobeam)
25. Victoire cuivrée *
26. Fanfare en fuite *

* Musique originale de Marco Prince

Nos articles sur cette BO

Marco Prince signe pour ce film des morceaux très cuivrés emprunts des cultures soul, funk et tzigane (où les vents sont à la fête). Le style de la musique, très rythmé, rappelle parfois Danny Elfman ("Fanfare fou"). Outre les cuivres, le compositeur introduit beaucoup de percussions dans sa partition, ainsi que divers éléments électroniques discrets, donnant à la musique de ce film un ton funk, parfois même un doux parfum jazzy ("Jazz Flic"). De nombreuses sonorités acoustiques y sont également invitées pour enrichir les instruments connus de couleurs vives et étonnantes.

Cette partition au savoureux goût rétro (mais pas seulement) est rythmée par quelques chansons groovy de plus ou moins bon goût (le meilleur étant sûrement "Everlasting Love" de Carl Carlton qui sent bon les années 70, le reste de la sélection demeurant très contemporaine et très commerciale, allant parfois jusqu'au tube de R&B à la limite de la ringardise, qui risque fort de dater le film - et le CD). Malheureusement, Marco Prince, qui semble vouloir prouver qu'il sait faire de tout compose même un hideux hip-hop (certes burlesque mais quand même hideux), qui accentue d'épouvantable côté "branchouille-pour-ados" présent sur toute la seconde partie du CD.

A force de vouloir trop en faire, la musique perd en personnalité. Si le score dévoile par moments une inventivité et une certaine audace par l'utilisation de certaines sonorités (mélange funk / jazz), dès qu'il lorgne du côté de la "musique pour d'jeuns", et même si c'est volontaire, on a envie de zapper. A l'écoute du CD, les morceaux du score placés avant certains titres commerciaux annoncent la couleur de la chanson suivante (ex : motif au clavier dans "Séduction Pivoinée" qui annonce l'intro de l'épouvantable rap suivant : "Gravé dans la roche"). Le score ne serait-il finalement qu'un rideau destiné à annoncer les chansons, des morceaux de liaison entre les titres "qui font vendre" ? Créativité, où es-tu ?

Sylvain Rivaud

Vos avis